Le PSG séduit contre le FC Nantes (4-0) avec un doublé de Neymar, et remporte son premier trophée de la saison

0
51

Le nouveau PSG de Christophe Galtier est déjà bien armé. Les champions de France en titre ont remporté le Trophée des Champions, dimanche à Tel-Aviv, en surclassant Nantes (4-0). Le talent offensif a parlé : Lionel Messi a ouvert le score (22e), Neymar s’est offert un doublé sur coup franc puis sur penalty (45e+4 et 82e), Ramos a également marqué en talonnade (57e). Après avoir échoué devant Lille l’an dernier (1-0), les Parisiens remportent leur 11e titre de début de saison.

Trophée des Champions

“Réglages”, expression offensive sans Mbappé… Ce qu’il faut attendre du PSG contre Nantes

IL Y A UN JOUR

Tout de suite maîtres du ballon dans leur 3-4-1-2 et remuants dans le camp d’adversaires prudents, les Parisiens se sont vite procurés plusieurs occasions nettes dans le sillage d’un Messi très à l’aise dans son rôle de meneur de jeu. Au bout d’une offensive initiée par Neymar et “La Pulga”, le saignant Achraf Hakimi a buté sur Alban Lafont (5e). Aligné en attaque en raison de la suspension de Kylian Mbappé, Pablo Sarabia a ensuite placé une volée dans la course de peu au-dessus de la cible (7e) et Marquinhos a envoyé une tête sur la transversale après un corner (14e).

Messi et Neymar à plein régime

Après un premier quart d’heure ultra-dominé par le PSG, Nantes est enfin sorti de son camp et Moses Simon a signé un première bonne reprise de peu hors-cadre (18e). Ludovic Blas, lui, a décoché une superbe frappe de 20 mètres plein axe que Gigio Donnarumma a dû détourner en plongeant vers sa lucarne droite (19e). Un tournant dans cette première période car le PSG a calmé le jeu et trouvé la faille grâce à Messi, lancé dans l’axe avec réussite par Neymar avant d’aller se jouer de Lafont (1-0, 22e).

Dans la chaleur du Bloomfield Stadium, les hommes de Galtier ont dès lors pu développer leur jeu offensif en pleine confiance avec des pistons tranchants et un duo Marco Verratti – Vitinha impeccable au milieu de terrain. Lafont a remporté un duel devant Messi (44e) mais n’a rien pu sur le superbe coup franc de Neymar après une faute de Moussa Sissoko, pas assez autoritaire dans l’entrejeu (2-0, 45e+4).

Paris n’a jamais desserré l’étreinte

Pas franchement rayonnant non plus face au remuant Simon, Ramos a toutefois su faire parler sa qualité technique devant le but adverse dans un début de second acte équilibré. L’Espagnol a sorti une talonnade inspirée dans les six mètres face à Nicolas Pallois après un corner mal repoussé par la défense des Canaris (3-0, 57e). Antoine Kombouaré a lancé sa recrue égyptienne Mostafa Mohamed pour tenter d’inverser la tendance (64e). Ses hommes qui avaient battu les Parisiens en championnat en février (3-1) n’ont pourtant pas réussi à relancer le suspense.

Ils se sont plutôt exposés en laissant des espaces dans leur dos et Jean-Charles Castelletto a concédé un penalty pour avoir retenu Neymar dans sa surface et logiquement été expulsé (81e). Le Brésilien avait échoué dans cet exercice l’hiver dernier, il ne s’est pas loupé cette fois (4-0, 82e).

Alors que le petit nouveau Nordi Mukiele a pu faire ses débuts avec le PSG (79e), Messi a obligé Lafont à capter son lob dans la course (88e). Donnarumma, de son côté, a détourné une ultime tentative de Simon pour garder sa cage inviolée (90e+2). A l’aube du mois d’août, Paris envoie un premier message. Ses stars sont en forme et son collectif regarde dans la même direction pour une nouvelle saison prometteuse.

Trophée des Champions

Sissoko, un premier titre avec Nantes pour un grand rêve ?

HIER À 20:50

Trophée des Champions

Autorité, préparation, choix tactiques… Galtier a déjà remis de l’ordre au PSG

HIER À 20:50

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici