Nécessité des efforts communs pour traiter les problèmes urgents dans le secteur de la santé

0
62

Le Premier ministre Pham Minh Chinh a demandé aux ministères, agences et localités de renforcer leur coordination avec le ministère de la Santé pour traiter les problèmes urgents dans le secteur médical lors d’une téléconférence nationale le 21 août.


>>Promouvoir les affaires dans le secteur de la santé

>>Le Vietnam accélère la transformation numérique du secteur de la santé


 






Le Premier ministre Pham Minh Chinh souligne la nécessité de traiter les problèmes urgents dans le secteur médical. Photo : VNA/CVN 




Le chef du gouvernement a énuméré les questions qui doivent être traitées en premier comme les achats, les appels d’offres, les investissements, les services médicaux dans le cadre de l’assurance maladie et les politiques à l’égard des agents de santé.

Saluant les réalisations enregistrées par le secteur de la santé, le Premier ministre a souligné que la santé et la vie des personnes devaient être prioritaires et qu’il était nécessaire de développer les services de santé publics et privés.

Pham Minh Chinh a appelé à des efforts pour déployer de manière concertée et efficace des programmes de prévention et de contrôle du COVID-19, réitérant les piliers du combat – dépistage, quarantaine, traitement, vaccin, médicaments de traitement, technologies, sensibilisation du public et autres mesures.

Demandant un examen et une perfection des institutions et des politiques médicales à court et à long terme, le Premier ministre a déclaré que les ressources devraient être prioritaires pour le travail.

Il a demandé aux ministères et aux agences d’accorder plus d’attention aux politiques envers les agents de santé, ainsi qu’aux soins de santé de base et préventifs, et à l’application scientifique et technologique dans le secteur.

L’ensemble du secteur doit prendre des mesures drastiques pour faire face à la pénurie actuelle de médicaments et d’équipements médicaux, a-t-il dit, demandant au ministère de la Santé de se coordonner avec d’autres ministères et agences pour créer des mécanismes d’appel d’offres transparents et réalisables pour les médicaments et les équipements médicaux.

Le dirigeant a ordonné une refonte en profondeur du financement et de l’assurance médicale, accélérant le décaissement des investissements publics et un examen du partenariat public-privé dans le secteur.

La ministre de la Santé par intérim, Dao Hông Lan, a indiqué lors de la réunion que la couverture sanitaire nationale est passée de 81,7% en 2016 à 91,01% l’année dernière, dépassant l’objectif de 80% fixé par l’Assemblée nationale en 2020.

Notamment, le Vietnam fait partie des pays ayant la couverture vaccinale COVID-19 la plus élevée.

Le 19 août, 696.048 doses supplémentaires de vaccins ont été administrées, portant le nombre total à 254.094.673.

 


VNA/CVN

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici