J’ai essayé de survivre sans Amazon Prime : mon verdict

0
50

News hardware J’ai essayé de survivre sans Amazon Prime : mon verdict

La récente augmentation du prix chez Amazon Prime a considérablement modifié ma manière d’appréhender le service. À l’heure où le coût de la vie ne cesse d’augmenter, est-ce toujours pertinent de maintenir ce service à ce prix là ? J’ai donc résilié mon abonnement pour voir si je pouvais survivre sans.

Amazon a surpris tout le monde en annonçant le 26 juillet dernier une violente augmentation du prix de son abonnement qui était inchangé depuis des années. Cette annonce pourrait pousser de nombreux utilisateurs à revoir leur engagement à l’heure où les abonnements divers et variés se multiplient dans les foyers. Dans les faits, c’est une augmentation massive de 43% : le géant américain fait ainsi passer son offre de 49€ à 69€ par an à compter du 15 septembre 2022. J’ai donc décidé de franchir le pas et de me désabonner.

Mes habitudes avec Amazon Prime

Client de la première heure, j’ai été séduit dès le départ par les services d’Amazon Prime. Ils étaient à l’époque bien moins variés que ce qu’ils sont aujourd’hui avec comme principal atout : les frais de port gratuits et la livraison en 24 heures. Véritable aficionado des produits high-tech, cette offre m’allait parfaitement.

Autre offre intéressante, les Prime Day qui ont lieu chaque année permettent également des réductions substantielles car il s’agit de 2 jours de promotions réservées aux membres Amazon Prime.

Par la suite, Amazon a ajouté beaucoup de séries et de films à son service de SVOD Prime Vidéo. Cela m’a encore plus poussé à rester abonné Prime vu que le prix était resté inchangé. En France en effet, Prime Vidéo ne nécessite aucun abonnement supplémentaire : l’abonnement Amazon Prime à 49€ par an donne accès à ce concurrent de Netflix et aux nombreuses séries et films proposés dont certains exclusifs.

Sans besoins additionnels, la livraison gratuite et rapide, l’accès au Prime Day et à Prime Vidéo me permettaient d’être aux anges. Mais voilà, au fil des années, ‘le bouquet Amazon s’est étoffé de toujours plus de services rendant l’ensemble plus complet mais aussi plus complexe. Certes très intéressant, mais d’une certaine manière trop riche. Des services étaient greffés à l’offre initiale sans même que j’en eusse connaissance. Certains d’entre eux étaient de toutes façons inutilisables pour moi comme Deliveroo Plus. Deliveroo n’est pas présent sur mon secteur : donc, je n’ai pas pu profiter de la version “Plus” de ces livraisons de repas à domicile.

J’ai essayé de survivre sans Amazon Prime : mon verdict

Depuis son lancement le 15 octobre 2019, Amazon Prime ne cesse de s’étoffer : nouvelles séries, nouveaux films, concerts ou spectacles, du sport avec la Ligue 1 (mais là, il faut payer un supplément) ou encore du tennis avec la diffusion du Roland Garros, Amazon Music Prime et ses 2 millions de titres inclus dans l’abonnement de base, Prime Reading pour les possesseurs d’une liseuse Kindle avec plus d’un million de titres au format ebook et plus anecdotique, Amazon Gaming qui permet d’obtenir tous les mois des jeux et autres DLC sur PC. Bref, une ribambelle de services qui vont précipiter Amazon Prime à une violente hausse de prix.

En effet, les frais engagés par le géant américain sur ces récentes acquisitions sont tout simplement trop conséquents et la hausse de prix était inévitable.

Ainsi, le tarif mensuel de Prime va passer de 5,99 euros à 6,99 euros et l’abonnement annuel va évoluer de 49 euros à 69,90 euros. Soit une augmentation qui correspond à 42,65% d’augmentation. Loin d’être une paille, cette augmentation m’a mis K.O.

Paniqué, j’ai supprimé mon abonnement Amazon Prime et ce fut facile…

Comme pour beaucoup, le prix m’a littéralement assommé et dans la panique, j’ai tout de suite entrepris la résiliation de mon abonnement quitte à me réabonner plus tard. Chez Amazon Prime, il n’y a pas de système de fidélisation donnant un avantage aux anciens clients. Après tout, on peut déjà voir ce que ça donne sans ; histoire de faire le point sur mes trop nombreux abonnements.

Se désabonner d’Amazon Prime est chose aisée, rien n’est là pour vous retenir et l’opération ne demande que quelques clics.

Avant de résilier et si vous êtes sur une formule annuelle, il se peut que vous soyez encore sur l’ancien tarif et ce pour quelque temps encore. En effet, en fonction de la date de contrat, vous pourrez encore bénéficier de quelques mois supplémentaires à l’ancien tarif. Car le nouveau prix s’appliquera au renouvellement de l’abonnement, soit à partir du 15 septembre 2022. Si le renouvellement de votre abonnement annuel a lieu en juillet ou en août, alors vous profiterez du tarif de 49 euros pendant une année supplémentaire. Ce n’était pas mon cas, j’avais comme beaucoup opté pour l’abonnement mensuel.

Deux jours après, Prime Vidéo et la livraison Prime me manquent déjà

Sitôt mon abonnement résilié, je ressens déjà les avantages qu’un tel service pouvait proposer. J’avais quelques commandes à effectuer sur le site et j’ai subi le premier revers : le retour des frais de port. En effet, pour toutes les commandes inférieures à 30€, les frais de port sont payants. C’est une fois le service retiré qu’on se rend compte de sa valeur. Si vous êtes comme moi et commandez régulièrement sur le site Amazon, il suffit de quelques commandes par mois pour justifier un tel abonnement.

J’ai essayé de survivre sans Amazon Prime : mon verdict

Et je ne parle que des privilèges des frais de ports gratuits. Sans parler de ce que je vais rater sur Amazon Prime Video avec des séries phares The Boys ou encore Le Seigneur des Anneaux dès le 2 septembre. Quand on compare l’ensemble aux autres services de Streaming comme Netflix, HBO, MyCanal, on se rend compte qu’ Amazon Prime n’est vraiment pas cher car il englobe un panel de service gargantuesque même avec son nouveau tarif.

Si vous cumulez des services concurrents similaires à ce que propose Amazon Prime, par exemple Netflix pour les films et séries, Cdiscount à volonté pour les frais de port, le prix dépasse largement l’offre d’Amazon. Et c’est sans compter l’ensemble du panel proposé. Comme Amazon Gaming, Amazon Reading etc.

Suis-je prêt à payer 69€ par an pour revenir sur Amazon Prime ?

Avec les multiplications de service VOD et dans un objectif de réduire les coûts, arrêter l’abonnement Amazon Prime me paraissait logique. En effet, on accumule au fil du temps des abonnements plus ou moins utiles et la note peut vite grimper. C’était donc le moment d’essayer de s’en passer.

Mais au bout de quelques jours, je me suis rendu compte que quitter Amazon Prime était une erreur. Amazon a su agréger dans son offre différents services et ainsi constituer une base quasi indispensable avec ses frais de port gratuits ou encore ses séries et films dont certains risquent de devenir cultes comme Le Seigneur des Anneaux : Les Anneaux de Pouvoir à paraître et qui est d’ores et déjà le plus gros budget alloué à la production d’une série.

Bref, je ne veux pas rester plus longtemps sans abonnement Amazon Prime car s’il fallait ne garder qu’un seul abonnement, et au regard de son rapport qualité-prix, pour moi ce serait celui-là.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici