les alternatives à l’approche médicamenteuse

0
34

Maux de dos, insomnie, problème de circulation sanguine… Les Français font face, dans leur vie quotidienne, à de nombreux tracas qui, parfois, entraînent la prise de médicaments. Cependant, des alternatives à l’approche médicamenteuse existent. Décryptage.

Mieux vivre et vivre le plus longtemps possible : voilà le crédo de la plupart des personnes, notamment au sein des sociétés occidentales. En France, l’approche médicamenteuse de la santé a longtemps perduré. Au mal de dos, la médecine générale préconise des anti-douleurs et, face à l’insomnie, la prescription de somnifères demeure légion.

Si, bien évidemment, il ne faut pas balayer d’un revers de main l’avancée de la science à travers les décennies, à la faveur du développement de la recherche fondamentale pilotée par l’État et la recherche clinique des laboratoire pharmaceutiques, il convient cependant de la remettre en question dans certains cas bien précis.

 

De l’intérêt des produits cannabinoïdes

Le CBD, principale molécule présente dans le chanvre, la fleur de cannabis, est connu pour ses effets antiépileptiques et anxiolytiques. Par exemple, le CBD peut être consommé pour lutter contre l’insomnie ou encore combattre le stress récurrent. Totalement légalisé dans de nombreux pays du monde, notamment en France, son usage tend à se répandre et son image s’est considérablement améliorée ces dernières années.

Sur le marché français, de nombreux acteurs ont émergé, comme par exemple la boutique de CBD Dundees, spécialisée dans la commercialisation de produits à base de CBD. La boutique en ligne propose par exemple des produits CBD sous forme d’huiles et d’infusions, de cookies ou encore de fleurs. A ce sujet, force est de constater que la consommation de produits à base de CBD contribue à soulager le corps et améliorer le bien-être.

 

Santé, bien-être et espérance de vie

« En 2016, l’espérance de vie en bonne santé, c’est-à-dire le nombre d’années qu’une personne peut compter vivre sans souffrir d’incapacité dans les gestes de la vie quotidienne, s’élève en France à 64 ans pour les femmes et à 62 ans pour les hommes« , notait dans un rapport la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES), en appui d’une étude démographique réalisée par l’INSEE. Ces chiffres sont à remettre en perspective avec l’espérance de vie, en France, qui atteignait en 2016 (date du dernier recensement statistique à ce sujet) 79 ans pour les hommes et 85 ans pour les femmes.

Dès lors, se pose la question suivante : comment puis-je faire en sorte de vivre le plus longtemps possible en bonne santé, afin de contribuer à mon bien-être ? Au-delà de bénéficier d’une alimentation saine, de la nécessité de pratiquer régulièrement une activité physique et de prescrire le plus possible certaines habitudes quotidiennes (abus de tabac, d’alcool etc.), l’usage d’une médecine douce et naturelle peut être recommandée dans certains cas. Ainsi, au-delà des seuls produits cannabinoïdes (voir ci-dessus), certaines pratiques douces et naturelles peuvent s’avérer judicieuses.

 

L’avènement d’une médecine douce et naturelle

Très développée dans certains pays orientaux, notamment en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud-Est, la médecine naturelle désigne une multitude de pratiques visant à améliorer la santé, le confort physique et le bien-être global. On peut citer parmi elles l’acupuncture (originaire d’Asie), la kinésiologie (très développée en France) ou encore l’ostéopathie.

Si la scientificité de ces pratiques pose question dans les milieux scientifiques – au sujet de l’ostéopathie par exemple, la communauté scientifique n’a jamais démontré de lien entre sa pratique et l’amélioration du système musculosquelettique – elles ne sont cependant pas à bannir.

Par exemple, l’acupuncture, reconnue par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) depuis 1979 et réglementée dans près de 40 pays du monde, a déjà démontré ses bienfaits physiques et mentaux sur des patients. Avec l’objectif de soigner en douceur et naturellement sans recourir aux médicaments, son traitement est par exemple préconisé sur des personnes sujettes à un stress intense, à une insomnie conséquente voire même sur les femmes vivant une grossesse difficile.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici