Le hors-jeu en football, c’est quoi cette affaire ?

0
10

Les passionnés de football connaissent la règle du hors-jeu sur le bout des doigts. Mais, pour ceux qui ne regardent des matchs que ponctuellement, cette situation de jeu peut rapidement devenir confuse. Tentative d’explications.

La première chose à savoir, c’est que la règle du hors-jeu vise à éviter des occasions de but trop faciles, voire ridicules. Sans elle, vous pourriez, par exemple, voir trois ou quatre joueurs d’une même équipe camper devant les buts de leurs adversaires et attendre qu’un ballon leur parvienne.

La règle du hors-jeu est définie par la loi 11 du football qui dit qu’un joueur est en position de hors-jeu si « n’importe quelle partie de sa tête, de son tronc ou de ses jambes est dans la moitié de terrain adverse (ligne médiane non comprise) et plus près de la ligne de but adverse que le ballon et l’avant-dernier adversaire ». On vous l’accorde, c’est un peu emberlificoté.

Concrètement, un joueur n’a pas le droit de recevoir une passe de l’un de ses coéquipiers si, sur le terrain, il se situe entre le dernier défenseur et le gardien de l’équipe adverse.

Lire aussi : Football : mais à quoi sert le rond central ?

C’est au moment où son coéquipier joue ou touche le ballon qu’est déterminée la position de hors-jeu. Un joueur sera donc déclaré hors jeu si un seul adversaire – généralement le gardien – est devant lui ou à sa hauteur lorsque son coéquipier lui fait la passe.

A l’inverse, un joueur n’est pas en position de hors-jeu s’il se trouve exactement à la même hauteur que son avant-dernier adversaire au moment où on lui fait la passe. En résumé : pour ne pas se faire attraper par la patrouille, un joueur doit donc avoir au moins deux adversaires – le plus souvent le gardien et un autre joueur – entre lui et le but adverse lorsqu’une passe lui est adressée.

Mais il y a des subtilités. La seule position de hors-jeu n’est pas une faute. En effet, le joueur est sanctionné uniquement lorsqu’il prend une part active dans le jeu, c’est-à-dire s’il joue le ballon, interfère avec un adversaire ou tire avantage de sa position. Si un joueur est en position de hors-jeu mais joue à la crapette plutôt que de participer au match, l’arbitre n’aura rien à lui reprocher.

Si un hors-jeu est manifeste, les arbitres assistants, situés de part et d’autre du terrain, lèvent leur drapeau pour signaler le problème. L’arbitre central siffle alors un arrêt de jeu et accorde à l’équipe adverse un coup franc indirect.

Exception notable : dans certaines situations, un joueur en position de hors-jeu n’est pas sanctionné. Par exemple s’il reçoit le ballon directement lors d’une touche ou de la part d’un adversaire. Dans ces cas-là, le jeu continue.

Voilà, vous savez tout…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici