Coupe du monde 2022 : Olivier Giroud n’est plus qu’à un but de dépasser le record de Thierry Henry

0
10

Grains de sable

Pas de boycott à la télévision

L’heure n’est pas franchement à snober la Coupe du monde au Qatar. Mardi soir sur TF1, la rencontre entre la France et l’Australie a, selon Médiamétrie, rassemblé 12,53 millions de téléspectateurs (48,1 % de part d’audience), la meilleure audience depuis juin 2021, toutes chaînes confondues. A titre de comparaison, le premier match des Bleus lors du Mondial 2018 en Russie, déjà contre l’Australie, avait rassemblé 12,59 millions de personnes.

Dimanche, le premier match du tournoi entre le Qatar et l’Equateur, qui suivait, à 17 heures, la cérémonie d’ouverture, avait déjà rassemblé 5,13 millions de téléspectateurs (31,3 % de part d’audience), environ un million de plus que la rencontre inaugurale (Russie-Arabie saoudite) du Mondial 2018.

Un 51 pour Giroud

L’attaquant Olivier Giroud célèbre l’inscription du quatrième but de son équipe lors du match contre l’Australie, dans le groupe D, au stade Al-Janoub à Al-Wakrah, au sud de Doha, le 22 novembre.

Et de 50, et de 51 ! En marquant un doublé lors du succès des Bleus face à l’Australie, Olivier Giroud n’a pas simplement vaincu la malédiction de la Coupe du monde 2018 – durant laquelle il était resté muet. L’attaquant du Milan AC a également rejoint tout en haut du classement des buteurs en équipe de France Thierry Henry (51 buts). Il lui reste – au moins – deux matchs pour tenter de battre ce record. Pas mal pour un joueur qui n’était même pas sûr d’être sélectionné pour le Mondial il y a quelques mois.

Chaud devant

Maroc-Croatie

Tartines en main pour les moins matinaux, ou avec un petit snack pour les autres : la rencontre phare de ce mercredi 23 novembre se disputera à 11 heures, et opposera le Maroc à la Croatie. Luka Modric, Ivan Perisic et Marcelo Brozović retrouvent la Coupe du monde quatre ans après l’avoir quittée sous la pluie russe, défaits par la France en finale (4-2).

Les Vatreni se retrouvent dans une poule F où ils font figure de favoris (avec la Belgique), notamment par rapport au Maroc, leur premier adversaire. Privés d’Amine Harit, blessé, les hommes de Walid Regragui arrivent tout de même avec des arguments pour tenter de secouer une équipe croate vieillissante.

Le football ne se termine pas pour autant à 13 heures. Suivront un Allemagne-Japon, un Espagne-Costa Rica et surtout un Canada-Belgique en « prime time ». L’occasion de revoir Eden Hazard sur un terrain de football, raison suffisante pour laisser sa télé allumée toute la journée.

Pleins gaz

Salem Al-Dawsari, héros saoudien

C’est une action qui a changé le cours d’une rencontre, mais pas seulement. Auteur d’un but magnifique, d’une frappe enroulée du pied droit dans la lucarne adverse, Salem Al-Dawsari a permis à l’Arabie saoudite de renverser l’Argentine (2-1) dès leur entrée en lice et de se muer en héros de la monarchie du Golfe.

« Aujourd’hui, pour résumer, les astres se sont alignés pour nous, a savouré le Français Hervé Renard, sélectionneur de l’Arabie saoudite. Mais c’est le football, c’est comme ça. Parfois, il y a de la folie. C’est une victoire mémorable, ça restera dans les annales. » Opposés à la Pologne, samedi, puis au Mexique, mercredi prochain, les Saoudiens peuvent espérer rejoindre les huitièmes de finale, comme en 1994. « Après cette victoire, il est interdit de ne pas se qualifier », a prévenu le premier buteur de l’équipe, Saleh Al-Shehri.

Sables mouvants

« De très grands joueurs ont raté des penaltys : Socrates, Zico, Platini, Maradona… »

Le sélectionneur polonais, Czeslaw Michniewicz, a volé au secours de son attaquant vedette, Robert Lewandowski. Face au Mexique, le joueur de Barcelone a manqué un penalty avant l’heure de jeu (58e), arrêté par Guillermo Ochoa. Une occasion manquée d’offrir la victoire à son équipe pour son entrée en lice (0-0) dans la compétition. Le meilleur buteur de l’histoire de la sélection polonaise (76 buts) est, lui, toujours muet en Coupe du monde, pour sa deuxième participation. Une incongruité pour l’ex-meilleur buteur de Bundesliga.

Le Polonais Robert Lewandowski réagit après son penalty arrêté par le Mexicain Guillermo Ochoa, au stade 974 de Doha, au Qatar, le 22 novembre 2022.

Qatar postal

Rapprochement entre le Qatar et l’Arabie saoudite

La Coupe du monde 2022 n’est pas seulement celle du Qatar. Lors de la victoire surprise de l’Arabie saoudite contre l’Argentine (2-1), l’émir qatari Cheikh Tamim Ben Hamad Al Thani s’est affiché avec un drapeau saoudien dans les travées du stade de Lusail. Une image forte tant elle était inimaginable quelques années plus tôt, lorsque le Qatar vivait sous un blocus.

De juin 2017 à janvier 2021, ses voisins du Golfe (Arabie saoudite, Emirats arabes unis et Bahreïn) avaient coupé toutes relations commerciales et politiques avec l’émirat gazier en représailles au refus de Doha de s’aligner sur leur positionnement diplomatique anti-Iran et anti-Frères musulmans.

Doha dans l’œil

Les Tunisiens ambiancent le métro

Le métro de Doha est tout neuf. Inauguré peu avant ce Mondial, le rutilant et fuselé transport en commun automatique de la capitale qatarie est un endroit d’ordinaire calme. Quadrillé de petites mains – qui en tiennent parfois des grandes, en mousse, pour vous indiquer par où passer – comme le reste de la capitale pendant le tournoi qui y « accueille le monde », selon l’expression consacrée, le métro est un lieu de rencontre, où se croisent des supporteurs arborant des maillots en tout genre.

Difficile de faire mieux que les fans tunisiens. Forts d’une importante communauté établie au Qatar, les supporteurs des Aigles de Carthage ont vécu leur trajet jusqu’au stade Education City comme un échauffement. De rames en rames, les chants se répondaient, et les danses ont fait tanguer le métro. Tous les fans ne sont pas impressionnés. « C’est pas mal, mais attendez de voir le Ghana », sourit, serein, un passager que l’on soupçonne venir de ce pays.

Notre sélection d’articles sur la Coupe de monde 2022

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici