Vidéo. En Israël, Benyamin Nétanyahou élu premier ministre pour la huitième fois, malgré son procès pour corruption

0
12

Le revoilà. Benyamin Nétanyahou a une nouvelle fois remporté son pari en obtenant, avec ses alliés, la majorité des sièges lors des élections législatives du mardi 1er novembre. Sa coalition rassemble soixante-quatre députés sur les cent vingt que compte le Parlement israélien. Son parti, le Likoud, recueille trente-deux sièges. Ce résultat lui permettra d’être désigné une nouvelle fois premier ministre, puisqu’il est maintenant le seul capable de former un gouvernement avec une majorité à l’Assemblée.

Il devra cependant composer avec des partis ultraorthodoxes et une liste d’extrême droite pour former un gouvernement d’ores et déjà considéré comme le plus à droite de l’histoire d’Israël. Les deux leaders du parti d’extrême droite, Bezalel Smotrich et Itamar Ben Gvir, ont demandé les postes de ministre de la défense et de l’intérieur. M. Nétanyahou leur apporte son appui depuis plusieurs années, malgré leurs convictions divergentes.

En 2021, les opposants de M. Nétanyahou espéraient pourtant voir sa carrière politique terminée, après sa défaite aux législatives et, surtout, son procès pour corruption. Sauf que l’ancien premier ministre n’a jamais renoncé au pouvoir et qu’il peut toujours se présenter, n’étant pas condamné définitivement.

Outre les accusations de corruption, M. Nétanyahou est également accusé de fraude et d’abus de confiance, le tout dans trois affaires distinctes. Il a déjà plaidé son innocence.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici