Ontario | Les oppositions réclament plus d’investissements en santé

0
64

(Toronto) Les partis d’opposition en Ontario souhaitent que le gouvernement progressiste-conservateur dépense davantage pour les services de santé alors que les salles d’urgence sont mises à rude épreuve.

Publié à 12h03

Le premier ministre Doug Ford est en Colombie-Britannique, cette semaine, où les premiers ministres des provinces et territoires ont réitéré leur demande au gouvernement fédéral pour qu’il augmente sa contribution en matière de santé.

Mais en Ontario, les néo-démocrates et les libéraux estiment que le gouvernement Ford doit également s’engager à dépenser davantage dans la province pour maintenir les services de santé essentiels.

Les néo-démocrates soulignent un récent rapport du Bureau de la responsabilité financière de l’Ontario, qui a révélé que cette province dépensait moins que les autres, par personne, pour la santé.

Le chef par intérim du Nouveau Parti démocratique, Peter Tabuns, a déclaré que la province devrait dépenser une « somme raisonnable » pour les soins de santé, car les salles d’urgence annoncent des fermetures temporaires en raison d’une pénurie de personnel et que les patients font face à de longs délais d’attente pour les services.

Les libéraux ont lancé un appel similaire mardi, affirmant que le gouvernement Ford devrait notamment consacrer plus de ressources au recrutement et à la rétention du personnel afin de soutenir le système de santé ontarien.

À l’issue de la première journée de réunion du Conseil de la fédération, lundi à Victoria, les premiers ministres des provinces et territoires ont réclamé à nouveau que le gouvernement fédéral hausse de manière récurrente et sans condition ses transferts en santé, pour les faire passer de 22 % à 35 % des coûts des soins.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici