bien vieillir, mieux manger et moins déprimer

0
59

Donc, les scientifiques et médecins spécialistes, mais aussi les beaux parleurs et prêcheurs, gourous ou instagrameuses de charme font les beaux jours des maisons d’édition…

Donc, les scientifiques et médecins spécialistes, mais aussi les beaux parleurs et prêcheurs, gourous ou instagrameuses de charme font les beaux jours des maisons d’édition. Suffit de piocher. En cette rentrée littéraire, nous avons sélectionné quelques pavés qui émergent de l’océan de publications.

« Je décide de vieillir bien », Éric Boulanger

Le professeur Éric Boulanger est spécialiste de la médecine du vieillissement au CHU de Lille, où il dirige une équipe de recherche à la faculté de médecine, en lien avec l’Institut Pasteur de Lille et l’Inserm. Son dernier ouvrage, « Je décide de vieillir bien » (Éditions Odile Jacob), se lit comme un guide de survie. Son objectif : profiter de la vie le plus longtemps possible, dans le meilleur état possible. Tout un art, qu’il faut apprendre jeune. Il a fait sienne la phrase de Voltaire : « J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé ». Rien n’est plus vrai. Le professeur Boulanger décrit dans un premier temps les étapes du vieillissement et la façon selon chacun de nous va vieillir : dépendant, fragile ou robuste. Puis, il explique comment vieillir actif mentalement et physiquement. Avoir un projet même petit, des relations, même peu nombreuses, une parole qui compte autour de soi, un rôle dans la société, un sommeil réparateur qui permet au cerveau de se régénérer, une activité physique régulière… Et surtout : lire !

« Bien manger pour ne plus déprimer », Guillaume Fond

Qui revient à l’assaut ce mois de septembre chez les libraires ? Le microbiote, l’intestin. On le sait désormais depuis les best-sellers de Giulia Enders, « Le charme discret de l’intestin », et de Francisca Joly Gomez, « L’intestin notre deuxième cerveau », tout part du ventre. Le docteur Guillaume Fond, psychiatre, chercheur aux hôpitaux de Marseille a écrit un ouvrage très accessible, « Bien manger pour ne plus déprimer » (Éditions Odile Jacob) Lui, fait carrément le lien entre psychologie et microbiote, preuves scientifiques à l’appui. En gros, notre état psychique dépend aussi de notre assiette, et de notre façon de nous nourrir. Exit les produits ultra-transformés qui génèrent des inflammations, préférer les protéines végétales, lentilles, pois chiches, haricots, fèves. Vive l’ail, le curcuma et le gingembre. Par ailleurs, vous saurez tout sur les bienfaits et limites du jeûne, sous toutes ses formes.


Une activité physique reste essentielle pour se maintenir en bonne forme. Se challenger en compétition peut être un bon moteur pour se lancer… Sans tomber dans l’excès toutefois.

nicolas tucat

« Les surdoués dans un monde en crise », Monique de Kermadec

Les ouvrages sur les surdoués, HPI (Haut potentiel intellectuel) ou HPE (Haut potentiel émotionnel) font littéralement un tabac. Un rayon entier à la librairie Mollat de Bordeaux, la plus grande librairie indépendante de France. À croire que le pays est frappé par une épidémie d’intelligence. Bref, l’une des championnes toutes catégories d’HPI est Monique de Kermadec, psychologue clinicienne, psychanalyste et spécialiste des surdoués. La seconde s’appelle Jeanne Siaud-Facchin. Pour cette rentrée, Monique de Kermadec a tiré la première, avec « Les forces des surdoués dans un monde en crise » (Éditions Albin Michel). Elle s’appuie sur l’expérience des deux années de pandémie de Covid et ses confinements pour décrire le défi propre aux surdoués. « Ils peuvent nous montrer comment y faire face », assure-t-elle.

« Ces questions que vous n’osez pas poser à votre médecin », Philippe Charlier

« Dites 33 » est la collection du docteur Philippe Charlier (Éditions HumenSciences), qui vient de publier « Ces questions que vous n’osez pas poser à votre médecin ». On vous le donne en mille, il est question de pilosités, de sexe trop petit ou trop grand, de transpiration, de flatulences, d’incontinence et de bien d’autres joyeusetés. Le docteur Philippe Charlier, praticien hospitalier en médecine légale, a invité une demi-douzaine de spécialistes à répondre à ces questions impudiques face aux complexités du corps humain. C’est écrit simplement, sans chichi et on y apprend plein de choses.

« Les blessures de l’âme », Alain Cassourra

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici