Lorient – Lyon – L’OL écrase les Merlus et grimpe aux portes des places européennes

0
70

La réaction lyonnaise ne se sera pas faite attendre. Battu, non sans polémiques, par Lille le week-end dernier (0-1) au Groupama Stadium, Lyon a répondu de la meilleure des manières en dominant facilement Lorient (1-4) dans le match d’ouverture de la 27e journée de Ligue 1. Parfaitement lancés par Romain Faivre (6e), les joueurs de Peter Bosz ont inscrit deux autres buts par l’intermédiaire de Moussé Dembélé (25e) et de Karl Toko-Ekambi (59e) avant que le même Romain Faivre (78e) ne vienne définitivement entériner le succès lyonnais au Moustoir.

Ligue 1

Un travail d’or Faivre

IL Y A 2 HEURES

Dos au mur après leur revers face au LOSC, les Rhodaniens se savaient dans l’obligation de vaincre face à une équipe de Lorient toujours en lutte pour sa survie en Ligue 1. Privés de Sinaly Diomandé et de Rayan Cherki pour cette rencontre, les Lyonnais n’ont pas attendu longtemps avant d’afficher leurs ambitions face à une formation lorientaise en net regain de forme depuis un mois. Tancé par son président Jean-Michel Aulas au milieu de la semaine pour ses performances depuis son arrivée au club, Romain Faivre lançait parfaitement l’OL dès la 6e minute de jeu en ouvrant le score d’une frappe enroulée limpide à la suite d’une remise tout en touché de Lucas Paqueta.

L’acte de naissance de Faivre à l’OL

Récompensés dès leur première véritable situation devant le but de Matthieu Dreyer, les Lyonnais allaient rapidement doubler la mise par l’intermédiaire de l’inévitable Moussa Dembélé (25e), l’attaquant des Gones profitant d’un centre parfait d’Emerson depuis le côté gauche pour tromper le portier lorientais d’une très jolie talonnade. Supérieurs dans tous les compartiments du jeu à des Merlus timides et particulièrement maladroits techniquement, les joueurs de Peter Bosz ont logiquement regagné les vestiaires avec deux buts d’avance même si Terem Moffi (41e) aurait pu réduire la marque pour Lorient juste avant le repos lors d’un face-à-face perdu contre Anthony Lopes.

Ce ne sera toutefois que partie remise pour le buteur nigérian. Mis une nouvelle fois en échec par la défense lyonnaise sur un contre supersonique amorcée par Armand Laurienté à la 57e minute de jeu, Terem Moffi voyait son travail de sape porter finalement ses fruits soixante secondes plus tard à la suite d’un corner parfaitement exécuté par Enzo Le Fée. Parvenu à prendre le meilleur sur son défenseur dans le duel aérien, l’attaquant des Merlus plaçait une tête imparable qui trompait Anthony Lopes sur sa gauche (58e). Piégés sur coup de pied arrêté, les Lyonnais auraient alors pu se mettre à douter. Ils n’ont, au contraire, laissé aucun espoir à leurs adversaires du soir.

Paris peut-il renverser Mbappé ? “Même s’ils lui offraient la Tour Eiffel…”

Piqués au vif par cette réduction du score, les coéquipiers d’Houssem Aouar reprenaient immédiatement le large par l’intermédiaire de Karl Toko-Ekambi (59e), l’ailier camerounais fructifiant un bon ballon de Moussa Dembélé d’une frappe précise entre le poteau et les jambes de Matthieu Dreyer. Rassurés par ce nouveau break, les Rhodaniens ont alors pu sereinement gérer leur avance, le rythme retombant tout doucement avant s’emballer une dernière fois sur une superbe inspiration du grand bonhomme de la soirée, Romain Faivre. Parfaitement lancé dans la profondeur par son capitaine Houssem Aouar, l’ancien brestois échappait au tacle de Léo Pétrot avant de crucifier une deuxième fois Matthieu Dreyer d’un délicieux piqué (78e).

Porté par sa jeune recrue et par un collectif enfin séduisant, Lyon décroche au Moustoir une victoire essentielle dans sa quête d’Europe. Remontés provisoirement à la 6e place du championnat, les joueurs de Peter Bosz réalisent non seulement une très bonne opération comptable, mais font également le plein de confiance avant d’aller défier le FC Porto en huitième de finale aller de l’Europa League. Défait pour la cinquième fois de l’année à domicile, Lorient rate de son côté l’occasion de faire le trou sur la zone de relégation.

Milik – Sampaoli : Et s’il fallait n’en choisir qu’un ?

Ligue 1

Boateng, c’est quoi le problème ?

HIER À 21:21

Ligue 1

Dubois et Ndombélé forfaits face aux Merlus

HIER À 20:25

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici