La Vuelta – Marc Soler remporte la 5e étape du Tour d’Espagne, Rudy Molard nouveau maillot rouge

0
48

Quatre ans après, revoilà Rudy Molard en rouge ! À Bilbao, Le puncheur français de l’équipe Groupama-FDJ a profité de sa présence dans l’échappée pour ravir la tunique de leader à Primoz Roglic, resté au chaud dans un peloton apathique ce mercredi. Comme un clin d’oeil, le Rhodanien prend le maillot rouge à l’issue de la 5e étape, comme lors de la Vuelta 2018, où il était ensuite resté quatre jours en rouge. L’Azuréen d’adoption s’est classé 4e de l’étape du jour, remportée par Marc Soler avec 4 secondes d’avance sur Daryl Impey (Israël-Premier Tech) et Fred Wright (Bahrain-Victorious). Cela s’est joué à peu de choses entre Molard et Wright. Deux secondes les séparent au général. Soit les deux secondes de bonifications prises par le Français au sommet de la dernière ascension.

La deuxième journée en terre basque est partie sur des bases échevelées (50 km/h de moyenne dans la première heure) et il a fallu attendre le km 74 pour que le bon coup se forme enfin. Dix-huit coureurs le composaient, une fois la jonction opérée par Marc Soler, qui a bouché seul deux minutes pour revenir dans la deuxième montée du jour, le Balcon de Bizkaia. Comme certains l’avaient pressenti, Roglic (Jumbo-Visma) n’avait pas très envie de conserver son maillot rouge pris la veille. Son équipe a donc laissé filer l’échappée, qui comptait cinq minutes d’avance au pied la dernière ascension, l’Alto del Vivero (4,7km à 7,8%), franchie une première fois 30 kilomètres plus tôt.

Tour d’Espagne

Les RP sur Molard : “C’était maintenant qu’il fallait prendre le maillot rouge”

IL Y A UNE HEURE

Molard en rouge, Soler en solitaire : le résumé de la 5e étape

Jake Stewart, l’équipier britannique de Molard, a fait le boulot en attaquant la montée avec 40” d’avance sur le reste de l’échappée. Mais Soler trouva l’ouverture à mi-ascension et passa au sommet, situé à 14km du but, avec 1” d’avance sur un petit groupe mené par Molard devant le Monégasque Victor Langellotti (Burgos-BH), le Kazakhstanais Vadim Pronskiy (Astana) et Wright, le seul à pouvoir menacer le maillot rouge convoité par Molard, 20e du général à 5” de Roglic avant le départ de la 5e étape. Le Français n’avait que ” de marge sur le Britannique. Un écart qui est passé à ” à l’Alto del Vivero, où Molard prit deux secondes de bonifications particulièrement précieuses en passant en 2e position.

Les RP sur Molard : “C’était maintenant qu’il fallait prendre le maillot rouge”

Soler, deux ans après

Impey et d’autres firent la jonction dans la première partie de la descente. Mais Soler résista jusqu’au bout pour remporter sa 2e victoire sur les routes de la Vuelta, deux ans après la première. C’est la première victoire en grand tour pour un Espagnol depuis le succès d’Ion Izagirre sur la 6e étape du Tour d’Espagne 2020.

Molard : “Après un an de galère, ce maillot rouge représente beaucoup pour moi”

Molard a bien joué le coup en restant calé dans le sillage de Wright, qui avait besoin de finir dans les deux premiers pour espérer devancer le Français au général. Le Britannique a failli être récompensé de ses efforts mais Impey l’a devancé sur la ligne, pour le compte de la 2e place.

Quatre minutes de marge sur Roglic

Molard revient ainsi en pleine lumière, à bientôt 33 ans, en retrouvant cette tunique rouge, quatre ans après. Au général, il compte 2” d’avance sur Wright, 1’09” sur Nikias Arndt (DSM), 2’27” sur Lawson Craddock (BikeExchange-Jayco) et surtout 4’09” sur Primoz Roglic. De quoi voir un peu venir avant la première arrivée au sommet de cette Vuelta, jeudi au Pico Jano (12,5km à 6,6%).

Le profil de la 6e étape : Une arrivée au sommet pour dessiner la hiérarchie

Tour d’Espagne

Molard : “Après un an de galère, ce maillot rouge représente beaucoup pour moi”

IL Y A UNE HEURE

Tour d’Espagne

Molard en rouge, Soler en solitaire : le résumé de la 5e étape

IL Y A 2 HEURES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici