Vente de l’OL imminente : conseil d’administration avancé, Textor en pole

0
80

Le changement de patron à l’OL se précise et devrait être entériné ce lundi soir. Prévu initialement ce mardi à 17 heures, le conseil d’administration d’OL Groupe vient d’être avancé de 24 heures et aura donc lieu lundi après-midi. À la demande de la société, le titre a été suspendu ce matin sur un cours de 3,07 euros, dans l’attente d’un nouvel avis. La vente d’une grosse part des actions du club lyonnais se décidera donc aujourd’hui.

Pour rappel, les deux actionnaires Pathé (19,38 %) et IDG (19,85 %) avaient conjointement annoncé début mars mettre leurs parts en vente, et avaient missionné la banque Raine afin de trouver des repreneurs. Jean-Michel Aulas, qui détient la part la plus importante du tour de table (27,72 %), s’était également mis au travail afin de trouver un nouvel actionnaire susceptible de faire changer l’OL de dimension économique, tout en restant lui-même dans le jeu en négociant une gouvernance de plusieurs années.

Il s’était ainsi mis d’accord avec l’Américain Foster Gillett au début du mois : les deux hommes avaient passé plusieurs jours ensemble en France et étaient tombés d’accord autour d’une enveloppe globale de près de 600M€ qui comprenait le rachat d’une partie des parts de JMA, en plus de celles de Pathé et IDG, mais aussi une augmentation de capital proche des 100M€, comme l’avait révélé L’Equipe le 8 juin.

Ce projet étant validé, Gillett avait jusqu’à jeudi dernier (le 16) pour apporter les garanties bancaires nécessaires à son offre. Il n’y est pas parvenu, mais le CA lui avait alors accordé un délai supplémentaire, jusqu’à ce lundi 20 juin, pour le faire. C’était un dernier ultimatum pour Pathé, représenté par Thomas Riboud-Seydoux, qui souhaite vendre vite.

Augmentation immédiate de capital de 90M€

Entre-temps, JMA a assuré ses arrières : le président de l’OL a négocié ce week-end une gouvernance avec John Textor, le candidat poussé par Pathé depuis plusieurs semaines, le seul à avoir déposé les garanties nécessaires à ce jour. Il l’a obtenu sur plusieurs années. Textor n’avait jusque-là jamais fait l’unanimité, car son offre était moins importante que celle de Gillett, et parce qu’il existe également des interrogations autour de sa volonté parallèle d’investir de manière conséquente dans le FC Porto, un club de la même catégorie que l’OL. Mais il est le seul, pour l’instant, à apporter des garanties concrètes. Les Italo-Californiens d’Iconic Sports étaient également sur le coup, mais leur offre est restée très inférieure à celles des deux autres.

La fumée banche devrait donc sortir ce lundi soir du CA d’OL Groupe. Et, à moins que Gillett n’ait fourni entre-temps les garanties qui lui étaient demandées, c’est John Textor qui devrait entrer en négociation exclusive pour devenir le nouveau patron du club lyonnais. L’offre de l’Américain est légèrement inférieure, mais il apporte des garanties et il respecte surtout le cahier des charges imposé par JMA à tous les candidats, à savoir procéder à une augmentation de capital immédiate d’environ 90M€. L’OL est sur le point de changer d’ère.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici