Coupe du monde : l’Iran bat le Pays de Galles sur le fil et se relance pour la qualification

0
16

Les Iraniens se sont repris, et de belle manière ! Balayés par l’Angleterre lors de leur premier match du Mondial (6-2), les Shirants Perse (les « lions de Perse ») pouvaient déjà dire adieu à leurs espoirs de qualification en huitièmes de finale en cas de défaite face au Pays de Galles, vendredi 25 novembre. Au bout d’une partie engagée mais relativement fermée, les Iraniens ont finalement trouvé la faille dans le temps additionnel par Rouzbeh Cheshmi (90e+8) puis Ramin Rezaeian (90e+11) pour l’emporter.

Lire aussi : Pays de Galles – Iran en direct : les Iraniens s’imposent au bout du suspense

Une victoire surprenante, pourtant loin d’être imméritée. Longtemps, les hommes de Carlos Queiroz ont été les plus dangereux, mais ont souffert d’un criant manque de réussite devant les cages du gardien gallois Wayne Hennessey. Ils pensaient avoir ouvert la marque dans les premières minutes, mais Ali Gholizadeh a dû rapidement arrêter la célébration de son but, l’arbitre signalant à raison un hors-jeu plus tôt dans l’action (15e).

Les Iraniens se sont même sûrement pensé maudits quand Sardar Azmoun puis Ali Gholizadeh ont chacun touché le poteau sur la même action (52e). Mais à force de se montrer dangereux dans la partie de terrain des Dragons rouges, ils ont poussé leurs adversaires à la faute et notamment Wayne Hennessey. Tentant une sortie loin de son but à la Manuel Neuer, le portier gallois a violemment percuté l’attaquant Mehdi Taremi (87e), devenant ainsi le premier joueur exclu de la compétition.

Le carton rouge du gardien a tout changé

Une triste première qui a coûté cher à son équipe. Complètement désorganisés et sur la défensive, Gareth Bale – par ailleurs invisible durant la rencontre – et ses coéquipiers ont fini par craquer dans les toutes dernières secondes. Le héros du jour côté iranien se nomme Rouzbeh Cheshmi : le milieu de l’Esteghlal FC a ouvert le score d’une frappe sèche dans le petit filet de Danny Ward (90e+8), rentré en jeu un peu plus tôt.

Lire aussi : Qatar 2022 : la fiche « non officielle » de l’équipe d’Iran

Le gardien remplaçant du Pays de Galles est même allé chercher un deuxième ballon au fond de ses filets quelques minutes plus tard, lorsque Ramin Rezaeian a conclu en beauté un contre, validant définitivement le succès de son équipe (90e+11). Une effusion de joie des joueurs iraniens tranchant avec l’attitude des Gallois, hagards après une défaite au bout du suspense et d’une performance quelque peu indigente.

Avec ce succès, les Iraniens peuvent encore espérer sortir pour la première fois de la phase de groupes de la Coupe du monde. Avec trois points, ils reviennent à hauteur au classement de l’Angleterre, qui joue à 20 heures contre les Etats-Unis.

En revanche, la situation devient bien plus complexe pour les Gallois. Avec un seul point décroché après deux rencontres, ils occupent la dernière place du groupe B, et n’auront d’autre choix, s’ils veulent poursuivre en huitièmes de finale, que de terrasser les Three Lions mardi 29 novembre. Mais même en cas de succès, ils seront peut-être dépendants du résultat de l’autre rencontre, entre l’Iran et les Etats-Unis.

Notre sélection d’articles sur la Coupe de monde 2022

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici