Le CHU de Dijon se défend d’avoir laissé mourir de faim une patiente après une plainte de la famille

0
7

Hospitalisée pour une fracture du fémur une semaine environ avant sa mort, le 31 août, une patiente avait vu son opération repoussée à plusieurs reprises. Comme celle-ci devait être effectuée à jeun, la septuagénaire n’aurait pas été nourrie, selon sa famille, qui a porté plainte. Le centre hospitalier universitaire (CHU) de Dijon (Côte-d’Or) s’est défendu, mardi 8 novembre, d’avoir laissé mourir de faim cette patiente de 77 ans.

Lire aussi la tribune : Article réservé à nos abonnés « Les personnels soignants quittent l’hôpital parce qu’ils ne veulent pas devenir des monstres »

L’affaire, révélée par le journal local Le Bien public, a suscité un vif émoi au sein du CHU qui s’est dit « pleinement conscient de l’émotion » suscitée. Le parquet de Dijon a confirmé l’ouverture d’une enquête préliminaire pour homicide volontaire, à la suite de la plainte, et le CHU a signalé qu’une autopsie a été ordonnée par le parquet. Les résultats ne sont pas encore connus.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Crise de l’hôpital : « Et si c’était à refaire ? » Six ex-ministres de la santé reviennent sur vingt ans de réformes

« Sous surveillance »

L’opération de la patiente a bien subi « plusieurs reports », a reconnu lors d’une conférence de presse Emmanuel Baulot, chef du service de chirurgie orthopédique et traumatologique adulte du CHU. La septuagénaire a bien été maintenue à jeun « plusieurs jours successifs » mais « sous surveillance » et, après chaque report, elle « a eu des repas », a-t-il cependant assuré, précisant que cela était consigné dans son dossier.

Sans vouloir se prononcer sur l’enquête en cours, M. Baulot a informé que la malade avait plusieurs comorbidités, admettant toutefois que les reports répétés de son opération avaient entraîné une détérioration de son état de santé.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés « C’est archifaux de dire qu’on vieillit bien en France » : l’alerte des gériatres sur les soins aux personnes âgées

Le Monde avec AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici