AccueilSciences et technologiesTest de Monark par...

Test de Monark par jeuxvideo.com

Le jeu de rôle japonais Monark ne peut pas renier ses origines et pour cause : si l’esprit Shin Megami Tensei et Persona transpire des images, c’est que cette nouvelle licence nous vient d’anciens membres des équipes ayant travaillé sur la saga SMT. Le casting de développeurs a de quoi attirer ceux qui apprécient l’une ou l’autre de ces licences, mais cela va t-il suffire à faire de Monark un nouveau J-RPG à suivre ?

Monark nous plonge d’entrée de jeu dans un prologue qui nous met au centre d’un affrontement – perdu d’avance – qui nous donne un bref aperçu du système de combat au tour par tour et durant lequel nous faisons la connaissance de celui qui est notre protagoniste. Le jeune homme poursuit ses études dans un établissement qui semble être en proie à des phénomènes encore inexpliqués. Il s’avère que notre héros peut être plongé dans un “Autre Monde” nommé l’Overworld, une dimension parallèle peuplée de créatures à combattre, accessible grâce à un mobile. Évidemment, le contexte ne se résume pas à ces quelques mots, un univers plus complexe s’ouvre à nous, fait d’éléments très fortement inspirés de Shin Megami Tensei et de la licence
Persona.

Les 17 premières minutes de Monark

La vidéo qui suit a été enregistrée par la rédactrice de ce test et présente les premières minutes de Monark, sur PlayStation 5. Si cette vidéo ne contient pas de spoiler concernant le développement du scénario, elle présente cependant le contexte et introduit divers éléments de gameplay, ainsi que les prémices de l’histoire que nous allons parcourir.

Plus de Persona que de Shin Megami Tensei ?

Monark : Une version revisitée de Persona 5 par des anciens de Shin Megami Tensei

Les premières images ne laissent aucune ambiguïté, si on sent les influences de la licence
Shin Megami Tensei, le monde de Monark emprunte également beaucoup au spin-off Persona 5. L’action prend place dans une version alternative du Japon contemporain, au sein de l’académie Shin Mikado dans laquelle des étudiants semblent perturbés par quelque chose qui les dépasse, tandis que certains adultes montrent d’emblée un visage antipathique. C’est dans ce climat troublé que nous découvrons les capacités particulières de notre protagoniste qui peut arpenter l’Overworld. Il n’est cependant pas le seul, d’autres personnages peuvent se joindre à lui pour y combattre les Démons, des créatures surnaturelles qui vivent dans ce lieu et qui se nourrissent de l’Ego des hommes. Ils y sont également confrontés à des humains hostiles qui ont eux aussi la faculté d’entrer dans l’Autre Monde et qui vont se révéler au fil de l’histoire. Sept de ces démons sont connus sous le nom de Monark et chacun représente un des péchés capitaux : ce sont les ancêtres des démons inférieurs rencontrés dans l’Overworld. Ces haut gradés sont en mesure de signer un pacte avec un humain qui devient alors un “Pactbearer” porteur d’une “Autorité”, ce qui lui confère la possibilité d’utiliser des pouvoirs particuliers pour combattre ses ennemis dans l’Autre Monde. Cette possibilité de pacte concerne cependant des individus remplissant certains critères, dont un fort égo et la capacité de percevoir l’Overworld. Au registre des similitudes entre Monark et les licences dont il s’inspire, nous retrouvons entre autres une affaire de distorsion du monde réel, qui ajoute encore aux ressemblances constatées.

Monark : Une version revisitée de Persona 5 par des anciens de Shin Megami TenseiMonark : Une version revisitée de Persona 5 par des anciens de Shin Megami Tensei

Les combats

Cette seconde vidéo montre l’intégralité d’un combat et met l’accent sur l’importance des déplacements de nos unités. En l’absence d’anticipation (comme montré dans la première – et courte – partie du combat, le game-over peut très vite arriver. Pour remporter la victoire, il est impératif de ne négliger aucune des possibilités offertes par le gameplay.

Ego, mon Ego, dis moi qui est le plus fort

Monark : Une version revisitée de Persona 5 par des anciens de Shin Megami Tensei

Dans Monark, l’Ego est symbolisé par un arbre de personnalité que certaines actions et combats vont permettre de développer. A l’instar de Joker dans Persona 5, notre protagoniste choisit de développer l’une ou l’autre des différentes branches de cet arbre. Des compétences et des soutiens se déploient en fonction des catégories de personnalité auxquelles nous attribuons des points (fierté, colère, envie, luxure, gourmandise, paresse…). Si les mécaniques de combats sont bien celles des jeux de rôle japonais tels que nous les connaissons dans de nombreuses productions, elles se détachent cependant du dernier Persona en date sur un point précis. Là où les attaques des héros de Persona 5 atteignent leur cible quel que soit leur emplacement sur l’arène de combat, Monark repose sur un système qui demande de s’approcher stratégiquement de l’ennemi avant de pouvoir lui infliger des dégâts, ce qui peut nécessiter plusieurs tours. Comme nos adversaires peuvent également simplement se déplacer lorsque c’est à eux d’agir, il est donc indispensable de bien calculer notre coup, d’autant plus que la proximité de nos unités entre elles permet de bénéficier d’un bonus non négligeable, qui leur donne la possibilité d’attaquer également la cible du personnage dont c’est le tour. En fonction des circonstances, il peut ainsi être préférable de se déplacer et d’attendre le prochain tour pour attaquer, pause salvatrice qui permet d’utiliser un boost afin d’asséner une attaque plus efficace, ou bien d’utiliser un objet de soin, ou encore d’attendre sans rien faire, ce qui peut rendre quelques points de vie au protagoniste concerné. L’ensemble des mécaniques de combat offrent des affrontements riches et longs, mais difficiles.

Monark : Une version revisitée de Persona 5 par des anciens de Shin Megami TenseiMonark : Une version revisitée de Persona 5 par des anciens de Shin Megami Tensei

Vous avez dit mode facile…

Monark comporte également des zones envahies par la “Mist”, une brume qui maintient les individus sous l’emprise d’une forme de folie, qui contamine de plus en plus les protagonistes lorsqu’ils passent du temps dans ces zones polluées. Cette particularité des mécaniques de jeu implique de comprendre rapidement la manière de progresser dans les énigmes du Mist, puisqu’une fois que la folie a totalement envahi le protagoniste et atteint un taux de 100%, cela met fin à ses pérégrinations. Il se retrouve alors à l’infirmerie, à moins que nous ayons décidé de lui faire faire marche arrière avant ce point de non retour, afin qu’il puisse recevoir les soins nécessaires pour totalement reprendre ses esprits. Cette partie de l’aventure implique de nombreux allers-retours, d’autant plus lorsque la solution pour progresser n’est pas évidente à cerner. En outre, les combats au cœur de l’Overworld peuvent être punitifs, tant ils ne laissent aucune place à une erreur de calcul qui pouvait sembler anodine.

Monark : Une version revisitée de Persona 5 par des anciens de Shin Megami TenseiMonark : Une version revisitée de Persona 5 par des anciens de Shin Megami Tensei

Lors de nos débuts, il n’est pas rare de s’y reprendre à de nombreuses reprises avant de venir à bout de boss récalcitrants, capables de retirer la moitié des points de vie d’un personnage en un coup critique. Nos premiers balbutiements sont alors compliqués et décourageants, tant ils laissent une sensation d’impuissance face à des adversaires qui paraissent à priori invincibles. La folie a cependant une utilité en combat, puisqu’elle permet d’augmenter la puissance des coups portés et d’accéder à des compétences supplémentaires. Mais là encore, ce cadeau peut être empoisonné, car un niveau de folie trop élevé pousse notre héros à s’en prendre à ses coéquipiers et il devient incontrôlable.

Un aspect technique digne d’un monarque ?

Monark : Une version revisitée de Persona 5 par des anciens de Shin Megami Tensei

En grand nombre, les personnages de Monark sont majoritairement des étudiants, vêtus d’uniformes scolaires typiques du Japon. Mais dans l’Overworld, ils portent différents accessoires aux designs basés sur la royauté et l’époque médiévale, allant du heaume à la couronne, en passant par différentes armes inspirées par celles des chevaliers. Chacun des coéquipiers possible dispose de son propre costume de combattant et offre par ailleurs plusieurs possibilités scénaristiques qui nous mènent à différentes fins. L’envie des développeurs de créer des personnages charismatiques et uniques en leur genre est palpable, mais cet objectif n’est pas toujours atteint. Ce ne sont pas les idées qui pêchent, mais une mise en œuvre visuellement peu convaincante, qui donne parfois l’impression que le personnage est déguisé. En revanche, une certaine catégorie d’ennemis est globalement plus impressionnante, à l’image des Personae de la licence éponyme, tout comme certains alliés sont également plus convaincants.

Monark : Une version revisitée de Persona 5 par des anciens de Shin Megami Tensei

De la même manière, une partie des dialogues (sous-titres anglais) paraît surfaite, en plus d’un jeu dont la structure ne permet que trop peu d’attachement aux personnages, malgré plusieurs entrecroisements scénaristiques possibles. Du côté sonore, les bruitages semblent tout droit venus de l’époque des premiers Shin Megami Tensei et ce ne sont pas l’animation des personnages et les détails visuels qui sont en mesure de donner un aspect contemporain à Monark. Par contre, les musiques s’intègrent fort bien à notre temps, tout en portant l’expérience comme on pouvait l’espérer pour un jeu inspiré de la saga des Shin Megami Tensei : Persona.

Monark : Une version revisitée de Persona 5 par des anciens de Shin Megami Tensei

Conclusion

Points forts

  • Un système de combat particulièrement riche
  • L’ambiance Shin Megami Tensei
  • Le design de certains ennemis et alliés
  • La jauge de folie qui apporte de la tension
  • Les musiques

Points faibles

  • Techniquement en retrait
  • Dialogues qui manquent de saveur
  • Difficulté décourageante à nos débuts
  • Des personnages peu attachants

Forts de leur expérience passée, les développeurs de Monark semblent avoir misé sur le système de combat pour proposer une revisite innovante de la licence Persona. Riches et exigeants, les affrontements sont prenants, dignes de parties d’échec endiablées durant lesquelles chaque placement doit être pensé et calculé. En revanche, le titre est desservi par ses lacunes techniques, un manque de profondeur dans ses dialogues, ainsi qu’un attachement aux personnage difficile. Malgré tout, Monark sait s’imposer comme une expérience à vivre pour tout amateur de J-RPG à la recherche de rixes stratégiques qui lui opposent une certaine résistance. Mais le joueur doit impérativement être en mesure de faire l’impasse sur les défauts de réalisation pour apprécier Monark, défauts qui représentent d’autant plus un frein pour celui qui n’aurait arpenté que Persona 5 Royal, l’opus qui a démocratisé la série dans nos contrées.

L’avis des lecteurs

Donnez votre avis sur le jeu !

Profil de Midnailah,  Jeuxvideo.com

Par Midnailah, Rédaction jeuxvideo.com

MPTwitter

Le plus populaire

Articles Liés

Lisez maintenant

 “Je n’avais pas de temps à perdre”, Nathalie Marquay raconte son premier rendez-vous étonnant avec Jean-Pierre Pernaut 

Nathalie Marquay était l'invitée du Grand Studio sur RTL ce samedi 11 juin. L'occasion pour elle de faire des confidences concernant sa relation avec Jean-Pierre Pernaut. Nathalie Marquay ne s'en remet pas. Le 2 mars dernier, son cœur, tout comme celui des français, s'est brisé lorsque le décès...

 « Inutile », « ingérable »… La carte vitale biométrique ne convainc pas certains professionnels de santé

Six milliards d’euros minimum par an. C’est ce que représenterait chaque année la fraude à la carte vitale d’après Philippe Mouiller, sénateur LR, à l’origine d’un amendement adopté au Sénat dans...

 Johnny Depp VS Amber Heard : coup de théâtre en pleine délibération ! Le jury troublé par un détail

Le jury a été troublé par un détail lors des délibérations du procès qui oppose Johnny Depp à Amber Heard ce mardi 31 mai. Depuis le 11 avril dernier, Amber Heard et Johnny Depp font face à la justice dans un procès très médiatisé. Ce mardi 31 mai,...

 La Russie annonce l’expulsion de 34 diplomates français ; Bruxelles propose une nouvelle aide financière de neuf milliards d’euros

https://assets-decodeurs.lemonde.fr/redacweb/ukraine-cartes-infographie/derniere-maj-ukraine-avancee-russe.png https://assets-decodeurs.lemonde.fr/redacweb/ukraine-cartes-infographie/derniere-maj-ukraine-avancee-russe.png 30 La situation en carte Agrandir Le contexte Live animé par Solène L'Hénoret, Anne Guillard et Marie Slavicek ...

-50 % sur ce super vélo électrique chez Cdiscount!

Cdiscount est une plateforme d’e-commerce d’origine française. De temps en temps, Cdiscount offre des bons plans et des promotions exceptionnelles à ne pas rater. Pour cette fois, le site propose le vélo électrique VAE pliant de ville de la marque MOMA BIKES à moins de 1000 €. Effectivement,...

“25.000 hectares déjà partis en fumée” en France, une précocité “sans précédent”

De la dune du Pilat aux monts d'Arrée, des Bouches-du-Rhône à...

“38% des Français pensent que l’Islam est une menace”, Arthur publie une étude choc et pousse un coup de gueule !

Dans une interview accordée au Point en 2017, Arthur avait confié la raison pour laquelle il avait pris la décision de quitter la France. Pour lui, Paris était synonyme d’angoisse. « Trop de boulot, de stress, de lumière, de bruit… » Las, il choisissait de « tout plaquer pour s’installer...

“98 % des eaux de baignade en Martinique sont conformes” selon l’Agence Rég

Le dernier bilan de la qualité des eaux de baignade en Martinique est conforme à 98%. Du 1er janvier 2020 au 30 septembre 2021, l’ARS, en charge du suivi qualitatif de ces eaux, a effectué 1857 prélèvements, en mer et en rivière. "La tendance est stable et...

“A mon retour de tournage, mon fils ne me parlait plus”

Au côté du regretté Gaspard Ulliel, Céline Sallette est à l'affiche du long-métrage "Un peuple et son roi", diffusé ce lundi 18 juillet 2022 sur France 3. La comédienne, devenue incontournable sur le petit comme sur le grand écran, est aussi à la tête d'une jolie petite...

“A toi grossophobe” : Amel Bent critiquée sur son poids, elle envoie une réponse explosive !

Si la teneur des propos n'a pas été révélée par la principale intéressée, Amel Bent a néanmoins pris la parole dans sa story Instagram (voir diaporama). Agacée par les commentaires au sujet de ses formes - rappelons qu'elle a accouché au début du mois d'avril -, la...