Midterms 2022 : deux jours après les élections, les Etats-Unis toujours dans l’attente

0
8

Deux jours après la tenue des élections législatives de mi-mandat, mardi 8 novembre, les Etats-Unis attendent toujours la nouvelle composition du Congrès. Joe Biden s’est félicité d’avoir échappé à la défaite cuisante redoutée, mais le président démocrate devra probablement composer avec une Chambre des représentants aux mains des républicains, ce qui compliquera le reste de son mandat. Côté Sénat, il faudra plusieurs jours au moins pour qu’un des deux camps triomphe.

Lire le décryptage : Résultats des midterms 2022 : suivez l’avancée du dépouillement sur notre carte interactive

Longtemps, les républicains ont cru avoir un boulevard pour reprendre les deux chambres à leurs rivaux, promettant une « vague rouge », voire un « tsunami ». « Cela ne s’est pas produit », s’est réjoui Joe Biden, 79 ans, mercredi lors d’une conférence de presse tout sourire, en affirmant que le 8 novembre, jour de ces élections historiquement périlleuses pour le parti en place, fut « un bon jour pour la démocratie ».

Chambre des représentants : les républicains largement en tête

A la Chambre de représentants, où la majorité requiert 218 sièges, les républicains font la course en tête avec 209 élus, contre 187 pour les démocrates, après sept nouveaux résultats officialisés le 10 novembre, et l’élection de quatre démocrates et de trois républicains.

Jeudi, les démocrates Jahana Hayes (Connecticut), Gabriel Vasquez (Nouveau-Mexique), Eric Sorensen (Illinois) et Anna Eshoo (Californie) ont définitivement validé leurs victoires respectives, tout comme les républicains Thomas Kean (New Jersey), Jay Obernolte (Californie) et l’ancien secrétaire à l’intérieur de Donald Trump, Ryan Zinke (Montana). Le parti de Donald Trump a besoin encore de six victoires, sur les 39 sièges encore en jeu, pour définitivement récupérer la Chambre des représentants.

Sénat : un possible suspense de plusieurs semaines

Le contrôle du Sénat, lui, est encore incertain. Sa composition finale, suspendue à trois sièges, ne devrait en effet être connue que dans plusieurs semaines. Un second tour est prévu en Géorgie le 6 décembre. Dans les trois autres Etats encore en jeu, les résultats devraient être plus rapides.

En Alsaska, le suspense ne porte plus que sur le nom de la future sénatrice, pas sur sa couleur : deux candidates républicaines pointent largement en tête après le dépouillement de 80 % des voix. Dans l’Arizona, où Joe Biden n’a triomphé de Donald Trump que d’un point en 2020, le sénateur démocrate sortant est en tête après le dépouillement de 70 % des bulletins. Inversement dans le Nevada : le challenger républicain dépasse son concurrent démocrate après 83 % des votes révélés.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Midterms 2022 : « L’absence de tsunami républicain est en soi une victoire pour le camp démocrate »

Le Monde

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici