Système de santé en Catalogne : comment ça fonctionne ?

0
58

Lorsque l’on s’expatrie, le système de santé est l’un des premiers éléments sur lesquels on cherche à s’informer. Les soins sont-ils remboursés comme en France ? La mutuelle vient-elle compléter la Sécurité sociale ? Quid des frais hospitaliers ? Vous trouverez dans cet article toutes les réponses à vos questions.

Photo : Clémentine Laurent/ Equinox

À la différence de la France, le système de santé en Espagne n’est pas géré au niveau national. La majorité des compétences en la matière sont dévolues aux administrations régionales qui gèrent donc les financements et les dépenses de santé. Mais sur de nombreux points, le système espagnol présente plusieurs similitudes avec le système français : au final, une personne ayant vécu dans les deux pays observera une prise en charge, sur la plupart des soins, assez similaire.

Un système public qui garantit la gratuité des soins

Que vous soyez affilié à la sécurité sociale espagnole ou française (dans ce cas, en possession de la carte européenne d’assurance maladie), vous pourrez vous faire soigner gratuitement en Espagne. Pour cela, il suffit de vous rendre dans un centre de santé (CAP), de choisir un médecin traitant (ce dernier pourra vous être imposé si aucun autre n’est disponible), et de prendre ensuite rendez-vous avec ce médecin lorsque vous aurez besoin de consulter. C’est également par lui qu’il faudra passer si vous souhaitez voir un spécialiste en étant entièrement pris en charge par la sécurité sociale.

Photo : Clémentine Laurent/ Equinox

À la différence du système français, aucun frais n’est à avancer, peu importe le professionnel de santé chez qui vous vous rendez. À partir du moment où vous passez par le système public, tout est pris en charge par la sécurité sociale, même les frais hospitaliers.
Une exception tout de même : les frais dentaires et optiques sont très peu remboursés. C’est l’un des problèmes majeurs du système espagnol. Les soins dentaires sont moins élevés qu’en France, parfois deux fois moins cher, mais ils sont à la charge du patient.

La mutuelle n’est pas une complémentaire santé

En France, la mutuelle vient rembourser ce que la sécurité sociale ne prend pas en charge. En Espagne, c’est une assurance que le patient paie pour accéder au système privé. Les mutuelles mettent à disposition de leurs clients des listes de soignants affiliés au privé auquel le patient peut faire appel. Les soins réalisés dans le cadre de ce système ne sont donc pas pris en charge par la sécurité sociale.

soins dentairesLa mutuelle est ainsi très utilisée dans le cadre des frais dentaires et optiques, dont le remboursement par la sécurité sociale est limité. Elle permet également d’accéder plus rapidement aux spécialistes et à certains soins hospitaliers, dont les délais d’attente peuvent être parfois excessivement longs dans le public.

Un budget santé plus important en France qu’en Espagne

En 2019 (dernière année de référence hors Covid), alors que la France consacrait 9,27 % de son PIB aux dépenses de santé, ce chiffre n’était que de 6,45 % pour l’Espagne. De même, 3200 € en moyenne par habitant étaient dépensés pour les frais de santé en France, tandis qu’en Espagne ce chiffre s’élevait à 1704 €. Des tendances similaires ont été observées lors de la pandémie : les deux pays ont consacré une part plus importante de leur budget à la santé, avec toujours une différence de 3 points de pourcentage entre la France et l’Espagne.

Infos Pratiques

Sécurité sociale catalane ici.

Les centres de santé ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici