Apple annonce un nouvel ordinateur MacBook Air et des améliorations logicielles

0
61

Apple a dévoilé plusieurs nouveautés en introduction de son salon annuel destiné aux créateurs de logiciels, la Worldwide Developers Conference (WWDC), qui a ouvert ses portes lundi 6 juin. Au menu : plusieurs améliorations logicielles prévues pour l’automne et un nouvel ordinateur portable au lancement programmé pour juillet.

Un MacBook Air modernisé

Le nouveau MacBook Air a été redessiné en profondeur. Son épaisseur est rabotée d’un demi-centimètre et son poids s’allège de 50 grammes, alors que son écran grandit en passant de 13,3 pouces à 13,6 pouces. Ses lignes délaissent les rondeurs cultivées par les MacBook Air depuis 2008 pour une ligne aplatie, dont les bords anguleux reprennent la signature visuelle des iPhone de nouvelle génération.

Le Macbook Air de nouvelle génération s’aplatit.

Son équipement progresse, avec un écran légèrement plus lumineux, une meilleure webcam et un processeur M2 plus rapide que le M1 de son prédécesseur, sans que l’autonomie annoncée de l’ordinateur ne diminue. Sur son flanc, plutôt que la prise USB-C du précédent MacBook Air, on retrouve l’ancien connecteur d’alimentation MagSafe, moins fragile puisque le câble qu’on y raccorde est aimanté plutôt qu’enfiché.

Modèle le moins coûteux des gammes d’Apple, le nouveau MacBook Air sera tout de même commercialisé à 1 500 euros, un tarif haut perché face à la concurrence des ordinateurs équipés de Windows. L’ancien MacBook Air équipé d’un processeur M1 reste au catalogue au tarif de 1 200 euros.

Sur iPhone, un écran de veille personnalisé

C’est le premier écran que les usagers d’iPhone voient lorsqu’ils prennent leur mobile en main, avant même de le déverrouiller. Pour le moment, cet écran de veille affiche l’heure et les notifications, mais il n’est pas très personnalisable. Cela va changer avec iOS 16, la prochaine version du logiciel central des iPhone : ses usagers pourront modifier la dominante de couleur de l’écran, voir le passer en noir et blanc.

Dans iOS 16, il deviendra possible de personnaliser l’écran d’accueil en profondeur, en fonction de ses goûts et de ses besoins.

Ceux qui y ont placé une photo pourront la décaler vers le bas, afin de laisser la place à des widgets, de tout petits panneaux d’information affichant, par exemple, un rendez-vous à venir ou le nombre de pas effectués ce jour-là. Pour épurer davantage l’écran, il sera également possible de faire disparaître le fond de la photo pour que s’en détachent mieux les personnes qui y figurent. Ces possibilités de personnalisation, à la fois esthétiques et ergonomiques, semblent si touffues qu’elles en paraissent complexes à première vue.

Cette évolution ne sera pas disponible sur les iPhone 6s, 7 et sur le SE de 2016 : ces modèles qui entreront bientôt dans leur sixième et septième année seront privés de la nouvelle version d’iOS lorsqu’elle arrivera cet automne.

Un outil contre le harcèlement en cas de rupture

A l’automne, les iPhone seront équipés de Safety Check (« contrôle de sécurité »), un outil destiné aux personnes qui se séparent d’un proche potentiellement malintentionné. Selon Apple, Safety Check dressera la liste des services et autres mots de passe partagés avec cette personne et aidera à couper ces liens numériques, afin d’empêcher de possibles comportements de harcèlement ou de surveillance. Cet outil permettra également de couper le suivi de position géographique sur iPhone, iPad ou Macbook.

Un logiciel d’e-mails amélioré

Pour progresser, Mail, le logiciel de courriels d’Apple, s’inspirera largement de Gmail, le logiciel concurrent édité par Google. Quand les utilisateurs de Mail presseront le bouton d’envoi d’un courriel, ils auront quelques secondes pour annuler son départ. Ils pourront programmer l’envoi d’un message pour une heure et une date précise, et faire disparaître un e-mail reçu durant quelques heures, pour le faire réapparaître à un meilleur moment.

Selon Apple, le moteur de recherche de Mail progressera : il sera capable de trouver un courriel même quand l’utilisateur formulera sa recherche avec une faute de frappe, ou tapera un synonyme à la place du mot d’origine.

Sur MacBook et iPad, les jongles entre logiciels facilités

Sur Macbook et iPad, les logiciels ouverts pourront désormais être affichés sur le côté gauche de l’écran lorsqu’ils ne sont pas utilisés, affichés au format timbre-poste, de trois quarts de côté. Le but étant qu’on puisse les retrouver plus facilement lorsqu’on souhaite les afficher. Cette vue, baptisée Stage Manager, n’envahira pas l’écran automatiquement : il faudra presser un bouton pour l’afficher. Elle sera disponible sur tablette comme sur ordinateur cet automne, après que les MacBooks auront reçu leur prochain logiciel central Mac OS Ventura, et que les iPad seront passés à iPadOS 16.

Les logiciels ouverts s’affichent à gauche de l’écran, au format timbre-poste.

Au passage, on constate que l’ergonomie des tablettes Apple se rapproche encore de celle des ordinateurs. La convergence est en marche, après l’ouverture de la mémoire des iPad, leur adoption de la souris et l’usage d’un processeur de la même famille. On se demande ce qui retient encore Apple d’autoriser les iPad de grande taille à faire tourner les logiciels plus riches qui sont réservés à ses ordinateurs pour le moment.

Lire aussi : On a testé la souris sur iPad, une réintroduction qui ne change pas la nature de la tablette d’Apple

CarPlay envahit l’écran des voitures

Le logiciel CarPlay est destiné aux conducteurs de voiture qui, grâce à lui, peuvent retrouver sur l’écran de leur automobile l’essentiel des fonctions de leur iPhone. L’affichage de CarPlay était auparavant cantonné à un unique écran, situé au centre du tableau de bord. Mais les voitures ayant tendance à accueillir un second écran, situé derrière le volant, en remplacement des compte-tours, Apple a souhaité accompagner cette évolution.

Sur certains modèles de voiture, l’affichage de CarPlay sera étendu : le logiciel d’Apple sera capable d’afficher le compteur de vitesse, ainsi que d’autres fonctions-clés du véhicule, comme les commandes de climatisation.

Même dans une voiture dotée de nombreux écrans, CarPlay sera capable de s’afficher partout à la fois.

On pourra personnaliser cet affichage en choisissant les informations qui y apparaissent, et même modifier la couleur des compteurs, ce qui n’est pas sans poser des questions de lisibilité, d’ergonomie et, finalement, de sécurité. Pour mettre au point ce CarPlay étendu, Apple a travaillé avec une douzaine de constructeurs, dont Volvo, Mercedes et Renault.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici