quelles marques offrent le meilleur suivi logiciel ?

0
53

On vous conseille de regarder de près la politique de mises à jour des constructeurs de smartphones sous Android. C’est un élément extrêmement important pour deux raisons : la première est de s’assurer d’avoir les derniers patchs de sécurité, la seconde est de profiter des nouveautés logicielles offertes par le constructeur de votre mobile, en plus de celles de Google.

Si vous utilisez des smartphones Android depuis longtemps, vous avez surement constaté que les mises à jour logicielles sont fréquentes au début de la vie du produit, puis s’espacent de plus en plus, pour finir par être totalement « abandonnées » par le constructeur. C’est là qu’intervient la durée, plus ou moins longue, du suivi logiciel des différentes marques.

Mettre à jour son smartphone : de quoi parle-t-on ?

Sur les téléphones Android, il existe deux types de mises à jour. Le premier concerne les mises à jour majeures du système d’exploitation. Elles sont généralement proposées une fois par an et permettent de passer d’Android 12 à Android 13, par exemple. C’est l’occasion de profiter de changements, aussi bien au niveau de l’interface que des fonctionnalités.

La seconde catégorie concerne les mises à jour de sécurité Android publiées par Google. Plus fréquents, ces correctifs viennent protéger votre téléphone des failles que pourraient exploiter des personnes mal intentionnées. Selon les constructeurs, il arrive également que ces mises à jour incluent de nouvelles fonctionnalités.

Google étant propriétaire d’Android, ses téléphones de la gamme Pixel sont souvent les premiers à recevoir les mises à jour. Partir le premier est une chose, proposer des mises à jour sur la durée en est une autre. C’est là qu’intervient notre liste des constructeurs de smartphones et de leurs politiques de mise à jour respective.

Quelles marques proposent le meilleur suivi des mises à jour Android ?

Pour ne pas faire de jaloux, nous avons classé les marques par ordre alphabétique. Les durées que nous vous partageons reposent sur les déclarations des constructeurs ainsi que sur les mises à jour que nous avons constatées. Notez aussi que tous les mobiles d’un même constructeur ne sont pas tous logés à la même enseigne.

Asus

L’Asus Zenfone 8, un smartphone haut de gamme et compact – © 01net.com

Le constructeur taïwanais propose généralement deux mises à niveau majeures d’Android et deux ans de correctifs de sécurité. C’est le minimum recommandé par Google. Compte tenu de sa gamme restreinte de smartphones, on aurait apprécié qu’Asus fasse plus d’efforts sur ce sujet.

Ses deux téléphones phares les plus récents, les Zenfone 8 et Zenfone 8 Flip, ont reçu la mise à jour Android 12 en janvier 2022, soit environ trois mois après le lancement de la version stable. Un délai correct qu’on espère voir diminuer avec le ZenFone 9, dont on sait déjà presque tout, mais qui sera officiellement présenté le 28 juillet 2022 à 15h, heure de Paris.

Google

pixel 6
Les Google Pixel 6 et 6 Pro – © 01net.com

Jusqu’à présent, la plupart des smartphones Google profitaient de trois ans de mises à jour majeures vers de nouvelles versions de son OS et trois ans de mises à jour de sécurité. Récemment, le géant américain a fait un pas en avant en annonçant que ses Google Pixel 6 et Pixel 6 Pro profiteront toujours de trois ans de mises à jour majeures, mais de cinq ans de mises à jour de sécurité. Une politique qui n’arrive cependant qu’en seconde position pour ce qui est de la longévité du support.

En revanche, les téléphones Google lancés plus tôt ne profitent pas d’une telle générosité dans le suivi logiciel. Le géant américain est également le constructeur le plus réactif lorsqu’il est question de déployer les mises à jour. « Heureusement », diront certains dans la mesure où il est propriétaire d’Android. Vous pouvez retrouver facilement toutes les dates de mises à jour des téléphones Pixel sur le site de Google.

Nokia / HDM

nokia 6.1
Le Nokia 6.1 – © 01net.com

Nokia n’est pas mort, mais a délégué la conception et la production de ses smartphones à l’entreprise finlandaise HDM Global. Cette dernière propose deux ans de mises à jour majeures d’Android et trois ans de mises à jour pour ce qui est des patchs de sécurité. Les nouvelles versions devraient être rapidement disponibles dans la mesure où l’interface logicielle de la marque est très proche de ce que propose Android Stock.

Malheureusement, ce n’est pas toujours le cas. Certains téléphones Nokia commercialisés récemment ont fait l’objet de délais importants avant de recevoir une mise à jour Android. L’entreprise a dernièrement fait des efforts dans le domaine, en proposant notamment une page pour donner des informations précises sur les mises à jour Android de chaque modèle.

Honor

honor magic 4 pro
Le Honor Magic 4 Pro – © 01net.com

Depuis le bannissement par les États-Unis de Huawei, Honor a pris son indépendance. L’entreprise peut maintenant proposer des produits sous Android. C’est exactement ce qu’elle a fait dernièrement avec son Honor Magic 4 Pro. Un retour réussi du point de vue matériel qui devra être concrétisé par un bon suivi logiciel.

Nous verrons combien de smartphones l’entreprise chinoise commercialisera en France dans les mois et années à venir et le sérieux avec lequel elle assurera les mises à jour Android. Pour l’instant, la Honor promet deux ans de mises à jour majeures, et la même durée pour les patchs de sécurité. Le minimum syndical, donc.

Huawei

huawei p50 pro
Le Huawei P50 Pro – © 01net.com

Huawei n’étant plus autorisé à utiliser les applications et services de Google, ses téléphones en sont dépourvus. Mais l’entreprise chinoise propose toujours deux versions de son OS, basé sur la version libre d’Android. Ainsi, la Chine profite de la surcouche Harmony OS et le reste du monde de sa surcouche EMUI.

Dans les deux cas, l’ancien numéro deux mondial des smartphones reste très vague sur sa politique de mises à jour. Même les produits haut de gamme les plus récents comme les Huawei P50 Pro et P50 Pocket avaient une version Android de retard. En l’état actuel des choses, si vous accordez de l’importance au suivi des mises à jour, nous ne vous conseillons pas d’acquérir un smartphone Huawei.

Motorola

motorola edge 20
Le Motorola Edge 20 – © 01net.com

Ses dernières années, Motorola n’a pas brillé par sa politique de mises à jour. Après n’avoir promis qu’une seule année de mise à jour Android et deux années de mises à jour de sécurité sur son Motorola Edge en 2020, l’entreprise a dû faire face aux critiques, avant de rétropédaler pour assurer deux ans de mises à jour Android majeures.

L’entreprise a retenté sa chance avec le Motorola Edge 20 en faisant exactement la même erreur et le même mea-culpa. Il aura fallu attendre le Motorola Edge 30 en 2022 pour que l’entreprise passe à deux ans de mises à jour d’Android et trois ans de correctifs de sécurité, publiés tous les deux mois. Notez également que cette politique ne concerne que ses téléphones haut de gamme. Les mobiles les moins onéreux ne sont pas aussi bien lotis avec seulement une mise à jour Android majeure et deux ans de mises à jour de sécurité.

OnePlus

oneplus 10 pro
Le OnePlus 10 Pro – © 01net.com

OnePlus s’est fait connaître en proposant des smartphones au très bon rapport qualité-prix, mais aussi en fournissant un support logiciel de qualité. Cela est toujours vrai, du moins en partie. En effet, depuis son rachat par l’entreprise BBK Electronics, OnePlus a multiplié ses gammes de smartphones. On retrouve par exemple le OnePlus 10 Pro sur le haut de gamme et le OnePlus Nord 2 sur le milieu de gamme.

Vous ne serez donc pas surpris d’apprendre que les modèles haut de gamme profitent du plus long support. On parle ici de trois ans de mises à jour Android majeures et quatre années de mises à jour de sécurité. On passe à deux ans de mises à jour majeures et trois de sécurité pour les modèles de milieu de gamme. L’entrée de gamme se contente d’une seule mise à niveau et de deux ans de correctifs.

Oppo

oppo find x5 pro
L’Oppo Find X5 Pro – © 01net.com

Oppo et OnePlus faisant partie de la même « maison », vous ne serez pas étonné de voir une politique de mises à jour similaire. Comme quasiment tous les constructeurs, Oppo privilégie ses smartphones les plus onéreux qui profitent de trois mises à niveau d’Android et quatre ans pour les correctifs de sécurité. On parle ici de téléphone comme l’Oppo Find X5 Pro.

Les produits milieu de gamme, comme les Oppo Reno, F, K et Find Lite/Neo, auront deux mises à niveau d’Android et quatre ans de patchs de sécurité. Certains produits pour les petits budgets de la gamme A d’Oppo auront une mise à jour majeure et trois ans de correctifs. Malheureusement, certains n’en voient jamais la couleur.

Poco

poco f4 gt
Le Poco F4 GT – © Gabriel Manceau

Les smartphones Poco sont connus pour offrir d’excellentes performances pour un prix contenu. Ceci étant dit, la gamme de prix va de 159 euros pour un Poco M3 à 549 € pour un Poco F4 GT. Vous vous en doutez, ils ne sont pas tous logés à la même enseigne. Pour autant, il est difficile de cerner la politique de mises à jour de la marque chinoise.

La sous-branche de Xiaomi n’a jamais été claire sur la question. L’entreprise affirme respecter les politiques de Google en matière de mises à jour, mais Google n’en a jamais clairement défini. Historiquement, nous avons pu constater deux ans de mises à jour majeures et de sécurité. L’entreprise dit vouloir proposer trois ans de mises à jour et quatre ans de correctifs, mais cela relève pour l’instant plus de la note d’intention. Vous voilà prévenus.

realme

realme 7 pro
Le realme 7 Pro – © 01net.com

Comme OnePlus et Oppo, realme (en minuscule) fait partie du groupe chinois BBK Electronics. Cependant, la marque s’est spécialisée dans les téléphones de milieu et d’entrée de gamme avec ses séries 6, 7, 8, 9 et C. La marque tente également quelques incursions sur le segment premium avec ses séries X et GT.

Quel que soit le prix que vous souhaitez mettre dans un smartphone realme, le constructeur s’en tient à deux ans de mises à jour et trois ans de patchs de sécurité. Une politique simple à comprendre, mais qui se contente du minimum.

Redmi

xiaomi redmi note 11
Le Xiaomi Redmi Note 11 – © 01net.com

On repasse chez Xiaomi avec sa sous-marque Redmi, qui s’est aussi spécialisé dans le rapport qualité-prix et des tarifs très agressifs. Une stratégie similaire à celle de realme, pour une marque qui n’accorde pas énormément d’importance au suivi des mises à jour. À tel point que realme ne prend aucun engagement à ce sujet.

Ne vous attendez donc pas à grand-chose en prenant un smartphone realme et estimez-vous heureux si vous profitez d’une mise à jour Android et d’un an de patchs de sécurité.

Samsung

samsung galaxy s22 ultra
Le Samsung Galaxy S22 Ultra – © 01net.com

Le leader mondial des smartphones est également le roi incontesté des mises à jour Android. Samsung se permet même de battre Google en offrant quatre ans de mises à jour majeures d’Android et cinq ans de mises à jour de sécurité sur ses modèles haut de gamme. Ainsi, ses téléphones premium comme le Samsung Galaxy S22 (et ses variantes) profitent de ce support étendu.

