EN DIRECT – Chaos au stade de France lors de la finale de Ligue des champions: Darmanin critique les clubs anglais et Klopp

0
72

Darmanin charge les clubs anglais

Lors de sa conférence de presse, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin s’en prend notamment aux clubs anglais: “La doctrine du maintien de l’ordre français a permis d’éviter des morts et des blessés. La comparaison avec les JO et la Coupe du monde de rugby me paraît assez disproportionnée sachant qu’il y a, manifestement, que dans le football avec certains clubs anglais qu’il y a ces événements. Je rappelle que la France a organisé de très nombreux matchs de rugby et de football de très haut niveau ces derniers temps sans difficulté. C’était notamment le cas lors de la finale de Coupe de France. En 2019, la finale entre Liverpool et Tottenham avait posé les mêmes problèmes à Madrid. Une finale à Wembley il y a quelques années avait posé exactement les mêmes problèmes. Il y a aussi l’entraîneur de Liverpool qui a appelé les supporters à venir en France même sans billets. Nous nous sommes retrouvés avec des dizaines de milliers de supporters britanniques, dont une partie avait respecté parfaitement les règles. Et une partie infime, mais extrêmement vivante, qui a bousculé les autorités.”

Darmanin: “70% des billets étaient faux lors des pré-filtrages”

“Les billets sont normalement électroniques, ils ont été faits en papier à la demande du club de Liverpool. Les 22 000 billets anglais ont tous été en papier, ce qui a contribué à la fraude massive et industrielle. 70% des billets étaient faux lors des pré-filtrages.”

Darmanin: “Les décisions prises ont empêché qu’il y ait des décès”

“Les décisions prises ont empêché qu’il y ait des décès. Les pré-filtrages ont été levés pour éviter l’écrasement des personnes sur les cordons de police ou les grilles.”

Oudéa-Castéra: “Réactiver le dialogue”

“La volonté de réactiver le dialogue et la réflexion pour faire en sorte pour que le football ne déchaîne pas les dérives.”

Oudéa-Castéra: “Nous devons nous améliorer”

“Nous avons la volonté de renforcer le pilotage de ces grands évènements. On a vu que nous devions nous améliorer sur la gestion des flux, pour faire en sorte d’avoir des moyens de prévenir les fraudes à la billeterie.”

La ministre des Sports veut savoir pourquoi une telle fraude de billets a été possible

“Nous attendons maintenant l’enclenchement rapide d’une enquête par l’UEFA”

Une compensation pour ceux qui n’ont pas pu voir le match

Oudéa-Castéra:”Nous avons demandé à l’UEFA que les 2 700 personnes qui n’ont pas pu assister au match aient une compensation.”

“Une fraude massive de faux billets”, Gérald Darmanin s’exprime à l’issue de la réunion de crise

Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur: “Nous avons constaté aucune divergence d’interprétation de fond. La décision a été prise il y a trois mois à la suite de la situation géopolitique à Moscou, là où on met entre 12 et 18 mois pour organiser un tel évènement a été fait en trois mois. Nous regrettons une déformation dans l’accueil des supporters britanniques, à l’inverse des supporters espagnols.”

“30 000 à 40 000 supporters de Liverpool se sont retrouvés au Stade de France soit avec des faux billets, soit sans billet. C’est rajouter à cela la grève du RER B qui a contraint à sortir du RER D, avec une issue plus étroite.”

“Ce qui a été constaté est une fraude massive et organisée de faux billets, 70% de faux billets au pré filtrage, 15% après le premier filtrage.”

“Sur 29 interpellations dans le Stade de France, plus de la moitié concerne des Britanniques.”

Le point sur les suites judiciaires

Ce que l’on sait ce lundi à 12h : 

  • Au total, 48 personnes ont été placées en garde à vue
  • 15 de ces gardes à vue ont fait l’objet de mesures de prolongation. Des décisions doivent être prises dans la journée les concernant.
  • Plus aucun Anglais n’est en garde à vue
  • Aucune garde à vue n’est intervenue pour des faits liés à des intrusions ou des faux billets d’entrée au match.

À noter qu’il y a eu un nombre important de plaintes contre X pour des vols, des vols à l’arraché voire avec violences.

>> Plus d’infos

Nadal raconte ses difficultés pour se rendre au Stade de France

Rafael Nadal, en lice pour décrocher un 14e titre à Roland-Garros, a pu assister samedi à la finale de la Ligue des champions mais il est arrivé au Stade de France à pied après être descendu de sa voiture bloquée sur l’autoroute dans les embouteillages, a-t-il raconté dimanche.

“J’ai eu des difficultés pour arriver au stade, a-t-il raconté. J’ai dû descendre de voiture sur l’autoroute et terminer à pied. Sinon, je n’y serais pas arrivé à temps parce que la voiture qui m’emmenait n’est arrivée au parking (du stade) qu’à 22h15. Mais j’y suis arrivé à pied, c’était plus facile que je ne pensais. Des gens de ‘organisation m’ont reconnu et m’ont aidé.”

L’avocat Pierre Barthélémy dénonce “le chiffre délirant” de 40.000 supporters sans billet

Invité sur BFMTV ce lundi, Pierre Barthélémy, avocat de plusieurs supporters français membre de l’association France Supporters Europe, a témoigné du chaos pour accéder au Stade de France auquel il a assisté en qualité d’observateur, samedi. Il dénonce l’argumentaire des autorités sur le problème des supporters sans billet estimé entre “30.000 et 40.000” par la préfecture et le gouvernement.

“Cette question des faux billets sent le prétexte très opportuniste puisque le premier argument pour expliquer le report du match (de 36 minutes), c’est soi-disant l’arrivée en retard des supporters mais plusieurs d’entre eux ont témoigné qu’ils étaient là depuis 17h, explique-t-il. Après, on invoque cette histoire de faux billets mais elle ne tient pas. On avance le chiffre de 40.000, pourquoi pas un million? 40.000 personnes, ce serait la moitié du stade. Cela voudrait dire que vous avez vu un flux contraire de la moitié du stade repartir dans l’autre sens et personne n’a constaté sur place. Je pense qu’ils incorporent les 40.000 supporters qui étaient dans la fan zone Place de la Nation pour dire qu’il y avait 40.000 supporters sans billets dans Paris. Mais ces gens-là ne se sont pas pointés au pré-filtrage. Pour avoir patienté à la porte des supporters de Liverpoo, on a constaté environ dix interpellations pour faux billets sur des milliers de personnes. Cet argument avec ce chiffre délirant de 30.000 à 40.000 supporters sans billets ne correspond pas à ce que tout le monde a pu constater. Même la RATP pourra confirmer qu’il n’y a pas 40.000 personnes qui ont refoulé dans le RER D pour rentrer sur Paris. Ces chiffres, qui ne sont pas du tout sourcés, sont devenus un prétexte de récupération politique.”

La ministre des Sports accompagnée de Gérald Darmanin et Didier Lallement

Parmi les participants à cette réunion de crise au ministère:

  • Amélie Oudéa-Castéra, ministre des Sports
  • Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur
  • Didier Lallement, préfet de police

Oudéa-Castéra: “Analyser et tirer tous ensemble les leçons qui s’imposent pour que cela n’arrive plus jamais”

Amélie Oudéa-Castéra, ministre des Sports, en préambule de la réunion de crise au ministère: “Le but de cette réunion, c’est d’arriver à cerner l’ensemble des dysfonctionnements qui se sont malheureusement produits au Stade de France samedi soir, arriver à bien les analyser et en tirer tous ensemble les leçons, les conséquences et les enseignements qui s’imposent pour que ça n’arrive plus jamais et qu’on soit idéalement préparés pour les prochains évènements sportifs internationaux.”

“Le chiffre sur les supporters sans billet est fantaisiste”, selon Ronan Evain

Supporters, forces de l’ordre, organisateurs… Qui est responsable du chaos qui a entouré la finale de la Ligue des champions samedi au Stade de France? Depuis deux jours, les parties se rejettent la faute.

Accusé, l’exécutif se défend et convoque ce lundi matin une réunion au ministère des Sports, autour de la nouvelle ministre, Amélie Oudéa-Castera. Elle déplore surtout qu’il y ait eu “30.000 à 40.000” faux billets. Le préfet de police de Paris, Didier Lallement, a décidé de saisir la justice pour cette fraude massive aux faux billets.

>> Les déclarations complètes de Ronan Evain

Mais pour Ronan Evain, directeur général de Football Supporters Europe et présent au Stade de France, cette explication ne tient pas.

“Le chiffre avancé par la préfecture de police de 30.000 à 40.000 faux billets est complètement fantaisiste. Pour avoir observé les entrées pendant plusieurs heures, il y avait effectivement quelques faux billets et il y avait surtout des fausses accréditations. Mais c’était vraiment marginal. Le problème, c’est qu’un pré-filtrage a sauté à cause d’un goulot d’étranglement qui venait du RER B”, explique-t-il.

En effet, une grève des transports était prévue ce samedi sur deux lignes de RER, le A et le B. Pour Ronan Evain, c’est ce qui est à l’origine du désordre devant le stade.

“Une fois que ce pré-filtrage a sauté, à cet endroit-là, tout le monde pouvait entrer. L’information a circulé très rapidement chez les supporters, mais aussi chez des jeunes locaux sans aucune affiliation aux clubs. Des images ont circulé sur les réseaux sociaux et je crois que ça a créé un appel d’air qui a mené à la situation qu’on a vu”, assure-t-il ce lundi sur RMC.

La ministre des Sports pointe du doigt l’UEFA et Liverpool

Amélie Oudéa-Castera, ministère des Sports, a déploré un manque d’encadrement des supporters anglais par Liverpool ayant participé, selon, elle aux débordements avant la finale de la Ligue des champions.

Elle pointe aussi du doigt la décision de l’UEFA d’avoir accepté la délivrance de billets en papier, comme demandé par Liverpool. “Ils ont accepté qu’il n’y ait pas un recours exclusif à l’application mobile qui devait être utilisée” qui génère “des billets infalsifiables, intransmissibles”. “Liverpool a demandé qu’il n’y ait pas l’utilisation de cette application mobile, l’UEFA a accepté et crée un circuit de billets papier qui a créé des débordements.”

>> Les déclarations d’Amélie Oudéa-Castéra

Au-delà de la gestion des billets, la ministre regrette le manque d’encadrement des supporters par le club anglais, en comparaison à deux du Real Madrid. “Aucun trouble, note-t-elle. Le fait que le Real ait à ce point encadré la venue de ses supporters à Paris en prévoyant les bus depuis l’aéroport, de tout organiser d’un point à un autre – ce qui tranche radicalement avec le club de Liverpool qui a laissé ses supporters dans la nature – a créé une différence majeure.”

Incidents au stade de France: “Le fait générateur, c’est les faux billets”, selon l’Intérieur

Camille Chaize, porte-parole du ministère de l’Intérieur, assure dans “Apolline Matin” ce lundi sur RMC et RMC Story que l’origine des incidents au Stade de France samedi soir est liée aux faux billets vendus aux supporters de Liverpool.

“Le fait générateur, ce sont ces faux billets vendus en masse aux supporters anglais, assure la porte-parole de l’Intérieur. Après, les pré-filtrages ont été lâchés pour certains pour éviter les mouvements de foule, parce qu’on sait que ça peut entraîner des blessés voire des drames, comme il y a quelques années en Belgique. Le choix a été fait de privilégier l’entrée de personnes qui n’avaient peut-être pas de billets. Et dedans, il y avait des supporters, mais pas que. Il y avait aussi un certain nombre de délinquants opportunistes, qui voulaient agresser ou voler.”

Gérald Darmanin, le ministère de l’Intérieur, a directement accusé les supporters britanniques comme responsables de la situation samedi soir au Stade de France, dans un tweet. A-t-il vu juste ? “Ce n’était pas une erreur, estime Camille Chaize. C’était le fait générateur. Le problème de départ, c’est cette existence de faux billets de manière généralisée. Quand on achète au marché noir, la bonne foi est relative. Pourquoi il y avait autant de billets papiers ? Apparemment, c’était une demande du club de Liverpool.”

>> Toutes nos infos

La colère du président de la Seine-Saint-Denis

Stéphane Troussel, président de la Seine-Saint-Denis (PS), département où est situé le Stade de France, a fait part de sa colère sur les dysfonctionnements de l’organisation de la finale de la Ligue des champions, samedi.

“Jamais je n’ai vu une telle désorganisation autour du Stade de France, a-t-il dénoncé sur France Info, ce lundi. Ce n’est pas la première fois qu’il y a des grands évènements autour du Stade de France. Ça fait 24 ans que le Stade de France existe à Saint-Denis et c’est la troisième finale de la Ligue des champions qui y est organisée (après 2000 et 2006, ndlr) et jamais, je n’avais vu un tel niveau de désorganisation. Je suis très en colère, je ne veux pas que la Saine Saint-Denis et ses habitants soient les bouc-émissaires de cette désorganisation. Je réclame une enquête rapide, transparente, approfondie sur ces dysfonctionnements, cette désorganisation.”

Quel type d’enquête: parlementaire, judiciaire? “On trouvera la formule, précise le président du département. Il faut qu’il y ait de la transparence. Qu’est-ce qu’il s’est passé? Que s’est-il passé sur l’absence de pré-filtrage ou d’un pré-filtrage suffisamment développé?”

>> Lire l’article complet

Info BFMTV – Fraude massive aux faux billets en finale de Ligue des champions: le Préfet de Police de Paris saisit le procureur

BFMTV s’est procuré une note du préfet de police de Paris adressée au ministère de l’Intérieur concernant les incidents du Stade de France samedi soir. Il informe saisir le procureur de la République pour l’ouverture d’une enquête sur la “fraude massive aux faux billets”.

Par ailleurs, le préfet de police estime que le “dispositif mis en place a assuré l’essentiel: permettre le bon déroulement du match et garantir la sécurité des festivités sans morts ni blessés graves”.

>> Plus d’infos

Un sénateur demande l’ouverture d’une commission d’enquête parlementaire après les incidents

Michel Salvin, sénateur Les Républicains de l’Isère et Président du groupe d’étude “Pratiques sportives et grands évènements sportifs” du Sénat a demandé l’ouverture d’une commission d’enquête parlementaire afin de désigner “les véritables fauteurs de troubles du désastre d’hier soir lors de la finale de la Ligue des champions” et de ne pas “nous fâcher avec nos voisins anglais en pointer injustement du doigt les supporters de Liverpool”.

“400 millions de téléspectateurs ont assisté à une humiliation pour notre pays” s’indigne le sénateur, qui préfère mentionner les violences de “bandes de jeunes locales” sans mentionner les images des policiers en train de gazer certaines familles.

Le ministère des Sports annonce une réunion à 11h avec tous les acteurs de l’organisation

Le ministère des Sports a envoyé un communiqué ce dimanche, annonçant une “réunion” lundi à 11h avec tous les acteurs de l’organisation de la finale de la Ligue des champions:

“La priorité est désormais de cerner très précisément les dysfonctionnements avec l’UEFA, la Fédération française de football, le Stade de France, la Préfecture de police de Paris, la Préfecture de Seine-Saint-Denis et la mairie de Saint-Denis afin d’en tirer toutes les leçons pour éviter que de tels incidents se reproduisent pour nos futurs grands événements sportifs internationaux. Je réunirai demain, lundi 30 mai à 11h, au ministère des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques, l’ensemble des parties prenantes précitées, en présence du préfet de police de Paris.”

>> Toutes nos infos

La préfecture de police de Paris défend son bilan après le chaos

Loubna Atta, porte-parole de la préfecture de police de Paris, sur BFMTV

“La police était chargée d’assurer la sécurité autour du stade et du rétablissement de l’ordre public. A partir du moment où des débordements ont été constatés, le préfet de police a pris la décision de faire venir en renfort des agents de sécurité privé, notamment, qui étaient chargés d’effectuer le premier filtrage pour laisser passer les spectateurs détenteurs de billets. Les forces de l’ordre ont appuyé ces agents au niveau des grilles du stade afin de trier les détenteurs de billets de ceux qui n’en avaient pas afin de laisser les spectateurs légitimes entrer dans le stade.”

“La question qui se pose c’est de dire que beaucoup de spectateurs n’étaient pas munis de billets ou étaient détenteurs d’un faux billet. Est-ce qu’il y a eu une tricherie massive ? Et dans ce cas, par qui a-t-elle organisée ? L’autre question, c’est la gestion des supporters qui sont venus en masse depuis l’Angleterre sans être détenteurs de billets. Ils ont pu être très bien canalisés sur la fan zone du cours de Vincennes où tout s’est déroulé dans de bonnes conditions dès l’ouverture.”

“La problématique identifiée était de savoir comment gérer le flux de supporters massif arrivant sur le territoire national sans billet. C’est pour cela que la fan zone a été créée et c’est pour cela que le préfet de police en a validé le principe.”

“La capacité d’accueil du Stade de France est de 80.000 personnes. La majorité des spectateurs qui étaient présents hier soir étaient détenteurs d’un billet.”

Bonjour à tous

Deux jours après les incidents qui ont entraîné le retard du coup d’envoi de la finale de la Ligue des champions entre Liverpool et le Real Madrid, les débats sont encore nombreux. Alors que les dysfonctionnements de l’organisation sont pointés du doigt, une réunion a lieu ce lundi au ministère des Sports pour faire la lumière sur ce qu’il s’est passé.

>> Les dernières infos sur le chaos au Stade de France

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici