Skull and Bones : plutôt orienté histoire solo ou jeu multijoueur ? Le choix d’Ubisoft va diviser les joueurs

0
57

News jeu Skull and Bones : plutôt orienté histoire solo ou jeu multijoueur ? Le choix d’Ubisoft va diviser les joueurs

Maintenant que Skull and Bones est officiellement revenu sur le devant de la scène, le jeu d’Ubisoft est scruté de près. Il a fallu du temps pour que les journalistes puissent s’entretenir et poser leurs questions aux développeurs. Fort heureusement, on a eu de récentes confirmations sur la forme que prendrait l’aventure navale d’Ubisoft, et les derniers propos en date risquent d’engranger un très large nombre de déceptions.

Sommaire

  • Skull and Bones, loin d’être un sac d’os en termes de contenu ?
  • Avec Skull and Bones, les joueurs tombent sur un os

Skull and Bones, loin d’être un sac d’os en termes de contenu ?

Au début du mois dernier, Skull and Bones refaisait surface à bord de son fringuant navire pour distribuer une flopée d’informations, après un silence radio de près de quatre longues années. D’ailleurs, on vous résumait tout ce que nous apprenions de la présentation officielle dans cet article, et le moins qu’on puisse dire c’est qu’un large panel des différents aspects du jeu a été évoqué. De quoi être totalement rassuré ? Il est encore difficile d’avoir un avis tranché sur la question mais, dans les coulisses, on semble serrer les dents face aux attentes très élevées de l’éditeur français.

Skull and Bones : plutôt orienté histoire solo ou jeu multijoueur ? Le choix d’Ubisoft va diviser les joueurs

Tandis que l’on se rapproche de la sortie du titre — une étape que nous ne pensions jamais réussir à atteindre —, certains membres du projet ont l’occasion de prendre la parole au fil des interviews. Récemment, le directeur du jeu, Ryan Barnard, a été interrogé sur Skull and Bones ce qui a été l’occasion pour lui de mettre un terme aux questions sur l’un des points majeurs du jeu, à savoir son aspect narratif. Forcément, lorsque l’on promet aux joueurs une aventure sans pareille sur les mers (un peu comme le propose déjà Sea of Thieves), on ne peut qu’être intrigué. Malheureusement, les récentes déclarations vont en faire passer plus d’un par dessus bord.

Avec Skull and Bones, les joueurs tombent sur un os

Pour beaucoup, l’ambiance d’Assassin’s Creed IV : Black Flag avait soufflé un vent de fraîcheur sur la licence et la perspective de revoir l’éditeur français derrière un titre du même acabit en laissait plus d’un rêveur. Sabre en main, une partie se voyait déjà arpenter les mers le temps d’une quête épique, rythmée par des affrontements navals tout aussi spectaculaires. Certes, cela sera le cas mais pas dans le sens qu’espéraient les fans d’Ubisoft, car Ryan Barnard a assuré que le titre n’est pas un jeu narratif. Mais toujours selon lui, il y a une petite subtilité dans Skull and Bones.

Skull and Bones : plutôt orienté histoire solo ou jeu multijoueur ? Le choix d’Ubisoft va diviser les joueursSkull and Bones : plutôt orienté histoire solo ou jeu multijoueur ? Le choix d’Ubisoft va diviser les joueurs

Dans les faits, ce sont les joueurs qui sont aux commandes de la dimension narrative du jeu puisque Skull and Bones va permettre à tout un chacun de « créer leurs propres histoires et de choisir le type de pirate qu’ils désirent être », comme le mentionne Ryan Barnard auprès de True Achievements. Grâce à ce procédé et au lore du titre, les joueurs développeront leurs propres histoires, quand bien même la narration n’était pas « l’objectif principal » du titre lors du processus créatif. Cette construction passera, par exemple, par les rencontres faites avec les Kingpins, des personnages clés vous proposant divers contrats et « arcs narratifs » à expérimenter.


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici