Test Asus Zenfone 9 : petit format pour smartphone costaud

0
59

Asus a décidé de sortir les armes pour taquiner ses concurrents les plus féroces en photo. On trouve ainsi un module principal de 50 mégapixels (Sony IMX766) couplé à un ultra grand-angle de 12 mégapixels (Sony IMX363). Deux modules qui ne sont pas inconnus et qui ont su faire leurs preuves.

Module principal : 50 mégapixels, f/1,9, eq. 24 mm



50 mégapixels (nuit, crop 100%)


50 mégapixels (jour, crop 100%)



Google Pixel 6 Pro


Asus Zenfone 9

De jour, le Zenfone 9 se comporte plutôt bien, avec une exposition très correcte et un niveau de détail plutôt bon. L’appareil force cependant un peu trop sur le contraste. Face au Pixel 6 Pro, la comparaison est assez désavantageuse.



Google Pixel 6 Pro


Asus Zenfone 9

De nuit, on note un manque de détails et un fort lissage fort. La colorimétrie est assez pauvre et on peut apercevoir un bord blanc sur le bout de carte et les visages.

Module ultra grand-angle : 12 mégapixels, f/2,2, eq. 14 mm



Google Pixel 6 Pro


Asus Zenfone 9

L’ultra grand-angle et globalement bon, ce qui est assez rare pour être souligné — surtout face à un Pixel 6 Pro qui n’est pas du tout à la hauteur sur ce point. Le niveau de détail et l’exposition sont corrects et l’intervention du traitement logiciel globalement assez faible.



Google Pixel 6 Pro


Asus Zenfone 9

En basse luminosité, le Zenfone 9 monte assez haut en sensibilité pour tenter d’offrir un maximum de détails, mais cela se fait évidemment au détriment de la qualité puisque du bruit numérique apparaît.

Module frontal, mode portrait et vidéo

À l’avant, on trouve le même module que l’ultra grand-angle au dos. Un capteur de 12 mégapixels qui propose des résultats convenables dans toutes les conditions lumineuses.

Le mode portrait est convaincant, au moins autant que celui présent sur le ROG Phone 6 Pro du même constructeur. Le détourage est bon, tout comme le flou d’arrière-plan. Le logiciel ne bute que sur les détails habituels comme les cheveux, les poils ou encore certaines parties du corps comme les doigts ou les oreilles, par exemple.

En vidéo, le smartphone est capable de filmer jusqu’en 8K à 24 i/s. Grâce à la stabilisation de type “gimbal” présente sur le module principal, les tremblements lors d’une vidéo ne sont pas un problème.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici