Aujourd’hui, j’ai 18 ans !

0
68

Ce soir les amis, je vais vous demander de lever un verre pour moi ! Car depuis quelques heures, ça fait exactement 18 ans que j’ai lancé Korben.info.

Depuis 1997, j’écrivais déjà sur le Net, par-ci, par-là, partageant toutes mes découvertes, mes analyses, mes bidouilles. Puis un beau jour entre mai et juin 2004 (la date est floue), armé de mon seul pseudo et d’une poignée de lecteurs (dont vous faites peut-être partie), j’ai réservé le nom de domaine korben.tk.

L’objectif était simple : Archiver et partager sous la forme d’un pense-bête numérique, toutes mes découvertes, mes astuces, mes outils…etc.

Le site qui n’était qu’un amas de pages HTML à ses débuts a, quelques années plus tard, basculé sur un nom de domaine plus officiel (korben.info), mais gratuit à l’époque. J’avais 22 ans, pas mal de temps libre à cause du chômage et pas un rond en poche.

Durant des années, j’ai mené une double vie. Salarié le jour, en alimentant massivement mon site chaque jour, écrivant avant d’aller travailler, écrivant en rentrant du boulot et parfois écrivant durant les heures de tafs…

Puis progressivement, après les 8 premières années d’existence, j’ai pu dégager de quoi vivre modestement de mon site. J’ai donc sauté le pas, en me lançant à temps plein dessus.

C’est quelque chose que je n’aurais jamais pu imaginer. À l’époque, je ne croyais toujours pas qu’on pouvait vivre grâce à un site web. Et pourtant, j’avais autour de moi des tas de copains-chefs d’entreprise qui vivaient du web et j’étais totalement admiratif de leur réussite. Ce sont eux qui m’ont progressivement mis en confiance et montré que c’était possible.

Alors bien sûr même si mon site existait déjà avant l’arrivée massive des blogs, et que de mon point de vue (encore aujourd’hui), j’étais « webmaster », on m’a collé de nombreuses étiquettes : blogueur, influenceur, créateur de contenu, et même… journaliste. Lol.

Je n’ai jamais écrit sur le site en me disant : « Un jour ça marchera et j’en vivrais« , ou « Un jour, je serais connu sur le net« . Non, j’ai toujours écrit dessus comme un passe-temps, un plaisir, sans réfléchir aux conséquences, au succès, au buzz…etc. Je n’avais pas de business plan, je n’en ai jamais eu. C’est un projet qui est d’ailleurs toujours très personnel et très artisanal.

Il y a bien sûr eu une époque assez faste liée au succès des blogs et des blogueurs stars et je m’y suis retrouvé un peu mêlé sans forcément chercher cette lumière. Toutefois, je l’avoue bien volontiers, c’était très plaisant : la notoriété, la reconnaissance, les invitations par-ci par-là… J’ai voyagé, j’ai rencontré des gens super, j’ai profité de tous ces bons moments avec beaucoup de reconnaissance sans jamais oublier que tout ceci était éphémère.

Comme pour toute chose, il y a bien sûr eu le revers de la médaille… Les gens toxiques qui me démoralisaient, le harcèlement que je subissais, la jalousie, les commérages… C’était très bizarre, mais j’ai compris avec les années que c’était aussi très basique pour les humains de vouloir salir l’autre. Ça fait partie des blessures qui ne se sont jamais refermées et sur lesquelles j’ai du me construire. Sale période où j’ai vraiment failli tout envoyer promener, dégoûté.

Puis le temps a passé et finalement les blogueurs à succès ont laissé la place aux influenceurs de réseaux sociaux, aux youtubeurs…etc. Ouf, on me lâchait enfin la grappe.

J’ai donc continué mon travail de fourmi, pas toujours avec la même régularité, car selon les époques il y avait aussi les projets annexes, la vie de famille, la santé, et parfois même une certaine lassitude.

Je me suis bien sûr parfois égaré, écrivant à certains moments plus pour vous plaire que pour moi. Mais j’ai très vite compris que j’étais dans l’illusion et que je n’arrivais à rien si je me « forçais ». J’ai bien sûr perdu des lecteurs en route… Je le sais… Mes centres d’intérêt ont évolué. J’ai évolué. Et le Korben d’aujourd’hui est assez différent du Korben d’il y a 18 ans. C’est comme ça. Mais j’aime me dire que vous avez grandi (non, pas « vieilli », allons) avec moi.

L’année dernière, Korben.info a failli disparaître. L’audience était toujours au rendez-vous (entre 3M et 4M de lecteurs par mois), mais j’avais trop de charges et quelques ruptures de contrats en cascade m’ont laissé avec un mois de trésorerie. Juillet 2021 c’était la fin programmée. Obligé de reprendre une activité salariée ? Changer de domaine ? J’avoue que cette perspective ne m’enchantait guère alors j’ai travaillé 4 fois plus (et ce n’est pas une façon de parler), j’étais hyper angoissé, ne dormant pas la nuit à cause de l’inquiétude.

Puis j’ai réussi à remettre à flot ma barque encore un peu fragile, mais toujours fonctionnelle. Évidemment, il n’y a pas que mon travail qui m’ont permis cela. Je dois aussi vous remercier : Les lecteurs anonymes toujours positifs et encourageants, les patreons qui n’hésitent pas à mettre la main au portefeuille chaque mois en soutien à la cause et évidemment tous les partenaires publicitaires qui travaillent avec moi, parfois depuis des années et qui me font confiance. Sincèrement, merci !

18 ans plus tard, quelle aventure ! Une vie de « chômeur » comme me l’a dit un jour mon fils qui pense que je passe mes journées à glander devant l’ordinateur. Une vie à la fois très riche et très monacale.

En 18 ans j’ai appris énormément de choses. Sur les technologies bien sûr, mais également sur l’humain, sur les nombreuses disciplines requises par mon activité et bien sûr sur moi, sur mes capacités et sur mes limites.

Aujourd’hui, j’ai 40 ans. Je suis toujours hyper actif numériquement même si j’en fais beaucoup moins qu’avant. La vie de famille me demande du temps c’est certain, mais je me consacre également à d’autres activités « plaisirs » dont tous ceux qui me suivent sur Instagram ou Twitch ont connaissance : bricolage, cuisine, nature, développement, musique…etc. Rien de foufou, mais juste assez pour changer d’air et sortir la tête des écrans.

Aujourd’hui, je suis dans un rythme qui peut vous sembler assez « cool », mais je reste en flux tendu… J’écris sur le site évidemment, ce qui reste ma priorité, mais je tourne également de nombreuses vidéos pour mes soutiens Patreons, j’anime une chaîne Twitch et YouTube dont les abonnés ne font qu’augmenter, et comme si ça ne suffisait pas, j’ai décidé cette année de mettre le feu sur TikTok. Beaucoup de travail, mais évidemment si je le fais, c’est que ça me plaît. D’ailleurs je ne sais pas « rien faire ». Ça doit bien s’apprendre.

Tous mes « potes » blogueurs de la grande époque ont soit revendu, soit disparu ou se sont carrément transformé en média blindé de journalistes et de pigistes.

Je n’ai pas voulu évoluer comme eux. Par flemme, mais également par conviction. J’ai persisté dans cette voie solitaire de l’artisanat, toujours nostalgique de mes débuts sur Internet qui m’ont profondément marqué.

Et même si j’ai souvent l’impression d’être ce dernier Dodo qui regarde partout autour de lui en se demandant où sont passés les autres, je crois qu’au fond j’ai fait le bon choix. Et contrairement à lui, je suis encore là.

Le plus important à retenir c’est qu’aujourd’hui, j’ai toujours autant de plaisir à écrire sur Korben.info et à partager avec vous, qu’à mes débuts. Je devrais même dire « qu’à nos débuts », puisque vous étiez là, toujours fidèle au poste.

Alors je ne sais pas si je repartirais pour 18 ans, 28 ans, 38 ans ou 68 ans supplémentaires, mais je profite de chaque instant, car pouvoir vivre de sa passion comme je le fait, c’est ce qu’il y a de plus précieux. Une vie à geeker, bidouiller, expérimenter, partager, échanger avec vous, c’est vraiment tout ce que je pouvais espérer. Et encore, je manque de temps pour faire tout ce dont j’ai envie.

Encore merci à vous tous, les anonymes, les pas anonymes, les soutiens, les partenaires, les coups de main de passage, les bienveillant(e)s, les cyberpotes que je croise trop peu souvent (snif), et bien sûr la famille et les amis.

Merci, merci, merci.

Joyeux 18 ans à toi, le site au bébé à lunettes de soleil !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici