le gouvernement prêt à étudier une carte Vitale biométrique

0
42

Par SudOuest.fr avec AFP

Le gouvernement a accédé aux demandes de la droite concernant la conception d’une nouvelle carte Vitale biométrique, censée lutter contre la fraude sociale. Une telle technologie pose néanmoins des questions de sécurité numérique

L’idée d’une carte Vitale biométrique pour lutter contre la fraude sociale, réclamée de longue date par la droite et l’extrême droite, « mérite d’être travaillée » et le gouvernement « soutiendra une mission parlementaire » sur le sujet, a déclaré ce mardi 19 juillet le ministre de la Santé, François Braun.

« Nous devons nous assurer que les prestations sont versées à bon droit, que les cotisations et contributions sociales sont recouvrées de manière exhaustive », a-t-il déclaré à l’Assemblée nationale, assurant que l’exécutif n’aurait « aucune complaisance à l’égard de ceux qui fraudent ».

Changement en cours

Le ministre a assuré que l’expérimentation d’une carte Vitale dématérialisée était en cours. « Le gouvernement soutiendra une mission parlementaire afin de suivre le déploiement en cours de la nouvelle carte Vitale, sans aucun tabou et sans préjugé et afin d’en évaluer la pertinence et les évolutions possibles », a-t-il ajouté.

Une concession à la droite parlementaire faite « à la demande de la première ministre » Élisabeth Borne, a-t-il précisé. Ce positionnement apparaîtra comme un changement de pied car la majorité présidentielle avait rejeté fin 2020 une proposition de loi des sénateurs LR sur le même sujet, notamment au nom de la « protection de la vie privée et des données personnelles ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici