Paris accuse la Russie de vouloir un «rideau de sang» entre elle et l’Europe

0
57

Avec la guerre en Ukraine, la Russie veut créer un «rideau de sang» avec ses voisins européens, a affirmé jeudi 28 juillet la secrétaire d’État française chargée de l’Europe Laurence Boone. Elle a salué l’octroi du statut de candidat à l’adhésion à l’UE à l’Ukraine et la Moldavie, «vitale» pour ces pays, ajoutant: «il ne peut pas y avoir de demi-mesure quand la Russie choisit d’établir un rideau de sang entre elle-même et son voisinage».

«Brisé un tabou majeur»

L’Ukraine, théâtre de «crimes innommables» des forces russes, est prise dans «une guerre qu’elle doit gagner parce qu’il y va de son avenir et du nôtre», a-t-elle déclaré lors d’un débat sur la présidence française de l’UE qui s’est achevée fin juin.

La secrétaire d’État s’est félicitée que les 27 aient «répondu collectivement par des sanctions inédites, sans précédent par leur ampleur» à l’invasion russe. L’objectif, a-t-elle poursuivi, est de «rendre la guerre économiquement, financièrement et militairement insoutenable pour la Russie». Elle a aussi estimé que l’UE avait «brisé un tabou majeur» en finançant des armements pour Kiev. Pour l’UE, «le temps de l’innocence stratégique est révolu», a souligné Laurence Boone.


À VOIR AUSSI – Ukraine: Blinken met en garde contre les objectifs «étendus» de la Russie

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici