Coupe du monde 2022 : les Pays-Bas sortent vainqueur du premier choc face au Sénégal

0
12

On aura longtemps patienté. Dans un match débridé, il aura finalement fallu attendre les dernières minutes pour que le tableau d’affichage finisse par évoluer.

Sur un superbe centre de Frenkie de Jong, Cody Gakpo a su fausser compagnie à la défense sénégalaise et devancer Edouard Mendy, sorti à contretemps, pour permettre aux Néerlandais d’ouvrir le score (1-0, 84e minute). Un quart d’heure plus tard, au bout du temps additionnel, Davy Klaassen profitait d’un ballon mal repoussé par le même Mendy pour envoyer le ballon, à nouveau, au fond des filets et porter le score à 2 à 0 (98e minute).

Un score sans appel, mais qui ne reflète pas vraiment la physionomie de ce premier choc de la Coupe du monde 2022. Après deux matchs complètement déséquilibrés (entre la facile victoire de l’Equateur et celle de l’Angleterre), les deux équipes se sont rendues coup pour coup en première période, sans jamais cependant pousser les gardiens à intervenir.

Dès le début de la rencontre, un centre en retrait de Gakpo a manqué de surprendre la défense sénégalaise, mais ses coéquipiers étaient trop courts pour pousser le ballon au fond des filets (0-0, 4e). Moins de cinq minutes plus tard, sur un centre venu de la droite, Pape Abou Cissé était également un peu en retard pour ouvrir le score.

Mendy craque, pas Noppert

Après une superbe occasion gâchée par un dribble de trop (19e), Frenkie de Jong a raté sa relance et offert une nouvelle munition aux Sénégalais, achevée sur une frappe de Diatta, trop écrasée (29e). Entretemps, Virgil van Dijk avait repoussé de la tête une puissante frappe d’Ismaïla Sarr, qui s’était ouvert le but après un joli dribble sur le côté droit (25e). Une dernière tentative de Steven Berghuis (40e) a conclu une première période enlevée, mais sans but.

Après une tentative de part et d’autre, deux blessures ont pénalisé les Sénégalais : Abdou Diallo, puis Cheikhou Kouyaté (sur civière) ont dû quitter leurs coéquipiers, symbole d’un Mondial, placé en milieu de saison, qui pèse sur les organismes.

Mais alors que les Sénégalais butaient sur Andries Noppert – le portier des Oranje, qui a su s’illustrer devant Dia (65e) et Gueye (73e) – les Néerlandais ont fini par tromper Edouard Mendy à deux reprises en fin de rencontre, alors que l’on se dirigeait vers le premier match nul de ce tournoi.

Ce succès leur permet de rejoindre l’Equateur en tête de ce groupe A et de faire un grand pas vers la qualification. Ils retrouveront d’ailleurs les Equatoriens dès vendredi (17 heures). De leur côté, les Sénégalais n’ont plus vraiment le droit à l’erreur et devront se rattraper contre les hôtes qataris (vendredi à 14 heures).

Le Monde

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici