Horizon Forbidden West : Une suite qui atteint des sommets sur PS4 et PS5 ? Notre test vidéo – Test en vidéo

0
57

Les fans d’univers post-apocalyptique et possesseurs de PS4 / PS5 l’attendaient de pied ferme, il est enfin là. C’est l’heure du test pour Horizon Forbidden West, second épisode très attendu de la licence Horizon, lancée en 2017 par PlayStation et le studio Guerrilla. Une suite aux multiples promesses : un univers et une narration encore plus ambitieuse, des combats encore plus stratégiques et dynamiques.

L’histoire d’Horizon Forbidden West reprend presque là où celle de Zero Dawn s’est achevée. Seulement six mois séparent les deux titres, alors qu’Aloy – héroïne de la licence – cherche un moyen d’arrêter Hadès, sorte de gros virus informatique capable de détruire la vie sur terre. En fait, la dangereuse entité a déjà commencé sa dangereuse besogne : des tempêtes et une étrange plante rouge ont fait leur apparition. Le temps presse et la solution à ce problème se trouve dans l’Ouest prohibé, région qui abrite mille et un dangers. Après une courte introduction (et un passage par la ville de Méridian), Aloy arrive donc dans ce coin des Etats-Unis qu’elle ne connaît pas, dirigé par la tribu des Tenakths mais aussi, bien sûr, des machines monstrueuses.

Plus beau, plus réussi

Sur bien des aspects, Horizon Forbidden West s’appuie sur le déjà très bon Horizon Zero Dawn pour faire des merveilles. On retrouve bien évidemment les machines, faisant presque office d’autres personnages principaux aux côtés de l’Ouest prohibé et des héros (sans oublier les vilains) mais également de nombreuses armes et points d’intérêt issus du premier épisode. Forcément, si vous avez passé 100h sur Zero Dawn la semaine dernière, vous allez ressentir un côté redondant. Mais dans les faits, Guerrilla sublime ici des choses qui fonctionnaient déjà du feu de dieu par le passé comme par exemple les combats. En ce qui concerne les machines, il faut toujours viser avec minutie chacune de leur pièce, mais cet aspect est maintenant porté plus haut grâce à de nouvelles armes ainsi qu’un nouvel arbre de compétences permettant au joueur de se spécialiser dans six voies différentes, comme en piratage ou en corps-à-corps, dernier point beaucoup plus réussi.

Le studio Guerrilla décline cette logique sur l’ensemble de sa formule : le Focus est amélioré, pour naviguer rapidement entre chaque pièce de machine et même verrouiller celles qui sont susceptibles d’infliger des dégâts redoutables. Idem pour les mécaniques d’exploration : Aloy peut désormais escalader beaucoup plus de surfaces – toutefois dans la limite de points d’accroche bien précis -, plonger aussi longtemps qu’elle le veut dans des fonds marins ou encore prendre son envol grâce à l’Ailgide. Les points d’intérêt se révèlent également plus variés que par le passé, mais s’ils sont identifiés de la même manière sur la carte du monde. Bref, dans Horizon Forbidden West, tout est mis en œuvre pour nous faire vivre un voyage incroyable, surtout grâce à la narration, qui fait ici un bond considérable par rapport à Zero Dawn. Tout est mieux raconté, mis en scène. Ajoutez à cela une direction artistique encore davantage efficace que par le passé, et voici un titre exceptionnel sur PS4 et PS5.

Précommandez Horizon Forbidden West sur PS4 à 54€ chez E.Leclerc
Précommandez Horizon Forbidden West sur PS5 à 64€ chez E.Leclerc

A propos de Horizon : Forbidden West

Cette page contient des liens affiliés vers certains produits que JV a sélectionnés pour vous. Chaque achat que vous faites en cliquant sur un de ces liens ne vous coûtera pas plus cher, mais l’e-commerçant nous reversera une commission.
En savoir plus.

Par Indee, Journaliste jeuxvideo.com

MP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici