Toujours abonné aux pertes, Unity licencie 4% de ses effectifs – Actu

0
163

Comme l’explique Kotaku, les premiers échos de ces licenciements massifs sont apparus il y a deux jours sur Blind, une plateforme de discussion favorisant l’anonymat entre les employés, et dont les échanges traduisent le caractère abrupt de la nouvelle. Selon les sources de Kotaku, les employés concernés se trouvent un peu partout dans le monde et dans toutes sortes de départements, mais les équipes IA et Ingénierie seraient particulièrement affectées. Si les employés licenciés toucheront leur salaire pendant encore un mois, ils n’auront en revanche pas la possibilité de chercher un autre poste au sein d’Unity, l’entreprise ayant pour le moment interrompu ses recrutements.

Des sources affirment que deux semaines plus tôt seulement, devant ses milliers d’employés, le PDG John Riccitiello, ancien patron d’Electronic Arts qui a pris les commandes d’Unity en 2014, affirmait que la société n’avait pas de problèmes financiers et qu’aucun licenciement n’était au programme. Notons que si Unity voit son chiffre d’affaires grandir chaque année et qu’elle s’autorise des acquisitions ronflantes comme celle de Weta Digital (1,62 milliard de dollars), l’entreprise coté en bourse depuis septembre 2020 est surtout abonnée aux pertes nettes annuelles.

Après avoir perdu 282,3 millions de dollars en 2020, Unity a fait encore bien pire en 2021 avec une perte de 532,6 millions de dollars. Et 2022 ne part pas sur de meilleures bases avec une nouvelle perte de 177,5 millions de dollars rien qu’au premier trimestre. Très présent sur le marché indépendant, y compris sur de gros succès récents comme Genshin Impact, Valheim, Naraka : Bladepoint ou V Rising, Unity séduit moins les éditeurs majeurs qui se tournent généralement vers le rival Unreal Engine ou leurs propres technologies.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici