DIRECT. 14 Juillet : après le défilé, Macron s’apprête à renouer avec l’interview présidentielle

0
90

12:37

Interview en direct du chef de l’état à 13H10

Le président Emmanuel Macron s’apprête à donner la première interview télévisée de son second quinquennat à l’occasion de la fête nationale du 14 juillet. Le chef de l’Etat sera à 13h10 sur les chaînes France 2 et TF1 pour “donner le cap, les grandes lignes des politiques qui doivent être conduites”, dans un contexte politique intérieur complexe après le revers de sa coalition aux législatives de juin qui l’a privé d’une majorité absolue à l’Assemblée nationale.

Emmanuel Macron termine la revue des troupes et s’entretient avec le nouveau Chef d’état-major ce 14 juillet. Philipe de Poulpiquet/LP

Le chef de l’état devrait revenir sur deux points essentiels : 

  • La situation politique intérieure. 
  • L’agenda du gouvernement et les mesures à prendre pour atténuer les conséquences économiques et sociales de la guerre en Ukraine.

11:58

Après Uber, des liens avec Amazon

Un article de Mediapart, qui a pu consulter des échanges datant du deuxième semestre de 2017 entre des conseillers d’Emmanuel Macron et les lobbyistes et dirigeants d’Amazon, dévoile que Jean Gonié, responsable des affaires publiques de l’entreprise américaine, a travaillé avec les équipes de LREM au moment de la campagne présidentielle. Il aurait notamment « poussé » le thème « de la transformation de la France en champion du commerce en ligne et de la logistique ». 

11:38

Le 14 Juillet, sujet de division entre Hidalgo et Lallement

Dans un courrier adressé au ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, la maire de Paris, Anne Hidalgo accuse Didier Lallement d’un « désengagement inédit et non concerté » de la préfecture de police du « périmètre du Champ de Mars », pour le feu d’artifice de ce jeudi soir, ce qui « met en péril l’accueil dans les meilleures conditions de sécurité des 70 000 personnes » attendues. « À nouveau, le préfet de police joue avec la sécurité des Parisiens et des visiteurs de la capitale en fragilisant au dernier moment un dispositif conjoint ville-préfecture de police pourtant robuste et éprouvé », écrit l’élue.

De son côté, la préfecture de police nie et assure que 1 500 policiers et gendarmes seront mobilisés ce soir. 

« Il revient à la ville de Paris, organisatrice de l’événement, d’assurer la gestion des accès des spectateurs souhaitant assister au feu d’artifice », rappelle la préfecture. 

11:14

10:54

Le Sénat, un espoir pour le gouvernement ? 

Alors que le projet de loi sanitaire a été adopté mais amputé d’un article clé, la Première ministre Elisabeth Borne en appelle aux sénateurs, qui vont désormais observer le texte. Majoritairement à droite, le Sénat se veut la chambre de « l’opposition raisonnable ». Tous les détails sur le sujet sont à lire dans notre article.  

10:27

Suivez le défilé du 14 Juillet avec Le Parisien

10:16

Renaud Muselier lance son parti

L’ex-LR Renaud Muselier, lance son parti local « Cap sur l’Avenir – Nos Territoires d’abord » dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, dont il est président. Il avait quitté, en novembre, les Républicains, à qui il reprochait leur dérive vers l’extrême droite. Son parti sera officiellement présenté à la rentrée.

10:07

Emmanuel Macron sur les Champs

Le chef de l’Etat descend les Champs-Élysées pour le défilé du 14 Juillet, à bord d’un véhicule militaire qui a d’abord fait le tour de l’Arc de Triomphe. 

09:45

« C’est fini, le gouvernement de Jupiter »

« Madame Borne doit redescendre sur Terre. C’est fini le gouvernement de Jupiter, elle ne peut plus parler à l’Assemblée comme si elle était à ses ordres, ce n’est plus le cas », juge Gilles Platret, le vice-président des Républicains, après le premier passage dans l’Hémicycle du projet de loi sanitaire, qui a été en partie raboté. « Nous n’avons pas à donner de l’air à ce gouvernement, nos députés n’ont pas été élus pour ça. Nous devons rester une forme d’alternance », affirme-t-il sur Sud Radio.

09:21

Le vice-président des Républicains veut la démission de Darmanin

« Le ministre de l’Intérieur a menti sciemment. Quand il y a un mensonge d’Etat, aujourd’hui avéré, ce n’est pas des excuses qu’il faut, c’est une démission » juge Gilles Platret, maire LR de Chalon-sur-Saône et vice-président des Républicains, sur Sud Radio.

Ce mercredi, le Sénat a présenté son rapport d’information sur le fiasco sécuritaire du match Real Madrid-Liverpool le 28 mai au Stade de France. Il exonère de toute responsabilité les supporters des deux camps, qui avaient été désignés comme les principaux responsables de ce fiasco par Gérald Darmanin et pointe des mauvaises décisions prises en amont et le jour J.

09:02

D’autres anciens ministres dans la liste

D’autres anciens ministres font partie des promus du 14 Juillet. L’ex-locataire de Matignon, Jean Castex, ainsi que Roselyne Bachelot deviennent commandeurs. Les anciens ministres Jean-Michel Blanquer, Françoise Parly et Jean-Yves Le Drian sont de leur côté faits officiers.

08:57

Jean-Pierre Raffarin prend du galon

L’ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin obtient la plus haute distinction de la Légion d’honneur en devenant Grand-Croix à l’occasion de la traditionnelle promotion du 14 Juillet.

08:39

Les LR veulent entrer au gouvernement

« Je souhaite que nous entrions, nous les Républicains, au gouvernement », plaide Philippe Juvin sur CNews, voulant que cela se fasse « sur la base d’une discussion et d’un programme écrit. Nous ne pouvons pas être une prise de guerre, comme l’ont été Damien Abad ou Eric Woerth », tacle-t-il.

08:36

Caroline Cayeux doit-elle partir ?

« Si elle maintient ses propos, elle doit effectivement partir. Si elle continue à croire ce qu’elle a dit en 2013, ça me paraît incompatible avec l’exercice de ses fonctions », juge Philippe Juvin, sur CNews, au sujet des propos tenus par Caroline Cayeux sur le mariage pour tous. Interrogée en début de semaine par Public Sénat sur d’anciens propos considérant le mariage de personnes de même sexe comme une « réforme de caprice » et « un dessein qui va contre la nature », la ministre chargée des Collectivités territoriales a assuré qu’elle maintenait ses propos avant d’affirmer avoir des amis « parmi ces gens-là ».

08:24

« Que la majorité nous écoute », plaide les LR

« Nous ne sommes pas aux ordres » de la majorité, réagit Philippe Juvin, qui s’est abstenu de voter notamment sur l’utilisation du passe sanitaire aux frontières. Mais il assure sur CNews qu’il « n’exclut pas de le voter » en deuxième lecture « à condition qu’on nous entende. Nous sommes des gens raisonnables, mais nous demandons que la majorité nous écoute », plaide-t-il.

08:20

Juvin demande des excuses

« Il serait de bon ton que le gouvernement s’excuse », juge Philippe Juvin, député LR des Hauts-de-Seine, sur CNews au lendemain de la présentation à la presse, par le Sénat, d’un rapport d’information sur le fiasco sécuritaire du match Real Madrid-Liverpool le 28 mai.

07:59

Faire passer des lois, « difficile » mais « possible »

« Je n’ai pas été très surpris de voir LFI et le RN voter ensemble » sur le projet de loi sanitaire, assure le député David Amiel, député LREM. « Mais ce qui m’a choqué, c’est de voir ces explosions de joie coordonnées » après le vote, assure-t-il sur France info. Faire passer des lois, « ça va être difficile et on le sait bien depuis le début, ça va prendre du temps mais nous aurons des avancées, je crois que c’est possible ».

07:44

La réaction de Beaune aux propos de Cayeux

Invité sur LCI ce mercredi soir, Clément Beaune a réagi aux propos de Caroline Cayeux, la ministre chargée des Collectivités territoriales, qui a utilisé le terme « ces gens-là » pour évoquer le mariage de personnes de même sexe. « Ce n’est pas à moi de dire » si elle doit démissionner, mais « elle a eu des propos extrêmement blessants. Je fais partie de ces gens-là », a commenté le ministre chargé des Transports. 

07:30

07:25

Bonjour à tous !

Bienvenue dans ce nouveau direct, consacré à l’actualité politique de notre pays. Aujourd’hui, il sera notamment marqué par l’interview d’Emmanuel Macron à l’issue du défilé du 14 Juillet, sa première depuis sa réélection d’avril dernier. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici