par crainte d’une restriction, les Américains se ruent sur les armes à feu

0
145

Les ventes d’armes grimpent depuis la fusillade qui a fait 21 morts, dont 19 enfants, dans une école primaire du Texas. De nombreux Américains craignent une restriction de la vente des fusils d’assaut.

Les ventes d’armes explosent aux États-Unis. Depuis la fusillade d’Uvalde, où 19 enfants et deux enseignantes ont été tués, les Américains se ruent sur les fusils d’assaut, comme souvent après une tuerie de masse. En cause: la crainte d’une restriction prochaine du port d’armes dans le pays.

Dans une armurerie de Rockville, dans le Maryland, Andrew Raymond, gérant des lieux, s’affaire. Les commandes ne faiblissent pas.

“C’est un fusil semi-automatique. Il est très apprécié, on en vend énormément”, indique l’Américain à BFMTV, l’arme à feu à la main.

Après la fusillade survenue au Texas, Joe Biden avait appelé une nouvelle fois les élus américains à agir sur la question des armes. “Après Columbine, après Sandy Hook, rien n’a été fait. (…) Cette fois, il faut faire quelque chose”, avait-il lancé.

+30% des ventes d’armes depuis la tuerie

En moyenne, cette boutique vend plusieurs dizaines d’armes de ce type chaque jour. Mais les ventes ont bondi de 30% depuis la tuerie survenue dans une école primaire du Texas le 24 mai.

“Le gouvernement a lancé un débat sur la régulation des armes, alors les gens se dépêchent d’acheter des fusils comme celui-là. Ils ont peur que bientôt ça devienne interdit”, explique-t-il.

Depuis le début de l’année, 250 fusillades de masse ont eu lieu aux États-Unis. C’est en grande partie cette violence répétée qui pousse la population à s’armer davantage.

“Je veux pouvoir me défendre”

Dans un centre de tir d’Upper Marlboro, dans le Maryland, un client vient essayer sa dernière acquisition.

“C’est très facile: tu mets le chargeur ici et tu tires”, explique Antonio*.

L’arme en question? Un fusil assaut que l’Américain vient d’acheter, assurant qu’il a besoin de se protéger.

“Il y a beaucoup de gens dangereux dehors. Un jour ils peuvent venir chez moi, me voler, me tuer. Je veux pouvoir me défendre, j’ai besoin d’une arme”, estime-t-il.

La régulation des armes à feu balayée par de nombreux Américains

Pour l’armurier du stand de tir, la régulation des armes de feu n’est pas la solution face aux nombreuses tueries de masse que connaissent les États-Unis.

“Le problème, ce sont les personnes mal intentionnées qui les utilisent”, affirme Jack Donald.

Il est loin d’être le seul à le penser. Près d’un Américain sur deux considère que les fusillades sont liées à un problème de santé mentale et n’ont aucun lien avec la liberté de circulation des armes à feu dans le pays.

*Le prénom a été modifié.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO – Tuerie d’Uvalde : une fillette rescapée livre un témoignage glaçant au Congrès américain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici