AccueilSantéSanté mentale : ce qui explique...

Santé mentale : ce qui explique les disparités observées dans Hauts-de-France

Est-on plus malheureux dans les Hauts-de-France qu’ailleurs en France ? C’est en tout cas ce que soutient le dernier rapport du Conseil économique, social et environnemental régional (Ceser) sur la santé mentale dans la région, publié le 18 janvier 2022. « Une personne sur quatre est confrontée à un trouble psychique au cours de sa vie : 200 000 patients sont actuellement concernés en région », déroule le document. Des chiffres qui ne sont pas sans conséquences : les maladies psychiatriques entraîneraient un risque de suicide supérieur de 30% dans les Hauts-de-France à celui de la moyenne nationale.

« Dans notre région, ce qui est différent, ce sont les conditions socio-économiques défavorables par rapport au reste de la France métropolitaine », explique Laurent Plancke, responsable de l’observatoire régional de la santé mentale et de la psychiatrie à la Fédération régionale de recherche en psychiatrie et santé mentale (F2RSM Psy). Si le niveau de vie peut influencer la santé mentale, « le suicide est plurifactoriel ; on n’a jamais de cause unique », précise le sociologue.

Moins de suicides dans la métropole lilloise

« Plus on est riche et diplômé, moins on a de troubles psychiques », caricature le rapport du Ceser en grossissant volontairement le trait (« Il ne s’agit pas d’une corrélation mécanique et il reste nécessaire d’éviter les raccourcis de raisonnement », tempère-t-il). Pour Laurent Plancke, un haut niveau socio-économique semblerait en effet « protecteur ».

Au sein de la région, il note une scission nette entre les territoires : « On a deux zones qui se différencient significativement : la métropole lilloise, locomotive économique, et le sud de la région, la vallée de l’Oise, qui a un dynamisme économique également important. Entre les deux, on a des zones beaucoup plus défavorisées. L’Aisne, un département qui se dépeuple, qui n’arrive pas à attirer dans ses hôpitaux les médecins et professionnels de santé, la Somme qui souffre également d’un déficit d’attractivité… » Les derniers chiffres de l’Observatoire de la santé mentale en France, sortis en juin 2021 et repris par l’étude du Ceser, pointent également ces disparités entre les départements de la région. Ainsi le taux d’hospitalisation pour tentative de suicide pour les 12-18 ans s’élève, par exemple, à 24,9 pour 100 000 habitants dans le Nord, et 47,6 pour 100 000 habitants dans la Somme. Du simple au double, ou presque…

Le diagnostic territorial publié par la F2RSM Psy en 2018 note quant à lui une mortalité suicidaire moins élevée qu’ailleurs dans la métropole européenne de Lille. En 2015, 2 230 personnes ont été hospitalisées à la suite d’une tentative de suicide dans la métropole, soit 16,6 pour 10 000 habitants. Dans la Somme, 1 418 ont été hospitalisées pour les mêmes raisons, soit 31,5 pour 10 000 habitants.
« On meurt moins du suicide grâce à des interventions plus ciblées, notamment vis-à-vis des personnes qui ont déjà fait une tentative », explique Laurent Plancke. Le dispositif d’accompagnement téléphonique VigilanS, par exemple, aurait engendré une diminution des tentatives de suicide de l’ordre de 10 à 12% trois ans après sa mise en place à l’échelle du Nord et du Pas-de-Calais en 2015. Un succès qui explique son extension, par la suite, à l’ensemble des territoires français. « La prévention du suicide, c’est quelque chose de complexe qui ne peut pas reposer sur un seul dispositif », nuance cependant Christophe Debien, praticien hospitalier au CHU de Lille et responsable du déploiement de VigilanS à l’échelle nationale.

« Il faut penser la MEL en plusieurs pôles. Roubaix, ce n’est pas Lille. »

La métropole européenne de Lille serait-elle plus épargnée par les troubles psychiques pour autant ? Pas tout à fait, car ce territoire est lui-même marqué par de fortes disparités. « La MEL est une mégalopole multiculturelle avec de nombreux brassages, explique Christophe Debien. Il faut penser la MEL en plusieurs pôles. Roubaix, ce n’est pas Lille. » Et de rappeler – réflexe professionnel – le numéro national gratuit de prévention suicide, le 3114.

C’est aussi ce que souligne le diagnostic territorial de la F2RSM Psy : « Les inégalités socio-économiques sont très marquées en secteurs du territoire, voire même entre quartiers d’une même commune, comme à Lille, à Roubaix ou à Tourcoing, où quelques centaines de mètres peuvent séparer des quartiers en grande difficulté de zones très résidentielles. » « Roubaix, c’est la ville des paradoxes », constatait Saïd Habbas, conseiller en insertion professionnelle de la ville, dans une vidéo devenue virale en novembre 2021. De grandes fortunes y sont nées, comme le fondateur de l’enseigne de distribution Auchan, mais 44% de la population vit sous le seuil de pauvreté. La crise sanitaire n’a pas aidé : en septembre 2021, le Secours populaire y distribuait en moyenne 200 à 250 colis alimentaires par jour.

Le nombre de patients suivis pour des troubles psychiatriques est, quant à lui, plus élevé dans la métropole lilloise que dans le reste de la région. En 2018, la part de la population prise en charge en service de psychiatrie s’élevait à 4,7% dans le territoire Métropole-Flandres (MEL – Flandre intérieure – Dunkerquois), contre 3,7% dans les Hauts-de-France ou 2,7% dans la Somme.

Une offre de soins plus importante dans la MEL

« On a des taux de prise en charge supérieurs à ce qu’on a ailleurs car on a un grand nombre de services hospitaliers et ambulatoires. On est dans une zone dense où on peut assez facilement gagner un centre médico-psychologique », liste Laurent Plancke. Au 1er janvier 2020, le Nord comptait 117 psychologues pour 100 000 habitants, selon l’Observatoire de la santé mentale. L’Aisne, quant à elle, en dénombrait seulement 82. « Si vous prenez l’équipement psychiatrique de l’Aisne par rapport à celui de Lille, c’est le jour et la nuit ! », confirme Christophe Debien. Dans ce département, quatre établissements de santé ont un pôle de psychiatrie. Ils sont neuf
sur le territoire de la Métropole-Flandres.    

Pour Laurent Plancke, la santé mentale d’une population reste cependant – et assez logiquement – très difficile à évaluer. Les études s’appuient en effet sur le nombre de malades pris en charge en psychiatrie. Seulement, « il y a souvent une période où on nie nos problèmes de santé et on ne se rapproche pas des lieux de soins ». La démarche de se faire aider par un professionnel est, là encore, fortement influencée par le profil socio-économique des malades : « C’est une pratique plus bourgeoise que populaire », soutient-il.

Et la crise sanitaire dans tout ça ?

La pandémie de Covid-19 a-t-elle changé la donne ? Nous avons posé la question à Laurent Plancke, co-auteur des études de territoires publiées en 2018 par la F2RSM Psy.

Si les dynamiques territoriales n’ont pas évolué de façon significative, il revient quand même sur les différents impacts de la crise sanitaire sur la santé mentale : « Il y a deux périodes à distinguer. D’abord, la sidération, au premier semestre 2020. Les tentatives de suicide enregistrées ont diminué. Puis les anxiétés et insomnies ont repris. On a vu les délivrances de médicaments augmenter fortement. »

« En temps de crise, les gens pensent à leur survie avant de penser à leur psychisme, complète Christophe Debien. La problématique, c’est qu’on n’est pas encore sorti de la crise… »

Le plus populaire

Articles Liés

Lisez maintenant

 “Je n’avais pas de temps à perdre”, Nathalie Marquay raconte son premier rendez-vous étonnant avec Jean-Pierre Pernaut 

Nathalie Marquay était l'invitée du Grand Studio sur RTL ce samedi 11 juin. L'occasion pour elle de faire des confidences concernant sa relation avec Jean-Pierre Pernaut. Nathalie Marquay ne s'en remet pas. Le 2 mars dernier, son cœur, tout comme celui des français, s'est brisé lorsque le décès...

 « Inutile », « ingérable »… La carte vitale biométrique ne convainc pas certains professionnels de santé

Six milliards d’euros minimum par an. C’est ce que représenterait chaque année la fraude à la carte vitale d’après Philippe Mouiller, sénateur LR, à l’origine d’un amendement adopté au Sénat dans...

 Johnny Depp VS Amber Heard : coup de théâtre en pleine délibération ! Le jury troublé par un détail

Le jury a été troublé par un détail lors des délibérations du procès qui oppose Johnny Depp à Amber Heard ce mardi 31 mai. Depuis le 11 avril dernier, Amber Heard et Johnny Depp font face à la justice dans un procès très médiatisé. Ce mardi 31 mai,...

 La Russie annonce l’expulsion de 34 diplomates français ; Bruxelles propose une nouvelle aide financière de neuf milliards d’euros

https://assets-decodeurs.lemonde.fr/redacweb/ukraine-cartes-infographie/derniere-maj-ukraine-avancee-russe.png https://assets-decodeurs.lemonde.fr/redacweb/ukraine-cartes-infographie/derniere-maj-ukraine-avancee-russe.png 30 La situation en carte Agrandir Le contexte Live animé par Solène L'Hénoret, Anne Guillard et Marie Slavicek ...

-50 % sur ce super vélo électrique chez Cdiscount!

Cdiscount est une plateforme d’e-commerce d’origine française. De temps en temps, Cdiscount offre des bons plans et des promotions exceptionnelles à ne pas rater. Pour cette fois, le site propose le vélo électrique VAE pliant de ville de la marque MOMA BIKES à moins de 1000 €. Effectivement,...

“25.000 hectares déjà partis en fumée” en France, une précocité “sans précédent”

De la dune du Pilat aux monts d'Arrée, des Bouches-du-Rhône à...

“38% des Français pensent que l’Islam est une menace”, Arthur publie une étude choc et pousse un coup de gueule !

Dans une interview accordée au Point en 2017, Arthur avait confié la raison pour laquelle il avait pris la décision de quitter la France. Pour lui, Paris était synonyme d’angoisse. « Trop de boulot, de stress, de lumière, de bruit… » Las, il choisissait de « tout plaquer pour s’installer...

“98 % des eaux de baignade en Martinique sont conformes” selon l’Agence Rég

Le dernier bilan de la qualité des eaux de baignade en Martinique est conforme à 98%. Du 1er janvier 2020 au 30 septembre 2021, l’ARS, en charge du suivi qualitatif de ces eaux, a effectué 1857 prélèvements, en mer et en rivière. "La tendance est stable et...

“A mon retour de tournage, mon fils ne me parlait plus”

Au côté du regretté Gaspard Ulliel, Céline Sallette est à l'affiche du long-métrage "Un peuple et son roi", diffusé ce lundi 18 juillet 2022 sur France 3. La comédienne, devenue incontournable sur le petit comme sur le grand écran, est aussi à la tête d'une jolie petite...

“A toi grossophobe” : Amel Bent critiquée sur son poids, elle envoie une réponse explosive !

Si la teneur des propos n'a pas été révélée par la principale intéressée, Amel Bent a néanmoins pris la parole dans sa story Instagram (voir diaporama). Agacée par les commentaires au sujet de ses formes - rappelons qu'elle a accouché au début du mois d'avril -, la...