pour les réfugiés des zones occupées par les Russes, la longue attente pour rentrer chez soi

0
56


Publié


Mis à jour


Article rédigé par

S.Perez, S.Guillemot, L.Lavieille, D.Padalka, Y.Olinyk, A.Makrushyn

France 2

France Télévisions

Malgré les bombardements et les combats qui se poursuivent à l’est de l’Ukraine, mardi 26 juillet, de nombreux Ukrainiens veulent tout de même rentrer chez eux, y compris dans les zones occupées par les Russes. Une équipe de France Télévisions est allée à leur rencontre, près de Zaporijia.

À Zaporijia (Ukraine), se trouve un parking excentré que les autorités ukrainiennes n’ont pas particulièrement envie de montrer aux journalistes étrangers. Dans de longues files de voitures, des Ukrainiens attendent de pouvoir rentrer chez eux, en territoire désormais occupé par les Russes. Ils sont des centaines à attendre, échoués entre béton et forêt, et entre peur et résignation. On ne peut pas rester des réfugiés éternellement. On n’a plus d’argent et nos parents sont tous seuls là-bas. On doit rentrer”, témoigne une Ukrainienne.

Zaporijia est l’unique porte d’entrée entre le territoire ukrainien et les zones occupées par la Russie. Les formalités sont longues entre autorités ukrainiennes et russes. Une vingtaine de véhicules seulement est autorisée, par destination et par jour. Il faut parfois jusqu’à un mois d’attente. Alors, des habitants se retrouvent à compter les jours qui passent. Les mieux équipés ont installé leur tente, d’autres ont élu domicile dans leur voiture.   

Abonnement Newsletter

le JT de 20h

Tous les jours, recevez directement votre JT de 20H

Abonnement Newsletter

articles sur le même thème

Vu d’Europe

Franceinfo sélectionne chaque jour des contenus issus de médias audiovisuels publics européens, membres de l’Eurovision. Ces contenus sont publiés en anglais ou en français.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici