“Grand comme quatre Empire State Building” : c’est quoi cet astéroïde qui va passer à proximité de la Terre ce vendredi ?

0
185

l’essentiel
Un astéroïde d’1,8km d’envergure va passer à proximité de la Terre ce vendredi. L’objet céleste va croiser notre planète, à près de 4 millions de kilomètres de distance. La “prochaine rencontre” est prévue en 2055.

 “Grand comme quatre Empire State Building”. C’est en ces termes que le site space.com décrit “l’énorme astéroïde” qui, ce vendredi 27 mai, va passer à proximité de la Terre. Pas de crainte toutefois : de son nom, l’astéroïde 7335 (1998 JA) va rester à bonne distance de la Planète Bleue : il passera à près de 4 millions de kilomètres de la Terre. Pour se faire une idée, c’est dix fois plus que la distance entre notre planète et la Lune. 

A lire aussi :
“Don’t look up” : une comète ou un astéroïde peuvent-ils réellement menacer la Terre comme dans le film ?

L’objet céleste mesure toutefois 1,8 kilomètre de diamètre, une taille conséquente pour un astéroïde. C’est d’ailleurs pour cette raison que la National Aeronautics and Space Administration (Nasa), l’a classé comme “potentiellement dangereux”. “Il n’y a pas de menace du tout. Statistiquement, 90% des objets d’une taille supérieure à un kilomètre, qui est d’ailleurs le seuil de catastrophe s’ils tombaient sur Terre, sont connus. À ce jour, la communauté scientifique les a tous recensés. Nous ne sommes menacés par aucun d’entre eux pendant un siècle au minimum”, affirme Patrick Michel, spécialiste des astéroïdes au Centre national de recherche scientifique, dans les colonnes de Ouest-France

A lire aussi :
Astronomie : découvert en Haute-Garonne, un astéroïde va porter le nom d’un village du Lauragais

C’est l’astronome américaine Eleanor Helin qui, en 1989, a découvert l’astéroïde 7335. Celle-ci était alors en exercice à l’US Palomar Observatory, en Californie. L’objet céleste fait partie de la catégorie des “Apollo” : comme d’autres nombreux astéroïdes, son orbite se dessine autour du Soleil. L’astéroïde se déplace par ailleurs à une vitesse de 76 000 km/h. Son prochain passage à proximité de notre planète est prévu pour le 23 juin 2055. Pour pouvoir l’observer, il faudra tourner son télescope vers la constellation de l’Hydre, même si son passage, au plus près de la Planète Bleue, est prévu à 16h26. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici