Une rando à vélo pour sensibiliser le public à la santé mentale

0
59

Elle a fait étape à Nice, dans le jardin Albert-Ier, ce vendredi. La psycyclette est un voyage à vélo organisé par l’Unafam (union nationale de familles et amis de personnes malades et/ou handicapées psychiques).

Une course effectuée par des patients atteints de maladies psychiques (bipolarité, dépression, schizophrénie, etc.) et leurs accompagnateurs.

Une aventure sportive…

Ils sont partis de Gap, mardi en direction de Monaco où, ce samedi, ils devaient rencontrer le Prince Albert II. “On s’est entraînés deux fois par semaine pendant trois mois” indique Jean-Luc Cedro, le président du comité départemental de sport adapté.

Christophe, un des patients, raconte: “On a fait une belle balade. Mais ça n’a pas été facile, il y a beaucoup de cols donc ça monte“. Une balade de près de 350km, à raison d’environ 70km par jour, accompagnés ponctuellement par des associations cyclotouristes locales ou d’autres malades.

Entre Cagnes-sur-Mer et Nice, six patients de l’hôpital Sainte-Marie ont pris part à l’aventure.

…qui leur fait du bien

Pour eux, c’est important, commente Alain Dubos, le vice-président de l’Unafam 05, le sport permet de rompre l’isolement dans lequel ils s’enferment trop souvent et de reprendre confiance en eux. Il y a un avant, avec l’entraînement et la nutrition. Mais, surtout un après, où ils peuvent témoigner auprès de leurs camarades et montrer à tout le monde qu’ils peuvent le faire aussi.

Brigitte Losfeld, la déléguée départementale adjointe de l’Unafam 06, complète: “ ’est une action de dé-stigmatisation, même pour eux car ils finissent par s’auto-stigmatiser. Les noms des maladies peuvent faire peur au grand public, être associées à la violence, mais ce n’est pas le cas chez la grande majorité des malades. Ce sont des troubles qui affectent quand même environ 20% d’une population.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici