Equipe de France : Camavinga doublure d’Hernandez au poste d’arrière gauche ?

0
11

Un coin de ciel bleu

Chacun cherche son arrière gauche

Le Français Eduardo Camavinga à l’entraînement avec l’équipe de France, au stade Jassim-bin-Hamad, à Doha, le 24 novembre 2022.

En 2010, Patrice Evra chassait « la taupe » à Knysna et sans jamais l’a trouvée d’ailleurs. Douze ans après le fiasco sud-africain et dans un tout autre contexte, les Bleus recherchent une doublure à Théo Hernandez, seul arrière gauche de métier depuis la blessure de son frère Théo. Mercredi, Dayot Upamecano avait balancé les noms de Kingsley Coman et Ousmane Dembélé, mais tout cela sentait le pari entre collègues. Il suffit d’écouter la réaction de Dembélé.

Ce jeudi, Matteo Guendouzi a lâché une autre piste, plus crédible cette fois. Le Marseillais a « trahi » le secret du match à huis clos disputé par les remplaçants la veille contre une équipe locale. « Cama a joué ce rôle, parce que peu de joueurs peuvent être à cette position et on n’a pas beaucoup de gauchers. Il a été très bon, il a marqué un magnifique but d’ailleurs », indique l’ancien d’Arsenal. « Cama », c’est Eduardo Camavinga, le milieu de terrain du Real Madrid.

Chaud devant

Angleterre – Etats-Unis

Les Anglais célébrant leur sixième but lors de leur victoire contre l’Iran, lundi 21 novembre au stade international Khalifa.

Après une démonstration et un festival de buts en ouverture contre l’Iran (6-2) lundi, l’Angleterre va tenter de valider son billet pour les huitièmes de finale dès ce vendredi. Les Three Lions affrontent les Etats-Unis, a priori l’adversaire le plus dangereux du groupe B dont ils sont favoris, à 20 heures au stade Al-Bayt. Et les hommes de Gareth Southgate devraient bien pouvoir compter sur leur capitaine et buteur Harry Kane, victime d’un tacle appuyé contre l’Iran et un temps incertain pour la rencontre. De quoi pimenter un match qui s’annonce explosif face à un Team USA revanchard, déçu du résultat de son premier round (1-1 contre le Pays-de-Galles) et qui devra se rattraper pour espérer aller loin.

Avant ce match phare, les Pays-Bas tenteront eux aussi de se qualifier d’ores et déjà pour la phase finale. Moyennement convaincants face au Sénégal, les Néerlandais avaient dû attendre les quinze dernières minutes pour s’imposer (2-0) et devront se méfier de l’Equateur, qu’ils affronteront à 17 heures.

Pleins gaz

Richarlison régale, Neymar grimace

Le Brésil a vécu une soirée partagée. Si la Seleçao s’inquiète de l’entorse de la cheville subie par Neymar, elle a malgré tout réussi son entrée en lice dans le tournoi en disposant de la Serbie (2-0). Richarlison gardera, lui, un souvenir joyeux de son premier match de Coupe du monde. L’attaquant de Tottenham a d’abord forcé le verrou serbe en étant bien placé à la réception d’un centre de Vinicius Jr (62e).

Lire aussi : Coupe du monde 2022 : victorieux de la Serbie, le Brésil s’inquiète pour Neymar, victime d’une entorse à la cheville

C’est surtout son deuxième but qui tournera en boucle dans sa tête. Encore servi par le joueur du Real Madrid, il a enchaîné un joli contrôle avec une reprise acrobatique qui a trompé Vanja Milinkovic-Savic (73e), le gardien de la Serbie. Certainement le plus beau but de la compétition jusqu’à présent.

Sables mouvants

« La performance des autres pays arabes nous rend un peu jaloux »

L’attaquant Ismaeel Mohammad a résumé, jeudi, le sentiment de l’équipe du Qatar. Vendredi, les Al Annabi (« Les Bordeaux ») joueront leur deuxième match contre le Sénégal à 14 heures. Et après une performance indigente contre l’Equateur en ouverture (défaite 2 à 0), le pays hôte espère montrer son vrai niveau.

« Notre équipe est capable de gagner si elle a l’état d’esprit, la détermination et la persévérance et qu’elle s’inspire des sélections arabes qui ont réussi de bons résultats lors de leur premier match », a confié le sélectionneur Félix Sanchez en conférence de presse. Une référence à l’Arabie saoudite, qui a créé la sensation face à l’Argentine, et au Maroc, qui a accroché la Croatie, finaliste sortant (0-0), tout comme la Tunisie contre le Danemark (0-0)

Un but fratricide

La réaction du Suisse Breel Embolo après son but contre le Cameroun, jeudi 24 novembre au stade Al-Janoub.

Comme un symbole, c’est lui qui a permis à la Suisse de se sortir du piège camerounais en marquant l’unique but de la rencontre. Pourtant, après avoir vu sa frappe rentrer dans les cages adverses, Breel Embolo n’a presque pas réagi, restant sur place, les mains en l’air, presque désolé. Et pour cause : l’attaquant de 25 ans, arrivé en Suisse à l’âge de quatre ans, est né… au Cameroun. « Si je marque, j’essaierai de ne pas célébrer », avait-il d’ailleurs précisé avant ce match particulier pour lui, sentant peut-être le clin d’œil du destin arriver. Parole tenue.

De l’eau dans le gaz

Le footballeur iranien Voria Ghafouri arrêté

Voria Ghafouri, le 27 avril 2021, à Djedda.

Le footballeur Voria Ghafouri, célèbre en Iran – mais non sélectionné dans l’équipe nationale –, a été arrêté ce jeudi par les autorités de la République islamique, accusé d’avoir « insulté et sali la réputation de l’équipe et de s’être livré à de la propagande » contre l’Etat, selon l’agence de presse iranienne Fars. Son tort ? Avoir posté une photo sur Instagram en portant l’habit traditionnel kurde.

Lire aussi : Coupe du monde 2022 : les Iraniens restent muets au moment de leur hymne, en soutien aux victimes des manifestations

Une arrestation qui a lieu alors que Téhéran réprime depuis deux mois des manifestations causées par la mort de Mahsa Amini en prison pour avoir mal porté son voile. Une répression contre laquelle les joueurs iraniens s’étaient élevés.

Grain de sable

5

On peut être au chômage et écrire l’histoire de la Coupe du monde. Deux jours après son divorce avec Manchester United, Cristiano Ronaldo est devenu le premier joueur à inscrire un but lors de cinq éditions différentes du Mondial : 2006, 2010, 2014, 2018 et désormais 2022. Face au Ghana (3-2), jeudi, CR7 a inscrit son huitième but (en 18 matchs) en phase finale de Coupe du monde en ouvrant le score sur penalty. Il fait mieux que Lionel Messi, Pelé, Miroslav Klose et Uwe Seeler.

Notre sélection d’articles sur la Coupe de monde 2022

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici