AccueilSantéQuel accès à la...

Quel accès à la santé demain ?

C’est autour de la logique de territoire et de la prévention d’une part, du rôle du numérique et de l’approche populationnelle que s’est focalisé le débat « Agir pour la santé : coopération et projets innovants en territoire » organisé par les équipes de La Poste à SantExpo, le 18 mai. Au micro se sont succédé Philippe El Saïr, directeur général du CHU de Nantes, Raymond Le Moign, directeur général des Hospices Civils de Lyon, Philippe Wahl, président-directeur général du groupe La Poste et le Professeur Fabrice Barlesi, directeur général de l’Institut Gustave Roussy.

Maillage territorial

Questionné sur l’enjeu de la transformation du système de santé, Raymond Le Moign a répondu que « la logique de territoire est fondamentale », insistant sur la nécessité de décloisonner tous azimuts et de revoir les pratiques et l’organisation habituelles. Fabrice Barlesi a renchéri que « le maillage territorial » permet, au-delà du soin, d’agir pour « une prévention personnalisée et un suivi ultra personnalisé », plaidant pour « l’identification des risques en vue de les minimiser ».

L’institut Gustave Roussy utilise d’ailleurs l’interface Nouvéal « mongustaveroussy.fr », prochainement opérationnelle pour identifier des vulnérabilités en amont de soins programmés afin d’anticiper le non-recours à l’ambulatoire et une hospitalisation dans de bonnes conditions. Les acteurs de santé, notamment les pharmaciens ou les infirmiers, les établissements, les professionnels hors santé, doivent être associés à cette logique.

Aller vers

L’approche populationnelle, principe introduit par la loi santé de 2019, instaure d’ailleurs une responsabilité collective des acteurs de santé d’un territoire en vue d’améliorer la santé de sa population et d’optimiser les prises en charge. Le numérique est alors intéressant pour le partage des données entre professionnels.

« Avec cette approche, l’intérêt du système de santé est d’apprendre l’aller vers », considère Raymond Le Moign. Les 135 groupements hospitaliers de territoires, créés en 2016 en vue de favoriser le travail en réseau des 850 hôpitaux français et d’améliorer l’accès au soin, ne pourraient-ils pas servir, tente Philippe El Saïr, à repérer les difficultés de la population et à favoriser l’« alliance » des professionnels, nécessaire au renforcement de la première ligne de prise en charge ?

Dans cette optique, le CHU de Nantes déploie depuis mai 2021 son équipe mobile de gériatrie et ses infirmières en pratiques avancées vers les cabinets de médecine générale, d’infirmiers libéraux et les centres de santé pour l’évaluation de personnes âgées adressées par les libéraux.

Les 65 000 facteurs et factrices qui rencontrent journellement 1,5 million de personnes peuvent aussi jouer un rôle dans cette pratique, affirme Philippe Wahl.

Repérer pour prévenir

Raymond Le Moign rappelle l’intérêt de l’approche préventive des soins en expliquant le programme Icope (Integrated Care for Older People [prise en charge globale pour les personnes âgées], d’après “I cope” en anglais, “Je fais face”). Depuis 2019, l’agence régionale de santé Occitanie expérimente ce programme de l’Organisation mondiale de la santé afin de prévenir la dépendance des personnes âgées.

Il repose sur une double démarche de repérage précoce des facteurs de fragilité chez les séniors en ciblant leurs capacités fonctionnelles, et d’incitation à devenir acteur de leur santé. Il se décline en étapes :

  • dépistage notamment grâce aux déterminants sociaux et géographiques de santé,
  • évaluation,
  • plan de soin personnalisé,
  • fléchage du parcours de soins,
  • suivi du plan d’intervention,
  • implication des collectivités,
  • soutien aux aidants.

Sa généralisation « en tenant compte des spécificités territoriales » serait sur les rails.

Coopérer réellement

Cette injonction à coopérer et à innover dans les territoires peut trouver des solutions techniques, La Poste en propose quelques-unes en logistique de santé, en services pour le soutien à domicile ou en digitalisation des parcours et télé suivi. Mais pour ne pas en rester au stade de l’incantation, il faut des programmes concrets issus du terrain (ils existent), un financement suffisant pour dépasser l’expérimentation (ce qui bouscule quelque peu les règles d’allocations des ressources) et un coordinateur qui fasse vivre et avancer tout ce petit monde ensemble.

C’est peut-être là que se situe la plus grosse pierre d’achoppement : il faut sortir des postures institutionnelles et renoncer au principe du chef de file pour réellement coopérer.

Le plus populaire

Articles Liés

Lisez maintenant

 “Je n’avais pas de temps à perdre”, Nathalie Marquay raconte son premier rendez-vous étonnant avec Jean-Pierre Pernaut 

Nathalie Marquay était l'invitée du Grand Studio sur RTL ce samedi 11 juin. L'occasion pour elle de faire des confidences concernant sa relation avec Jean-Pierre Pernaut. Nathalie Marquay ne s'en remet pas. Le 2 mars dernier, son cœur, tout comme celui des français, s'est brisé lorsque le décès...

 « Inutile », « ingérable »… La carte vitale biométrique ne convainc pas certains professionnels de santé

Six milliards d’euros minimum par an. C’est ce que représenterait chaque année la fraude à la carte vitale d’après Philippe Mouiller, sénateur LR, à l’origine d’un amendement adopté au Sénat dans...

 Johnny Depp VS Amber Heard : coup de théâtre en pleine délibération ! Le jury troublé par un détail

Le jury a été troublé par un détail lors des délibérations du procès qui oppose Johnny Depp à Amber Heard ce mardi 31 mai. Depuis le 11 avril dernier, Amber Heard et Johnny Depp font face à la justice dans un procès très médiatisé. Ce mardi 31 mai,...

 La Russie annonce l’expulsion de 34 diplomates français ; Bruxelles propose une nouvelle aide financière de neuf milliards d’euros

https://assets-decodeurs.lemonde.fr/redacweb/ukraine-cartes-infographie/derniere-maj-ukraine-avancee-russe.png https://assets-decodeurs.lemonde.fr/redacweb/ukraine-cartes-infographie/derniere-maj-ukraine-avancee-russe.png 30 La situation en carte Agrandir Le contexte Live animé par Solène L'Hénoret, Anne Guillard et Marie Slavicek ...

-50 % sur ce super vélo électrique chez Cdiscount!

Cdiscount est une plateforme d’e-commerce d’origine française. De temps en temps, Cdiscount offre des bons plans et des promotions exceptionnelles à ne pas rater. Pour cette fois, le site propose le vélo électrique VAE pliant de ville de la marque MOMA BIKES à moins de 1000 €. Effectivement,...

” Mon espace Santé ” is the new DMP, ah bon t’es sûr ?

Vous allez voir ce que vous allez voir. C’est en quelque sorte le discours des autorités sanitaires depuis qu’a été lancée début 2022 la phase d’ouverture de « Mon Espace Santé » sur...

“25.000 hectares déjà partis en fumée” en France, une précocité “sans précédent”

De la dune du Pilat aux monts d'Arrée, des Bouches-du-Rhône à...

“38% des Français pensent que l’Islam est une menace”, Arthur publie une étude choc et pousse un coup de gueule !

Dans une interview accordée au Point en 2017, Arthur avait confié la raison pour laquelle il avait pris la décision de quitter la France. Pour lui, Paris était synonyme d’angoisse. « Trop de boulot, de stress, de lumière, de bruit… » Las, il choisissait de « tout plaquer pour s’installer...

“98 % des eaux de baignade en Martinique sont conformes” selon l’Agence Rég

Le dernier bilan de la qualité des eaux de baignade en Martinique est conforme à 98%. Du 1er janvier 2020 au 30 septembre 2021, l’ARS, en charge du suivi qualitatif de ces eaux, a effectué 1857 prélèvements, en mer et en rivière. "La tendance est stable et...

“A mon retour de tournage, mon fils ne me parlait plus”

Au côté du regretté Gaspard Ulliel, Céline Sallette est à l'affiche du long-métrage "Un peuple et son roi", diffusé ce lundi 18 juillet 2022 sur France 3. La comédienne, devenue incontournable sur le petit comme sur le grand écran, est aussi à la tête d'une jolie petite...