Mais Samsung ne s’arrête pas là en faisant exactement la même chose avec certains de ses mobiles de milieu de gamme comme les Galaxy A33 et Galaxy A53. Même les modèles d’entrée de gamme profitent de trois ans de mises à jour et de sécurité, ce qui est mieux que ce que proposent certains concurrents sur leurs meilleurs produits. Si le suivi des mises à jour est pour vous crucial avant d’acheter un smartphone, Samsung est une valeur sûre.

Sony

sony xperia 5 III
Le Sony Xperia 5 III – © 01net.com

Depuis quelques années, Sony ne brille plus autant sur le marché des smartphones. La firme nippone propose pourtant des téléphones très intéressants comme le Sony Xperia 1 IV, surdoué en photo, mais également plus cher que la plupart de ses concurrents directs. Le dernier né de Sony promet tout de même deux ans de mises à jour Android et trois ans de mises à jour de sécurité.

En revanche, tous les autres smartphones, comme le Sony Xperia 5 III, de la marque japonaise ne proposent que deux dans de support, pour les mises à jour de l’OS comme des patchs de sécurité. C’est peu, surtout compte tenu du prix des appareils vendus par Sony.

Vivo

vivo v21
Le Vivo V21 – © 01net.com

Comme Oppo et OnePlus, Vivo fait partie du groupe chinois BBK Electronics. Cependant, la marque n’a pas défini de politique de mises à jour claire comme ses soeurs. On sait simplement que ses smartphones sortis après juillet 2021 en Europe profiteront de trois mises à niveau et trois ans de mises à jour de sécurité pour « certains modèles ».

Il est donc possible d’affirmer que le Vivo X80 Pro fait partie de ses modèles. Pour les autres, cela reste plus compliqué à déterminer. Afin d’y voir plus clair, Vivo propose une page dédiée sur son site Web pour voir les dates et télécharger les mises à jour disponibles en fonction de votre modèle de smartphone.

Xiaomi

xiaomi 11T pro
Le module caméra du Xiaomi 11T Pro – © 01net.com

Xiaomi est sûrement un des constructeurs avec le plus de références de smartphones à son catalogue. La marque ne s’engage donc pas sur une politique de mises à jour commune à tous ses modèles. Ce sera donc du cas par cas en fonction des gammes et des modèles. Les produits haut de gamme, comme le Xiaomi 12 Pro, auront un support de trois ans pour les mises à jour majeures et quatre ans pour les mises à jour de sécurité.

Pour les téléphones moins onéreux, ne vous attendez pas à plus de deux ans de support. C’est peu, mais c’est malheureusement ce que proposent la plupart des marques chinoises quand il est question de smartphone à bas coût.

L’importance du suivi des mises à jour Android

En parcourant la liste des constructeurs proposant des smartphones Android, on se rend rapidement compte que peu d’entre eux offrent un suivi sérieux des mises à jour. S’il ne devait en rester que deux, ce serait sûrement Samsung et Google. Le premier pour son support étendu sans équivalent sur certains modèles. Le second, pour la réactivité des mises à jour proposées.

Concernant les autres marques, le suivi peut passer de très bon à médiocre, selon le prix que vous êtes prêt à mettre dans un smartphone. Xiaomi, OnePlus ou encore Oppo comptent parmi les bons élèves, mais uniquement sur leurs modèles haut de gamme. D’autres marques ne font aucun effort particulier, même pour leurs flagships. On pense par exemple à Sony, realme ou encore Asus.

La multiplication des fabricants de smartphones et le manque de fermeté de Google concernant les politiques de mises à jour entraînent une fragmentation importante dans l’écosystème Android. Un problème que n’a pas Apple qui maîtrise son écosystème et a proposé six ans de support à ses utilisateurs d’iPhone 6.

On espère que Samsung et Google, les plus en avance dans le domaine, continueront leurs efforts dans ce sens. Lutter contre l’obsolescence programmée en proposant un support logiciel étendu est aujourd’hui un enjeu important pour allonger la durée de vie des produits et limiter notre impact sur le climat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici