Risques de catastrophe nucléaire en Ukraine : Joe Biden, Emmanuel Macron, Olaf Scholz et Boris Johnson appellent à la “retenue”

0
65

l’essentiel
Dans un communiqué commun, plusieurs chefs d’État ont appelé à la “retenue” en ce qui concerne le risque de “catastrophe nucléaire”, à Zaporijia en Ukraine. Vladimir Poutine, qui s’était entretenu avec Emmanuel Macron ce vendredi, a dit craindre une “catastrophe d’envergure” sur place. 

Les dirigeants américain, français, allemand et britannique ont appelé dimanche à la “retenue” autour de la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijjia, la plus grande d’Europe, occupée par l’armée russe. Les présidents Joe Biden et Emmanuel Macron ainsi que le chancelier Olaf Scholz et le Premier ministre Boris Johnson, qui se sont entretenus au téléphone, ont aussi demandé l’envoi “rapide” sur place d’une mission des inspecteurs de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), selon le porte-parole d’Olaf Scholz.

A lire aussi :
Guerre en Ukraine : faut-il craindre une offensive russe lors du Jour de l’Indépendance ukrainienne le 24 août ?

La recrudescence des combats autour de cette centrale nucléaire du sud de l’Ukraine – les deux belligérants se rejetant mutuellement la responsabilité des attaques – a fait resurgir le spectre d’une catastrophe pire que celle de Tchernobyl. Vendredi, la présidence française a affirmé que le chef de l’Etat russe Vladimir Poutine avait accepté que les inspecteurs de l’AIEA fassent une visite d’inspection à la centrale.

A lire aussi :
Guerre en Ukraine : Poutine avertit Macron d’un risque de “catastrophe d’envergure” à la centrale de Zaporijjia

Lors de leurs entretiens dimanche, les quatre dirigeants occidentaux ont également “convenu que le soutien à l’Ukraine dans sa défense contre l’agression russe serait maintenu”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici