Liga – 2e journée : Le Real Madrid se promène chez le Celta Vigo (1-4)

0
89

Tranquille, comme le Real Madrid. Les hommes de Carlo Ancelotti ont ramené un joli succès de leur déplacement sur la pelouse du Celta Vigo (1-4), dans le cadre de la deuxième journée de championnat. Désormais orphelins de Casemiro, parti à Manchester United pendant le mercato, ils s’en sont remis au génie de Luka Modric pour poursuivre leur sans-faute en Liga. Le Croate, buteur et passeur décisif, a été le grand artisan d’une victoire qui s’est davantage construite sur le talent des individualités. Collectivement, le Real Madrid est encore en rodage, mais il y a trop de certitudes dans cette équipe pour la faire vaciller.

Pour le moment, l’après-Casemiro se passe bien pour les Merengue. Ils n’ont pourtant pas affiché un visage 100 % serein face au Celta Vigo, qui est bien mieux rentré dans le match, mais a eu le malheur de concéder un penalty trop vite. Une main de Renato Tapia sur une tentative de David Alaba à la réception d’un corner n’a effectivement pas échappé à la vigilance du VAR, ce qui a permis à Karim Benzema d’ouvrir le score contre le cours du jeu (0-1, 14e).

Liga

Le souvenir de Makélélé : perdre Casemiro, un risque pour le Real ?

HIER À 21:13

Derrière, c’est Militao qui a commis une faute de main dans sa surface, offrant à son tour un penalty transformé par Iago Aspas (1-1, 23e). Tout était donc à refaire, et le Celta Vigo a continué de faire un peu trembler le Real Madrid, sans parvenir pour autant à faire plier Thibaut Courtois. Franco Cervi (33e) et Gonçalo Paciencia (35e) ont eu des occasions pour marquer, sauf que le cadre s’est dérobé.

Karim Benzema, Celta Vigo-Real Madrid

Crédit: Getty Images

Modric s’est occupé de tout

Si le Celta Vigo n’a pas su faire montre de suffisamment de réussite, ce fut tout le contraire pour les Madrilènes, souvent cliniques quand il s’agit d’être décisif dans la zone de vérité. Pour preuve, Luka Modric s’est permis de redonner l’avantage à son équipe juste avant la pause, d’une frappe limpide depuis l’extérieur de la surface, sa spécialité (1-2, 42e). Le timing était idéal pour le Real, qui a fait le break quelques minutes après le retour des vestiaires.

Parfaitement lancé par Modric, encore lui, Vinicius a éliminé le gardien adverse d’un dribble astucieux pour ajouter son nom au tableau d’affichage (1-3, 56e). Redoutables en contre, les Merengue ont définitivement scellé le sort de la rencontre grâce à Federico Valverde, qui a profité d’une glissade de Benzema sur un décalage de Vinicius (1-4, 66e).

Luka Modric

Crédit: Getty Images

L’addition aurait même pu être un peu plus corsée si Eden Hazard, remplaçant au coup d’envoi, avait eu la bonne idée de transformer un deuxième penalty accordé au Real Madrid, après une faute sur Karim Benzema sur une énième phase de transition bien gérée (87e). Le calvaire du Belge se poursuit dans la capitale espagnole, mais ce n’est qu’une petite ombre qui ne viendra pas ternir la belle dynamique du champion d’Europe en titre. Le Real Madrid n’avait plus enregistré deux victoires pour débuter la Liga depuis la saison 2018/2019, un paradoxe qui ne l’a jamais empêché d’empiler les titres.

Premier League

MU sur tous les fronts : Casemiro se rapproche, l’Ajax refuse une super offre pour Antony

18/08/2022 À 21:47

Transferts

Bayern, Real, Atlético, Dortmund… Où CR7 s’intégrerait-il le mieux ?

18/08/2022 À 15:53

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici