Ligue des champions – Karim Benzema (Real Madrid) : “La chance, tu l’as une fois, pas à chaque fois”

0
62

La main ouverte pour montrer le chiffre cinq. Karim Benzema a longtemps pris la pause pour rappeler au monde entier quel joueur il était, quel palmarès fantastique il s’est construit dans le plus grand club du monde. Mais ce sacre en Ligue des champions a un goût particulier. Parce que Cristiano Ronaldo n’est plus là et que les Madrilènes ont prouvé qu’ils pouvaient être champions d’Europe sans lui. Parce que Benzema s’est occupé de tout et parce que le Real a montré son cœur, son caractère et son talent.

Ligue des champions

L’antisèche : C’était écrit

IL Y A 3 HEURES

Ce fut compliqué, comme toujours dans ce parcours tortueux bien que victorieux. Comme ce samedi face à un Liverpool, très longtemps dominateur. On s’est longtemps demandé comme le Real pouvait s’en sortir mais il l’a fait. Courtois avec neuf arrêts, un record en finale de Ligue des champions, a maintenu les siens à flot en multipliant les miracles.

Courtois meilleur gardien du monde : “Désormais, il mérite le respect”

On n’a jamais rien lâché

Quand le gardien est l’homme du match, c’est qu’il y a quelque chose qui ne va pas pour l’autre équipe, a insité Jürgen Klopp en conférence de presse. On a tiré 23 fois, 9 fois cadré, c’est un super bon chiffre pour une finale mais il faut que la balle franchisse la ligne, c’est ce qui nous a manqué.”

Karim Benzema soulève sa 5e Ligue des champions

Crédit: Getty Images

Oui, Liverpool a dominé, oui Liverpool a mis le Real dans une situation inconfortable. Mais à la fin, c’est le Real qui a soulevé le trophée. Et ne parlez pas de réussite à Karim Benzema. Encore moins de chance. “C‘est toujours difficile de gagner des Ligues des champions mais cette année encore plus, a concédé l’attaquant madrilène. On mérite parce qu’on a joué que des grosses équipes. Il n’y a aucune chance. La chance tu l’as une fois, pas à chaque fois. On mérite notre victoire. On a fourni des efforts incroyables. On est revenu à chaque fois, on n’a jamais rien lâché.”

5 trophées sur les 9 dernières éditions : “Ce Real est une équipe unique”

Ancelotti seul au sommet

Laissé pour mort face au PSG avant de ressusciter en un claquement de doigt, mené par Chelsea qui a longtemps lorgné sur les demies, miraculé face à Manchester City dans le dernier carré, le Real est encore passé par un trou de souris ce samedi à Saint-Denis. Mais pour Carlo Ancelotti, pas de doute non plus : “On était les meilleurs“, a commenté l’entraîneur merengue.

On a bien géré la première période quand on a été mis en difficulté, a ajouté l’Italien. Quand on a marqué, on a contrôlé le match. On a mérité de gagner cette compétition. On a sorti du cœur… Si tu n’as pas de cœur, tu ne peux pas gagner ce soir. C’est le plus grand club du monde. Ici, c’est le Real Madrid.”

Et de 14 : L’incroyable palmarès du Real Madrid

Crédit: Marko Popovic

Difficile de contredire le coach aux quatre Ligues des champions comme entraîneur. Un record, là-encore. Ce Real a su souffrir et il est allé au bout de son rêve même s’il n’a pas toujours maîtrisé les débats. Au fond, peu importe. Il est champion d’Europe pour la 14e fois. Alors, Benzema a raison, la chance…

Ligue des champions

Et de 14 : Le Real deux fois plus haut que son dauphin

IL Y A 3 HEURES

Ligue des champions

Le Real retrouve son Graal

IL Y A 4 HEURES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici