Combien de planètes y a-t-il dans le système solaire ?

0
69

Les connaissances en astronomie ont rapidement évolué ces dernières années, conduisant parfois à redéfinir des modèles déjà établis. Il est d’autant plus légitime de se demander combien de planètes le système solaire comporte-t-il.

Le système solaire est un complexe formé par des corps célestes de toutes sortes, plus précisément des planètes, des astéroïdes et des comètes, gravitant tous autour du soleil, cette boule lumineuse qui nous donne l’agréable sensation de chaleur et de lumière pendant les vacances d’été. Il y a encore quelques années, l’on enseignait aux jeunes élèves que le système solaire comportait neuf planètes. Néanmoins, Pluton a perdu son statut de neuvième planète en aout 2006, suite à une redéfinition de ce qu’est une planète. À l’issue d’un vote de l’Union astronomique internationale, elle s’est vue rétrogradée en planète naine. Ensuite, l’on a assisté à la découverte d’une planète hypothétique qui orbiterait également autour du soleil : la planète 9.

Les planètes officielles sont donc au nombre de huit et on peut les classifier en deux catégories supérieures : les planètes telluriques et les géantes gazeuses.

Le monde des astres, une dimension incommensurable…

En Astronomie, l’univers représente la dimension la plus grande connue, au point qu’on estime son diamètre observable depuis la terre à environ 45 milliards d’années-lumière de rayon. Cela correspond à 450 000 milliards de milliards de kilomètres, incroyable non ?

Dans cet univers qui semble s’étendre à l’infini se trouvent environ 2000 milliards de galaxies. Ce sont des rassemblements d’étoiles et de leurs planètes éventuelles qui forment cette structures cosmique. Elles comportent des gaz, de la poussière interstellaire, et présentent généralement un grand trou noir en son centre. Tous ces corps massifs y flottent sous l’effet de la gravitation.

Le Soleil, si grand à vue d’œil, n’est en fait qu’une étoile sur les 200 milliards peuplant notre galaxie. Sa composition est à priori d’hydrogène, d’hélium et également d’éléments lourds, comme le carbone, l’azote et l’oxygène. La fusion, ainsi que la compression de ces éléments produisent de l’énergie. C’est ainsi que nous pouvons le constater depuis la terre sous forme de chaleur et de lumière. La température au noyau est de 12 millions degré Celsius contre 5 600°C en surface.

Les planètes du système solaire

C’est quoi exactement une planète ?

La définition exacte d’une planète a suscité quelques divergences de théories et d’idées chez les scientifiques. Pour trouver un terrain d’entente, les astronomes, réunis en congrès dans l’Union astronomique internationale (UAI), en août 2006, ont décidé par vote de répartir les planètes et autres corps du système solaire en trois catégories.

1 – Les planètes en termes simples : 

Ces planètes doivent répondre aux conditions suivantes :

  • tourner autour du Soleil ;
  • être relativement sphérique et en équilibre hydrostatique ;
  • avoir éliminé tout corps rival se déplaçant sur une orbite proche (soit en faire un de ses satellites, soit provoquer sa destruction par collision).

Ils sont au nombre de huit à correspondre à ces critères : Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune.

2 – Les planètes Naines 

Il s’agit de corps célestes qui remplissent les conditions suivantes :

  • en orbite autour du soleil,
  • être relativement sphérique et en équilibre hydrostatique,
  • ne pas avoir éliminé tout corps susceptible de se déplacer sur une orbite proche,
  • ne pas être un satellite.

Si on considère tous ces critères, on dénombre ainsi cinq planètes naines dans le système solaire dont Cérès, Pluton, Éris, Haumea et Makemake.

3 – Les petits corps du système solaire  

Ils correspondent à tous les autres objets en orbite autour du Soleil, à l’exception des satellites, qui ne répondent pas aux critères énumérés ci-dessus.

Les petits corps du système solaire et les planètes

Les planètes majeures du système solaire

Certains composants de notre système solaire sont visibles à l’œil nu. C’est effectivement le cas du soleil et de la lune, mais aussi, de quelques planètes voisines comme Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne.

On compte actuellement huit planètes majeures qu’on peut classifier en deux catégories supérieures : les planètes telluriques et les géantes gazeuses.

Les planètes Telluriques

Ce sont des planètes qui se sont condensées à partir d’éléments lourds (silicates et métaux). Elles possèdent généralement trois enveloppes concentriques dont le noyau, le manteau et la croûte. Sa surface est solide et composée principalement de matériaux non-volatils. Ils sont au nombre de quatre et ce sont les planètes les plus proches du soleil.

1- Mercure

C’est la plus petite des planètes, mesurant d’environ 4 878 Km de diamètre. Elle se situe en moyenne à 58 millions de km du soleil ce qui fait d’elle la plus proche. Des minéraux, des cassures et de cratères recouvre sa surface. Son noyau métallique composé de nickel et de fer correspondant à 55 % de la masse de la planète. Elle ne possède pas de satellites et ne présente aucune activité interne.

La planète Mercure

2- Vénus

Située à 108 millions de Km du soleil, Vénus est la deuxième plus grande des planètes telluriques étant donné que sa diamètre est de 12 100 km.

La planète Vénus

Elle possède l’atmosphère la plus épaisse des quatre planètes telluriques avec une pression au sol de plus de 90 fois celle de la Terre. Cette atmosphère de couleur jaune composée d’acide sulfurique, de dioxyde de carbone, de soufre, d’azote et de divers autres gaz lui ont valu le nom de “planète cachée”. Elle n’a aucun satellite.

Terre

Notre chère planète est la troisième planète tellurique. Elle se situe à environ 149 millions de km du soleil et mesure 12 756 km de diamètre équatoriale.

Elle est la seule planète du système solaire à pouvoir accueillir des êtres vivants et d’ailleurs, l’unique possesseur d’eau liquide. Nous avons déjà tous pu observer son sublime et unique satellite naturel : la lune !

La planète terre

VOIR AUSSI : Signe ascendant lunaire, qu’est-ce que c’est ?

4- Mars

Surnommée la planète rouge, elle se situe sur une distance moyenne de 228 millions de km du soleil. Sa diamètre approximative est de 6 794 km. Par ailleurs, elle possède deux satellites dont : Phobos qui mesure environ 18 km et Déimos mesurant 10,4 km de diamètre.

C’est aussi sur Mars que l’on trouve l’Olympus Mons, le volcan le plus immense de tout le système solaire. En effet, Il mesure 21,2 km de hauteur pour une base de 624 km de large

La planète Mars

Les géantes gazeuses

Ce sont des planètes sans surface solide qui se sont formées loin du Soleil à partir d’éléments plus légers comme l’hydrogène, l’hélium, le méthane et aussi de glace d’eau.

5- Jupiter

C’est la plus grosse des planètes, située à une distance de 778,4 millions de km du soleil. Elle a une taille colossale de 14 2800 km tellement que son noyau seul, en taille est comparable à la Terre et plus de 10 fois la masse de celle-ci.

La planète Jupiter

Son atmosphère comporte trois couches de nuages distincts à savoir:

  • la partie externe formée de nuages de glace d’ammoniac
  • la suivante, de nuages d’hydrogénosulfate d’ammonium et la dernière de nuages d’eau et de glace.

À sa surface circulent des vents violents dont un gigantesque tempête appelé « l’œil de Jupiter » notamment d’une forme ovale mesurant de 40 000 km de long sur 12 000 km de large.

La gigantesque planète compte en outre 16 satellites.

VOIR AUSSI : Quelle est la plus grande planète du système solaire ?

6- Saturne

C’est la deuxième plus grande planète du système solaire. Elle se situe à environ 1,4 milliard de km du soleil et mesure 120 600 km de diamètre équatoriale.

La planète Saturne

Il faut dire qu’elle est aisément reconnaissable en raison des anneaux gigantesques qui l’entourent étant donné que ceux-ci forment un disque de 140 000 km de diamètre séparés en plusieurs divisions par des zones sombres.
Un noyau rocheux de silicates ainsi que de fer entouré d’une couche d’hydrogène métallique constitue sa structure interne. Elle détient aussi le record du plus grand nombre de satellites, estimés à 200 et environ 150 lunes mineures. les plus importants sont Titan, Rhéa, Japet, Dioné, Téthys, Encelade, Hypérion, Mimas et Phoebé.

7- Uranus

Uranus se trouve à 2,9 milliards de km du soleil , quant à sa diamètre, elle est de 51 300 km.

C’est une planète de glace de couleur bleu pastel qui est essentiellement constituée d’hydrogène, d’hélium, voire des éléments lourds comme l’oxygène, le carbone, le néon, l’azote, le silicium et le fer. Elle possède au total 27 satellites ainsi que 13 anneaux.

La planète Uranus

8- Neptune

Elle est planète la plus éloignée de toutes vu qu’elle est située à 4,49 milliards de km du soleil. Mesurant 49 100 km de diamètre à l’équateur, Neptune possède en outre cinq anneaux avec des largeurs allant de 100 km à 5 000 km environ. Elle possède deux importants satellites nommés Néréide et Triton, mais il en existe au moins 12 en plus de ceux-là.

VOIR AUSSI : La Lune est-elle une planète ? Et pourquoi pas ?

« L’homme qui a tué Pluton »

Clyde W. Tombaugh est l’homme qui a découvert Pluton en 1930. Après cela, on a considéré Pluton comme la neuvième planète du système solaire avant de le voir déclassifié en 2006.

En 1992, des astronomes ont trouvé la ceinture de Kuiper, une vaste zone d’objets gelés, s’étendant au-delà de l’orbite de Neptune. Cette ceinture d’astéroïdes contiendrait plus de 100 000 objets de plus de 100 km, dont Pluton était le plus grand représentant. Jusqu’au moment où…

Pluton n'est plus parmi les 9 planètes

Michael E. Brown repère un corps nommé Éris, de taille considérablement plus grand que Pluton. La question de l’inclure en tant que dixième planète s’est posée, mais les découvertes se sont enchaînés avec l’identification de Makémaké, Sedna, Ocus et Quaoar.

Si l’on admettait que Pluton et Éris sont des planètes, tous ces objets entreraient alors dans la même catégorie, et le système solaire engloberait au moins 110 planètes (incluant la lune, et d’autres corps de la ceinture de Kuiper). Il était alors devenu clair que les astronomes avaient besoin d’une définition remaniée.

Brown a alors sollicité l’Union Astronomique Internationale pour reformuler la définition d’une planète. C’est précisément en 2006 que Pluton est officiellement retiré de la liste et catalogué parmi les planètes naines. En raison de cet événement, Brown a reçu le nom de « l’homme qui a tué Pluton ».

Une nouvelle 9ᵉ planète ?

Dans le même temps, la découverte de ces objets a dévoilé une piste inexplorée dans la recherche d’une planète cachée. Effectivement, Mike Brown et son associé Konstantin Batygin, ont suggéré dans un article l’existence éventuelle d’une planète inconnue de cinq fois la taille de la Terre.

Notons que c’est le comportement anormal de Sedna qui leur ont mis la puce à l’oreille. Elle est censée dessiner un chemin elliptique autour du soleil, mais au lieu de cela, elle emprunte une trajectoire bizarre. Elle passe d’environ 11 milliards de km à 135 milliards de km du soleil, comme si quelque chose l’attirait, et déformait son orbite.

Ainsi, si l’on comptait cette planète hypothétique dans la liste, le nombre du système solaire revient à 9.

Sedna ne demeurait pas l’unique objet perturbé, 19 autres corps sont, eux aussi, tirés dans la même direction et chacun d’eux est incliné sur son axe exactement dans la même direction. En conséquence, les deux scientifiques ont conclu qu’il y a 99,8 % de chances que ces perturbations soient de nature externe. Ainsi, si l’on comptait cette planète hypothétique dans la liste, le nombre du système solaire revient à 9.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici