pourquoi l’OM a décidé de se séparer de Milik

0
78

L’OM a trouvé un accord avec la Juventus pour le prêt avec option d’achat d’Arkadiusz Milik lors du mercato estival. Le départ de l’attaquant polonais de 28 ans constitue un choix économique mais aussi sportif.

Le transfert d’Arkadiusz Milik vers la Juventus (prêt payant d’1 million d’euros + 7 millions d’euros d’option d’achat non obligatoire) fait débat chez les supporters marseillais. Certains voyaient encore en l’attaquant polonais un grand buteur, qui aurait pu retrouver ses sensations cette saison. D’autres ne regrettent pas son départ et estiment que l’OM a été suffisamment patient avec Arek Milik.

Le choix de se séparer de l’international polonais est avant tout une décision financière. Milik émarge à environ à 400.000 euros bruts par mois, et l’OM devait économiser un des gros revenus de l’effectif pour alléger sa masse salariale. Même si certains étaient libres ou ne sont pour le moment que prêtés, Marseille a investi cet été sur quelques joueurs confirmés, et devait donc compenser ces arrivées par le départ de salaires importants de l’effectif.

>> Toute l’actualité du mercato en direct

Milik, un attaquant de surface avant tout

Mais ce mouvement du Polonais de 28 ans s’explique aussi par des considérations sportives. Les dirigeants marseillais ont toujours vu en Milik le potentiel d’un grand attaquant, mais avant tout celui d’un attaquant de surface. C’était le cas avec Jorge Sampaoli, et cela aurait pu l’être également avec Igor Tudor.

>> Tous les matchs de l’OM en Ligue des champions, c’est sur RMC Sport

Arkadiusz Milik, malgré ses qualités de finisseur (quand il est en forme et en confiance), peut éprouver plus de difficultés à se fondre dans un collectif. L’OM, avec des joueurs comme Alexis Sanchez ou Luis Suarez, a ciblé des attaquants de pointe sans cesse en mouvement, pleins d’énergie, capables de presser l’équipe adverse, de prendre les espaces.

Si ses revenus pesaient moins sur la masse salariale, l’OM se serait peut-être permis de garder Milik, pour offrir à son entraîneur et à son effectif un profil différent. Mais le besoin de réaliser une économie a obligé l’OM à faire un choix, celui de le laisser partir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici