la numéro 1 mondiale, Iga Swiatek, gagne le tournoi pour la seconde fois après sa victoire expéditive contre Coco Gauff

0
54

Iga Swiatek est de retour sur le toit de Paris. Deux ans après son premier sacre en 2020, la Polonaise a remporté son 2e Roland-Garros, samedi 4 juin, grâce à sa nette victoire face à l’Américaine Coco Gauff (6-1, 6-3). La numéro 1 mondiale, grande favorite du tournoi, a dominé son adversaire avec autorité, en un peu plus d’une heure de jeu. En face, l’Américaine, qui sortait d’un parcours parfait, sans avoir concédé le moindre set, a implosé, sans doute prise par l’enjeu de l’événement.

Dans une atmosphère lourde, Iga Swiatek n’a pas laissé l’Américaine espérer longtemps. Habituée des débuts de matchs canons, la Polonaise n’a pas traîné pour prendre les devants et empocher coup sur coup les quatres premiers jeux. Plus opportuniste (3 balles de break gagnées), elle a remporté le premier set dans la foulée, en à peine plus d’une demi-heure de jeu.

En face Gauff n’a pas existé. A-t-elle été plombée par la pression du rendez-vous, elle qui disputait sa première finale en Grand Chelem, à tout juste 18 ans ? Son début de match a été timoré, avec de nombreuses balles envoyées dans le filet. Poussée par un court Philippe-Chatrier prêt à l’encourager dans ses moments de faiblesse, elle a un peu embêté la Polonaise grâce à son service. Mais ce qui était sa meilleure arme depuis le début du tournoi lui a majoritairement fait défaut cet après-midi (46% de points gagnés sur son premier service, 3 doubles fautes). 

Gauff a bien repris des couleurs dans le début de la seconde manche, breakant d’entrée avant de mener 2-0. Mais Swiatek, plus solide, a fait parler son expérience pour se remettre vers l’avant, débreaker et recoller au score. Définitivement relancée, la numéro 1 mondiale a filé droit vers la victoire. Sous les premiers coups de tonnerre dans le ciel parisien, Swiatek a mis fin aux débats dès sa première balle de match.

Chaleureusement saluée par le court Central, où ont rapidement fleuri quelques drapeaux et écharpes polonais, Swiatek est tout de suite montée fêter son succès avec les siens, alors que Coco Gauff séchait ses larmes sur sa chaise. “C’est comme si tout s’était mis en ordre”, s’est-elle félicitée juste après avoir reçu son trophée. “Il y a deux ans je gagnais, c’était presque une surprise. Cette fois-ci j’ai travaillé dur, il y avait beaucoup de pression.”


La grande gagnante du jour a aussi eu un petit mot pour les Ukrainiens, au lendemain de la date symbolique des 100 jours de guerre dans le pays. “Quelques mots pour les Ukrainiens : restez forts car la guerre est toujours là”, a-t-elle déclaré. “Après chaque tour passé ici, j’espérais que la situation s’améliore, mais ce n’est pas le cas. Je garde espoir.”

Avec ce second Majeur de sa carrière, Iga Swiatek rentre un peu plus dans l’histoire du tennis. A 21 ans, elle devient la première joueuse à remporter Roland-Garros pour la seconde fois depuis Maria Sharapova en 2014. Avec cette 35e victoire de rang, elle égale par la même occasion le record de Venus Williams de la plus longue série de succès consécutifs au XXIe siècle, et conforte sa position de meilleure joueuse du monde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici