Contrat local de santé : aller plus loin

0
45

Social. Le 5 juillet, l’ARS, Agence régionale santé Grand Est et la communauté de communes du bassin de Joinville-en-Champagne, ont signé le CLS, Contrat local de santé, deuxième génération du bassin du Joinville, sous la présidence de Jean-Marc Fevre, président de cette communauté.

Le premier contrat local de santé du bassin de Joinville avait été signé le 31 janvier 2017 pour une durée de trois ans. Il a permis aux acteurs agissant sur ce territoire de renforcer leur partenariat.

Afin de poursuivre le travail sur la réduction des inégalités sociales et territoriales de santé et d’améliorer celle-ci dans la qualité de vie des habitants de communauté de communes de Joinville, et les différents partenaires ont décidé de conclure un contrat de deuxième génération d’une durée de cinq ans.

Ce contrat a pour but de promouvoir une meilleure approche des politiques de santé et de l’accès aux soins, avec l’aide de partenaires venant d’univers différents, social, éducation, petite enfance, sport, environnement et santé.

L’enjeu de la communauté de communes est que la population, les professionnels et les institutions trouvent dans ce CLS, un cadre commun d’interventions et une meilleure lisibilité, stabilité et coordination des actions pour l’amélioration de l’état de santé de la population locale.

Quatre axes sont présentés, amélioration des actions de santé, renfort des comportements favorables à cette santé, environnement adapté à ce projet, renfort de l’offre d’accompagnement autour de la périnatalité et de la parentalité. Un axe transversal sera consacré à la coordination et la communication.

Ce seront les fils conducteurs du programme qui se déploiera dans les quatre années à venir, avec un suivi régulier permettant de faire évaluer et évoluer favorablement celui-ci.

Avant la signature, chaque association ou organisme* concerné a présenté son fonctionnement et ses actions réalisées au cours des dernières années.

Le Dr Bozetti a également présenté une demande d’aide pour une prise en charge des personnes atteintes de la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge), affection visuelle touchant de nombreuses personnes.

De notre correspondant

François Hance

* La Communauté de communes du bassin de Joinville en Champagne (CCBJC), la ROR (Répertoire opérationnel des ressources), l’AAF, (Association addictions France), l’Udaf (Union départementale des associations familiales), VLS (Villes libres sans tabac), MSA (Mutualité sociale agricole), l’Asept (Association de santé d’éducation et de prévention sur les territoires), Pollin’Air (prévention des risques liés à l’environnement aérien, chenilles, pollens), la PMI (Protection maternelle et infantile), la CAF (Caisse d’allocations familiales).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici