Les pollens d’ambroisie sous surveillance en Bourgogne-Franche-Comté (Santé)

0
59

Plante envahissante et hautement allergisante, l’ambroisie s’installe progressivement en Bourgogne-Franche-Comté depuis quelques années. Atmo BFC surveille de près ses pollens en été : la campagne de surveillance 2022 démarre ce lundi 1er août.

 

PROGRESSION DE L’AMBROISIE :

La surveillance des pollens démarre ce lundi 1er août en BFC Plante envahissante et hautement allergisante, l’ambroisie s’installe progressivement
en Bourgogne-Franche-Comté depuis quelques années. Atmo BFC surveille de près ses pollens en été : la campagne de surveillance 2022 démarre ce lundi… Véritable problème de santé publique, mais également au niveau agricole, l’ambroisie fait l’objet d’une surveillance accrue dans la région.
Après 9 éditions entre 2008 et 2021, la campagne de surveillance spécifique des pollens de cette plante est reconduite en 2022 dans la région. Cette
opération est menée par Atmo Bourgogne-FrancheComté, en partenariat avec l’Agence Régionale de Santé (ARS, financeur), le Réseau National de
Surveillance Aérobiologique (RNSA), les réseaux d’allergologues de la région (RAFT et ANAFORCAL) et certaines collectivités.

 

9 capteurs sont impliqués dans cette surveillance :

Montbéliard, Besançon, Dole, Bletterans, Mâcon, Dijon, Chalon, Nevers et -particularité 2022- Auxerre. Les objectifs de cette étude portent sur
l’évaluation de l’exposition aux pollens d’ambroisie en région BFC, l’estimation de l’origine géographique des pollens captés ainsi que le suivi de l’évolution des taux au fil des ans.

Les prélèvements démarrent ce lundi 1er août et les résultats seront diffusés chaque vendredi durant cette campagne, à compter du 12 août, sur internet via la page www.atmo-bfc.org/ambroisie.

Cette étude prendra fin lorsque la pollinisation de la plante sera terminée, aux alentours de début octobre.

 

En 2022, un suivi sur Torcy (71)

 

Outre cette campagne de surveillance mise en œuvre depuis plusieurs années, le suivi de l’ambroisie se fera également sur le secteur de la
Communauté Urbaine Creusot-Montceau (CUCM) pour cette année 2022. La mise en place d’un capteur à Torcy, financé par la collectivité, permettra de comparer les observations à celles des 9 autres sites polliniques de la région et de vérifier le niveau d’infestation de la zone, le département de Saôneet-Loire étant particulièrement touché.

 

 

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici