Arsenal se défait de Crystal Palace et lance sa saison

0
37

Arsenal ne répète pas son erreur passée. Comme l’an dernier, les Gunners ont ouvert le bal de la nouvelle saison 2022-2023 de Premier League par un derby londonien. Pas sur la pelouse de Brentford mais sur celle de Crystal Palace cette fois-ci. Contrairement à l’été précédent, les hommes de Mikel Arteta, portés par un quatuor offensif Saka-Ødegaard-Martinelli-Jesus, ont affiché un visage intéressant, voire convaincant, du moins dans le premier acte. Avant de céder du terrain à des Eagles plus entreprenants et libérés en seconde période. Mais l’essentiel, à savoir les 3 points, a bel et bien été acquis (2-0).

La suite après cette publicité

Dominateur et pressant dans le jeu, bien équilibré collectivement, Arsenal a réalisé une entame de match impressionnante. C’est assez logiquement que Gabriel Martinelli a trompé la vigilance de Vicente Guaita à bout portant de la tête, profitant d’une remise d’Oleksandr Zinchenko sur corner (0-1, 20e). Une belle manière de se rattraper pour l’ailier brésilien, qui s’était distingué par un raté après un festival de Gabriel Jesus (4e), alors que la recrue ukrainienne avait vu le portier espagnol repousser sa tentative (8e).

Arteta peut remercier Ramsdale, Saliba (déjà) en patron

Si les Canonniers ont pu bien lancer leur saison, c’est aussi en grande partie grâce à leur gardien. Après avoir procuré quelques frayeurs à ses partenaires balle au pied en première période, Aaron Ramsdale les a rassurés en se détendant parfaitement sur une tête d’Odsonne Edouard à bout portant (42e). L’international anglais a récidivé en remportant son face-à-face avec Eberechi Eze au retour des vestiaires (52e), quand son équipe en ressentait le besoin. Et comment ne pas mentionner la performance de William Saliba, de rose vêtu pour ses grands débuts avec Arsenal et en Premier League.

Le Bondynois a éclaboussé la rencontre de sa solidité et sa sérénité, se muant en véritable taulier de la défense d’Arsenal aux côtés de Gabriel Magalhães (Ben White occupait le couloir droit). Plus la fin approchait, plus les joueurs de Patrick Vieira, qui alignait Odsonne Édouard et l’ancien Lensois Cheick Doucouré, dominaient les débats. C’est pourtant Bukayo Saka, d’un centre tendu pied droit, qui a obligé Marc Guehi à marquer contre son camp pour offrir le break aux Gunners (0-2, 85e). Contrairement à la saison passée, Arsenal a su faire le dos rond pour démarrer parfaitement ce qui pourrait bien être une très belle saison du côté de l’Emirates Stadium.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici