Moscou affirme avoir visé des « militaires » ukrainiens à la gare de Tchaplyne

0
47

La Russie accusée d’avoir massivement utilisé des armes à sous-munitions en Ukraine

Dans son rapport annuel, l’Observatoire des armes à sous-munitions (Cluster Munition Coalition, CMC) accuse la Russie d’avoir massivement utilisé des armes à sous-munitions en Ukraine, causant des centaines de victimes civiles et endommageant des habitations, des écoles et des hôpitaux, a déclaré jeudi cet organisme de surveillance. « Des centaines d’attaques d’armes à sous-munitions menées par les forces russes ont été documentées, signalées ou auraient eu lieu en Ukraine cette année », écrit le CMC. « Les forces ukrainiennes semblent également avoir utilisé l’arme à plusieurs reprises dans le conflit en cours », qui a débuté le 24 février avec l’offensive russe, selon l’organisme.

« L’utilisation massive par la Russie en Ukraine d’armes à sous-munitions internationalement interdites démontre un mépris flagrant pour la vie humaine, les principes humanitaires, et les normes juridiques », a déclaré Mary Wareham, rédactrice du chapitre sur les politiques d’interdiction du rapport. « Une condamnation sans équivoque de l’utilisation en cours d’armes à sous-munitions en Ukraine est cruciale pour renforcer la stigmatisation de ces armes et mettre fin à la menace qu’elles représentent », a-t-elle ajouté.

Ce rapport de 100 pages est publié alors que les Etats parties à la convention se préparent pour leur réunion annuelle, qui aura lieu du 30 août au 2 septembre au siège principal des Nations unies en Europe, à Genève. La Russie est en outre exhortée à « mettre un terme immédiat à ces attaques indiscriminées et appelle tous les signataires à prendre les mesures pour renonce à ces armes et adhérer à la convention sans délai ».

Ni la Russie ni l’Ukraine n’ont adhéré à la convention interdisant ces armes, qui compte 110 Etats parties et 13 autres signataires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici