Sievierodonetsk pilonnée, Cannes remet sa 75e Palme d’or, la finale de la Ligue des champions perturbée… Les cinq infos à retenir du week-end

0
52

Vous avez décroché de l’actualité ? Nous vous résumons les principales informations de ces deux derniers jours.

Ukraine : l’étau se resserre sur Sievierodonetsk dans le Donbass

Un char de combat principal ukrainien circule dans une rue pendant un bombardement au mortier à Sievierodonetsk, le 18 mai 2022.

Au début du quatrième mois de guerre en Ukraine, de violents combats font rage dans l’est du pays pour le contrôle de la région du Donbass. L’armée russe a revendiqué, samedi 28 mai, la conquête de la localité-clé de Lyman, un carrefour qui ouvre la route vers les grandes villes de Sloviansk et de Kramatorsk. L’armée ukrainienne n’a pas commenté cette information.

Volodymyr Zelensky a reconnu que la situation était « compliquée » dans le Donbass et la région de Kharkiv, dans l’est du pays, où il s’est rendu dimanche. « Les principales zones de lutte sur le front sont toujours Sievierodonetsk, Lyssytchansk, Bakhmout, Popasna et d’autres villes où se concentre l’offensive russe », a dit le président ukrainien.

A Sievierodonetsk, dans l’oblast de Louhansk, les « bombardements constants » compliquent beaucoup l’approvisionnement – notamment en eau potable – de la cité, privée d’électricité depuis plus de deux semaines, a déploré le maire de la ville, Oleksandr Striouk. D’après les autorités locales, de 12 000 à 13 000 habitants sont restés dans la ville, ils étaient 100 000 avant la guerre. « L’armée [russe] détruit tout simplement la ville », avait auparavant affirmé Serhi Haïdaï, le gouverneur de la région de Louhansk.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Guerre en Ukraine : dans la poche de Louhansk, sous le feu des chars russes

Emmanuel Macron et Olaf Scholz se sont entretenus avec Vladimir Poutine

Le président russe, Vladimir Poutine, le 28 mai 2022, près de Moscou.

Le chancelier allemand, Olaf Scholz, et le président français, Emmanuel Macron, ont demandé, samedi, lors d’un entretien téléphonique avec Vladimir Poutine, des « négociations directes sérieuses » avec le président ukrainien, Volodymyr Zelensky.

Lors cet entretien, qui s’est tenu à la demande de MM. Macron et Scholz, selon la chancellerie allemande, les deux chefs d’Etat occidentaux ont « appelé le président russe à veiller à une amélioration de la situation humanitaire de la population civile ». Le chancelier allemand et le président français lui ont aussi réclamé la libération des 2 500 combattants ukrainiens qui s’étaient retranchés dans l’aciérie Azovstal à Marioupol (dans le Sud-Est) et qui se sont rendus aux forces russes.

Par ailleurs, le président russe s’est « engagé à ce que la Russie ne profite pas de l’ouverture de la ceinture de mines mise en place pour protéger les ports ukrainiens, afin de permettre l’exportation de céréales par bateau, pour mener des actions offensives », assure la chancellerie allemande.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Guerre en Ukraine : « Nous produisons le blé, mais il ne peut pas sortir du pays »

Cannes 2022 : le Suédois Ruben Östlund remporte la Palme d’or

Le réalisateur suédois Ruben Östlund, récompensé par la Palme d’or, pose pour les photographes à Cannes, samedi 28 mai 2022.

Pour sa 75e édition, le Festival de Cannes a récompensé, samedi, le film Triangle of Sadness, du réalisateur suédois Ruben Östlund. Euphorique sur la scène du grand auditorium Louis Lumière, le Suédois de 48 ans à l’humour grinçant rejoint le club très fermé des doubles palmés, parmi lesquels les frères Dardenne et Ken Loach.

Le film suit l’aventure de Yaya et Carl, un couple de mannequins et influenceurs en vacances sur une croisière de luxe. Un voyage qui tourne à la catastrophe. Le réalisateur livre une critique sans concession du capitalisme et de ses excès. « Tout le jury a été extrêmement choqué par ce film », a assuré Vincent Lindon, le président du jury.

Dans le reste du palmarès, le jury a également récompensé ex aequo la réalisatrice française Claire Denis et le Belge Lukas Dhont (Grand Prix), les frères Dardenne (Prix Spécial), ou encore le réalisateur sud-coréen Park Chan-wook (Prix de la mise en scène).

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Cannes 2022 : un palmarès brouillon pour clore une compétition officielle ouverte sur les maux du monde

Le Real Madrid triomphe en Ligue des champions ; des incidents aux abords du Stade de France

Le capitaine du Real Madrid, Karim Benzema, entouré de ses coéqupiers, soulève le trophée de la Ligue des champions de football, samedi 28 mai, au Stade de France, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).

Pour la quatorzième fois de son histoire, le Real Madrid a grimpé sur le toit de l’Europe. Le club de football espagnol a remporté, samedi, la Ligue des champions après sa courte victoire (1-0) face aux Anglais de Liverpool. Après le but du Brésilien Vinicius Junior à l’heure de jeu, la « maison blanche » a résisté aux multiples assauts britanniques, grâce aux parades décisives de son gardien Thibaut Courtois, élu homme du match.

Mais cette finale disputée au Stade de France, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), a été perturbée par de multiples incidents. Des spectateurs sont restés bloqués à l’entrée du stade, d’autres ont tenté de s’introduire dans le stade en escaladant des barrières, et les forces de l’ordre ont utilisé des gaz lacrymogènes. Le coup d’envoi de la rencontre a ainsi été retardé de trente-six minutes. Dimanche matin, le ministère de l’intérieur a annoncé que soixante-huit personnes avaient été interpellées et trente-neuf placées en garde à vue, samedi soir, à Paris. Le préfet de police de Paris, Didier Lallement, a lui décidé de saisir la justice pour une « fraude massive aux faux billets ».

Les critiques ont été nombreuses, en France et à l’étranger, quant à l’organisation et la gestion de cet événement sportif qui faisait office de test pour la Coupe du monde de rugby, organisée par la France à la fin 2023 et pour les Jeux olympiques à Paris, qui se tiendront en 2024. Les organisateurs de la finale, la police et les autorités locales se réuniront lundi pour « cerner les dysfonctionnements » et « tirer toutes les leçons », a annoncé la nouvelle ministre des sports et des Jeux olympiques et paralympiques, Amélie Oudéa-Castera.

Lire aussi : Ligue des champions : polémique sur l’organisation après les scènes de chaos aux abords du Stade de France

Fusillade au Texas : l’inaction de la police en question, Trump appel à « armer les citoyens »

Des croix en mémoire des victimes de la tuerie d’Uvalde installées devant l’école primaire où le massacre a eu lieu, le 28 mai 2022.

Le président américain, Joe Biden, est arrivé au Texas dimanche 29 mai, alors que l’attitude des policiers présents autour de l’école d’Uvalde, où un adolescent a tué dix-neuf enfants et deux enseignantes, n’en finit pas de susciter la polémique. Le directeur du département de la sécurité publique du Texas, Steven McCraw, a révélé vendredi soir que dix-neuf policiers avaient attendu pendant plus de quarante-cinq minutes dans le couloir à l’extérieur de la salle de classe où le tireur s’était enfermé avant d’intervenir. C’était une « mauvaise décision », a reconnu M. McCraw, rapportant également les appels passés par les enfants au 911 pendant ces quarante-cinq minutes afin d’implorer l’intervention des forces de l’ordre.

Le massacre n’a pas empêché la tenue de la convention annuelle du puissant lobby des armes, la National Rifle Association. « L’existence du mal dans notre société n’est pas une raison pour désarmer des citoyens respectueux de la loi », y a déclaré l’ancien président Donald Trump. « L’existence du mal est la raison pour laquelle il faut armer les citoyens respectueux de la loi », a-t-il assuré.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Tuerie d’Uvalde : les ratés de la police, restée inactive pendant quarante minutes

Et aussi :

Variole du singe. Seize cas de la maladie confirmés en France

Brésil. Des pluies diluviennes causent la mort de plusieurs dizaines de personnes dans le Nord-Est

Afghanistan. Une vingtaine de femmes manifestent à Kaboul pour leurs droits

Rugby. La Rochelle crée l’exploit en battant le Leinster et décroche une première Coupe d’Europe

Roland-Garros. Plus de Français en lice dans les tournois de simple après les éliminations de Léolia Jeanjean, Alizé Cornet, Gilles Simon et Hugo Gaston

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici