Des fragments d’étoiles tombés dans le désert égyptien

0
90

Des scientifiques ont publié une étude sur le parcours de cette étoile qui aurait explosé il y a des millions d’années, rapporte « Le Parisien ».

En décembre 1996, Aly Barakat fait la découverte d’un caillou en plein désert d’Égypte. Ce géologue égyptien étudiait alors le verre libyque, une roche née d’une comète, présent dans l’Égypte actuelle. Baptisée Hypatia, cette pierre noire serait datée de plusieurs dizaines de millions d’années. D’après la revue Icarus, dont se fait l’écho Le Parisien lundi 16 mai, le fameux fragment serait issu de l’explosion d’une étoile en supernova de type Ia. Il s’agirait même de la première preuve d’un tel phénomène, extrêmement rare (une ou deux par siècle et par galaxie), sur Terre.

Ce type de supernova figure parmi les événements les plus puissants de l’Univers. En mai 2022, des scientifiques de l’université de Johannesburg ont publié les nouveaux enseignements de leur étude dans la revue Icarus. Déjà en 2013, ils avaient déterminé que le caillou de 3,5 cm était bien d’origine extraterrestre. Cette récente publication met en lumière l’origine de la formation du fragment d’étoile. Comme l’explique Le Parisien, il serait né de la rencontre entre une étoile et une autre étoile aussi grosse que le Soleil.

À LIRE AUSSIIl était une fois la Voie lactée…

La rencontre de deux étoiles

L’union des deux étoiles aurait alors généré une gigantesque déflagration, qui aurait semé des atomes de gaz dans le système solaire encore en formation. Le mélange de ces atomes avec un nuage de poussière, ou « nébuleuse », se serait alors solidifié en rocher durant des millions d’années. Hypatia […] Lire la suite

VIDÉO – Des astronomes découvrent l’étoile la plus éloignée jamais observée par l’Homme

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici