Cult of the Lamb : un mix surprenant entre Binding of Isaac et jeu vidéo de gestion

0
59

News jeu Cult of the Lamb : un mix surprenant entre Binding of Isaac et jeu vidéo de gestion

Le Summer Game Fest 2022 a débuté il y a peu et les indépendants ont clairement fait le travail. S’ils étaient mis à l’honneur du traditionnel Day of the Devs, c’est surtout la conférence de Digital qui a dégainé du lourd, avec, en tête de proue, l’attendu Cult of the Lamb. Ce dernier s’est offert de nouvelles images de gameplay et une petite démo disponible dès la fin de la conférence. Ni une ni deux, nous l’avons testé et voilà ce que nous en avons pensé.

La démo de Cult of the Lamb

La démo de Cult of the Lamb disponible sur Steam dure une vingtaine de minutes et permet de découvrir l’introduction, le premier donjon ainsi que les prémisses des mécaniques de gestion.

Binding of Isaac version culte satanique

Roguelite, dungeon-crawler… Ces mots vous sont sans doute familiers si vous êtes amateurs du célèbre The Binding of Isaac notamment. Si c’est le cas, avec Cult of the Lamb, vous ne serez pas dépaysé. En effet, le jeu de Massive Monster est clairement inspiré de celui d’Edmund McMillen et Florian Himsl. Le but est ainsi d’arpenter différents donjons générés de façon procédurale. À travers les différents niveaux et salles, vous pouvez soit obtenir de nouveaux pouvoirs, armes ou avantages, soit vous lancer dans un combat endiablé contre différents petits ennemis. Et le tout se termine bien sûr avec un petit boss à abattre. Jusque-là, Cult of the Lamb ressemble à tous les autres jeux du genre, mais il serait bien dommage de le limiter à cela.

Cult of the Lamb : un mix surprenant entre Binding of Isaac et jeu vidéo de gestion

Bien évidemment, il se démarque premièrement grâce à son univers sombre et décalé. Vous y incarnez un jeune agneau prêt à être sacrifié afin de protéger la Vieille Croyance. Oui mais voilà, au lieu de simplement dépérir au contact de la hache du bourreau, vous revenez d’entre les morts pour accomplir une mission bien précise : créer un culte à l’honneur de Celui qui attend. À partir de là, votre vie se résume donc à tuer les mécréants Prélats et faire grandir votre culte. Cette drôle d’histoire est portée par une direction artistique brillamment réalisée, des petits détails savamment réalisés et une bande-son qui embellit le tout. Résultat, on prend vraiment plaisir à parcourir les niveaux de ce nouveau

Cult of the Lamb : un mix surprenant entre Binding of Isaac et jeu vidéo de gestionCult of the Lamb : un mix surprenant entre Binding of Isaac et jeu vidéo de gestion
Cult of the Lamb : un mix surprenant entre Binding of Isaac et jeu vidéo de gestion

Niveau gameplay, le titre se prend très bien en main et est somme toute bien agréable à jouer. Néanmoins, si l’on devait uniquement se concentrer uniquement là-dessus, force est de constater que Cult of the Lamb souffre de la comparaison avec le mastodonte The Binding of Isaac. Il propose en effet des combats un peu plus brouillons qui gagneraient à intégrer plus de sensations de coups et de dégâts notamment.

Autre point qui ne tient pas la comparaison : la difficulté. Tout au long de ce premier donjon, jamais nous ne nous sommes sentis en réelle difficulté. De part leur lenteur, les premiers ennemis peinent à représenter une menace. Néanmoins, il est important de noter que la difficulté sera sans doute graduelle et on se doute que les prochains donjons devraient nous donner plus de fil à retordre. Néanmoins, la tension qui est omniprésente dans les maîtres du genre sera difficile à atteindre pour Cult of the Lamb, surtout que la mort n’est pas forcément signe de retour à zéro. Il s’agit d’un roguelite très light : si vous mourrez, vous ne perdrez que 25% de vos ressources. Autant dire que l’aventure s’annonce tout de suite moins corsée.

Cult of the Lamb : un mix surprenant entre Binding of Isaac et jeu vidéo de gestion

Mais cela ne veut pas dire que Cult of the Lamb ne nous a pas charmé. Malgré ses défauts, le jeu est agréable à souhait et semble même vouloir octroyer une grande liberté aux joueurs. Ces derniers peuvent bien sûr choisir entre telle ou telle arme au cours de leur périple, mais également les différents embranchements (niveaux) qu’ils souhaitent intégrer à ce dernier. Plus l’on avance dans le jeu et plus les possibilités s’annoncent multiples. Entre ça et le petit côté personnalisation que propose le titre, Cult of the Lamb laisse libre cours aux envies (et stratégies) des joueurs. Après tout, le maître d’un culte n’est-il pas censé faire tout ce qu’il désire ?

Cult of the Lamb : un mix surprenant entre Binding of Isaac et jeu vidéo de gestion

Si l’île d’Animal Crossing était une secte…

Cult of the Lamb : un mix surprenant entre Binding of Isaac et jeu vidéo de gestion

On l’a dit, Cult of the Lamb se démarque tout particulièrement par son univers… mais également ses mécaniques de gestion. En effet, créer un culte ce n’est pas juste écraser les sectes concurrentes. Il faut des adeptes, un lieu de culte et tout ce qui va avec. Pour ce qui est des adeptes, vous pourrez les recruter à la fin de chaque donjon (du moins c’est ce qui semble se profiler au vu de la démo) et ils rejoindront alors votre base. Si ce fonctionnement peut vaguement rappeler le système des habitants d’Animal Crossing, ne vous y prenez pas, ces adeptes sont surtout là pour être vos esclaves et vous aider dans la gestion de votre base.

Cult of the Lamb : un mix surprenant entre Binding of Isaac et jeu vidéo de gestion

Cette dernière est un petit lopin de terre qu’il vous faudra aménager selon vos envies et vos moyens. Grâce aux ressources récupérées dans les différents donjons (bois, pièces…), vous devez construire de nouveaux bâtiments. Cela vous permettra tout d’abord de valider les missions qui vous sont confiées et, surtout, d’améliorer votre culte. Notez que vous êtes d’ailleurs responsables de vos adeptes et que vous devez faire en sorte qu’ils vivent dans de bonnes conditions. Trop les négliger mènera à leur mort et, ainsi, l’affaiblissement de votre culte.

Cult of the Lamb : un mix surprenant entre Binding of Isaac et jeu vidéo de gestion

Si ces mécaniques diversifient un peu le gameplay et permettent à Cult of the Lamb de sortir du lot, on a néanmoins du mal à saisir jusqu’où elles vont nous emmener. La démo ne permet que de les effleurer. On a donc du mal à se projeter et à savoir les avantages que cette partie gestion peut octroyer en jeu et au jeu. Il est donc difficile de vraiment se prononcer sur ce point pour le moment.

Si nous avons passé un agréable moment à jouer à cette petite démo, on a encore du mal à visualiser où les développeurs de chez Massive Monster veulent nous emmener avec leur gameplay hybride. Pour ce qui est du reste, le jeu a vraiment une patte agréable qui se laisse savourer sans mal et laisse même un bon goût de reviens-y. Cult of the Lamb n’a ainsi pas volé sa place de star de la conférence Devolver. Reste à voir si le jeu complet parviendra à transformer l’essai.

Pour rappel, Cult of the Lamb sera disponible à partir du 11 août sur Nintendo Switch, PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series et PC.

Cult of the Lamb : un mix surprenant entre Binding of Isaac et jeu vidéo de gestion

A propos du Summer Game Fest

C’est quoi le Summer Game Fest ?

Pas d’E3 cette année, mais on peut tout de même compter sur un autre événement d’envergure mondiale : le Summer Game Fest, un grand show dédié aux annonces de jeux vidéo à venir cette année ou les années suivantes. C’est en 2020 que le journaliste et animateur Geoff Keighley avait lancé pour la première fois ce festival maintenant incontournable. L’an dernier, le show avait mis en lumière des images bluffantes d’Elden Ring ; alors forcément, la troisième itération suscite de grosses attentes.

Quand commence le Summer Game Fest 2022 ?

Le Summer Game Fest, c’est ce jeudi 9 juin à 20h. Le show sera une nouvelle fois suivi par une session Day of the Devs consacré à la scène indépendante.

Comment suivre le Summer Game Fest 2022 ?

Sur JV, nous réagirons en live aux annonces depuis la chaîne LeStream aux côtés de Maxildan et d’Aymeric Lallée notamment. L’émission sera d’ailleurs directement visible en accroche sur la homepage de JV. Et pour ceux qui préfèrent la lecture, vous retrouverez bien sûr nos news tout au long de la conférence. Un résumé écrit sera également disponible

Quel est le programme du Summer Game Fest 2022 ?

Parmi les jeux à ne pas louper, il y a notamment l’héritier de Dead Space, The Callisto Protocol, qui nous montre ses premières images de gameplay. De son côté Call of Duty : Modern Warfare 2 nous présente son premier niveau. Sont aussi au programme : Gotham Knights, Cuphead : The Delicious Last Course, le premier jeu du studio d’Aaryn Flynn (ex-Bioware) Nightingale, le JRPG One Piece Odyssey, le free-to-play Warframe ou encore Planet of Lana. Geoff Keighley a par ailleurs annoncé : “Nous avons quelques annonces de nouveaux jeux pour ce show et, espérons-le, quelques surprises si tout se tient. Mais c’est définitivement une émission qui se concentre principalement sur des choses qui sont annoncées.”

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici