Du Karim Benzema dans le texte, Aymeric Laporte hors du coup : les tops et les flops de Manchester City – Real Madrid

0
81

Les tops

  • Benzema, éternel sauveur du Real

L’homme providentiel encore une fois ! Le voilà avec 14 buts en C1 cette saison après son nouveau doublé. Pourtant, on l’avait à peine vu pendant la première demi-heure où le Real prenait l’eau. Et puis, Karim Benzema a encore trouvé le moyen de frapper. De magnifique manière, une fois de plus. Sur l’un de ses rares ballons dans la surface, l’attaquant français a marqué d’une superbe reprise du gauche sur un service de Ferland Mendy. Au meilleur moment pour relancer les Merengue. Du Benzema dans le texte en gros. Et en plus, il s’est offert le doublé d’une Panenka sur penalty, lui qui avait raté deux penalties en Liga il y a quelques jours. Le patron du Real. Tout simplement.

Ligue des champions

Du Benzema dans le texte, Laporte hors du coup : les tops et les flops

IL Y A 3 HEURES

Karim Benzema buteur sur penalty avec le Real Madrid face à Manchester City

Crédit: Getty Images

  • De Bruyne, chef d’orchestre de génie

C’est le maestro par excellence. Son début de match est notamment un modèle du genre. En plus de son but précoce pour lancer City, le métronome belge a régalé. Sa capacité à distiller les passes pour orienter le jeu des Citizens est un bonheur à regarder. C’est un vrai poison. Et même s’il a baissé de rythme au fil des minutes, Kevin De Bruyne a pesé sur cette rencontre de tout son talent.

Quatre buts marqués mais des regrets à la pelle : City doit-il trembler ?

C’est une drôle d’impression. On en oublierait presque que le Real Madrid a perdu ce mardi. Si la soirée a été folle avec sept buts marqués et un rythme dingue, le plus marquant est peut-être la capacité du Real à rester en vie. Alors que City a imposé une intensité étouffante avec un énorme pressing et une qualité technique exceptionnelle, les visiteurs ont trouvé les ressources pour ne pas sombrer après cette première demi-heure en enfer. Comme souvent cette saison en Ligue des champions, les hommes de Carlo Ancelotti ont fait parler leur expérience pour revenir dans le match. Et repartir de Manchester avec une courte défaite qui lui donne le droit d’y croire au retour.

Les flops

  • Aymeric Laporte, le trou après la pause

Aymeric Laporte aurait sûrement préféré sortir à la mi-temps, comme David Alaba. Encore aligné aux côtés de Ruben Dias, l’international espagnol a en effet connu une seconde période bien compliquée. Au retour des vestiaires, on l’a vu fébrile et hésitant. Sur le but de Vinicius, il est ainsi d’une passivité surprenante pour laisser l’ailier madrilène filer au but. Et à la 69e, il a manqué une intervention devant le Brésilien, qui a amené une occasion aux Merengue. Son calvaire n’était pas fini puisqu’il a en plus donné un penalty au Real pour une main dans la surface pour le 4-3. Il était temps de rentrer aux vestiaires, qu’il n’aurait pas dû quitter à la mi-temps.

ymeric Laporte face à Vinicius lors de la demi-finale entre Citizens et Merengue

Crédit: Getty Images

  • David Alaba – Éder Militão, doublette indigne de son statut

Ils ont manqué de tranchant, d’agressivité dans leurs interventions et même de justesse. Notamment dans la première demi-heure, David Alaba et Éder Militão ont sombré. Si Militão n’est pas assez percutant sur Phil Foden, Alaba, sorti à la pause pour un souci physique, se fait lui prendre par Gabriel Jesus sur le deuxième but mancunien (2-0, 10e). Leur déchet technique inhabituel notamment de la part d’un Militão décevant, n’a aussi pas aidé le Real, à l’image de la passe en retrait complètement ratée du Brésilien à la 20e.

Toni Kroos nous avait habitués à autre chose. Aligné devant la défense en l’absence de Casemiro, l’Allemand n’a pas pesé. Pire, il a semblé dépassé par le rythme de la rencontre durant les 90 minutes. Si Luka Modric a aussi longtemps donné l’impression de courir dans le vide, le Croate a, lui, su relever la tête pour orienter un peu le jeu madrilène à certains moments. Contrairement à Kroos, qui n’a jamais trouvé le bon tempo.

Ligue des champions

L’antisèche : Mais comment sont-ils encore en vie ?

IL Y A 3 HEURES

Ligue des champions

Benzema : “Les gardiens regardent comment je tire les penalties, il faut savoir changer”

IL Y A 3 HEURES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici